Les Légendaires Tome 16 : L’éternité ne dure qu’un temps

Les Légendaires Tome 16 : L'éternité ne dure qu'un temps

Alors que la fin du tome 15 nous promettait un combat titanesque entre Death Gryf et la forme libérée d’Amy, un troisième acteur vient s’immiscer dans cet affrontement capturant les Légendaires et leurs ennemis. Cette intervention aura au moins eu le mérite de mettre provisoirement un terme à cette lutte fratricide avant que l’irréparable ne soit commis.
A présent, nos héros sont les « invités » des Chiridans, malheureusement Gryf ne tardera pas à découvrir que leurs motivations rejoignent indirectement celles de Sheiba.

 Gryf et Amy sont emprisonnés

Critique et Analyse

A cause du temps consacré à la réalisation du tome 2 des Légendaires Origines, il aura fallu patienter un an lieu de six mois pour découvrir cet album, mais il faut avouer que ça en valait la peine. Les attentes derrières ce tome étaient immenses et n’ont pas été déçues comme semble le confirmer le démarrage de ce tome qui pour sa première semaine s’est classé en France comme numéro 1 des ventes BD mais aussi des ventes livres tous genres confondus.

Gryf est prisonniers des Chiridans

Ce qui n’aurait pu être qu’un simple diptyque de transition avant le retour attendu de Danaël s’avère in fine une excellente surprise. Patrick Sobral nous a livré un des meilleurs tomes de la série : si le tome 12 reste le plus intense sur le plan émotionnel, celui-ci n’a rien à lui envier en matière d’enjeux, de rythmes, d’humour, se payant même le luxe d’être riche en rebondissements.
L’auteur aime prendre à contre-pieds ses lecteurs et ne s’en prive pas. Dès les premières pages, les promesses d’un combat épique faites à la fin du tome 15 s’envolent (au sens propre comme au figuré) amenant le lecteur sur une trame totalement inattendue. A partir de la planche 16, les révélations et retournements de situations se succèdent ensuite au rythme de une toutes les 2 à 3 pages nous laissant à peine le temps de reprendre notre souffle.

Les Chiridans révèlent leurs origines

Dans ce feu d’artifice d’évènements inattendus, la façon dont est clôturée le triangle amoureux formé par Gryf, Shun-day et Shimy peut apparaître comme un peu trop classique. La confrontation entre les trois protagonistes en tête à tête est éludée par le tourbillon des évènements, nous privant de voir Gryf se comporter enfin comme un adulte en assumant frontalement ses choix et ses contradictions. Depuis qu’il a quitté Shimy pour Shun-day, il a fait preuve d’une certaine lâcheté évitant toute discussion à cœur ouvert avec l’une ou l’autre. Finalement seules Shimy et Shun-day auront une chance de s’expliquer posément pour trouver un apaisement dont ne jouira probablement jamais Gryf.
Pour autant il faut reconnaître que, ce détail mis à part, l’évolution de ce triangle est rondement mené et ne décevra pas les fans.

Gryf et Shun-day

Premières planches

Retrouvez les quatre premières pages du tome 16.
Cliquez dessus pour les voir en grand, la résolution est suffisante pour pouvoir les lire.

 Page 1 du tome 16 des LégendairesPage 2 du tome 16 des Légendaires  Page 3 du tome 16 des Légendaires Page 4 du tome 16 des Légendaires

 

Humour décrypté

Pour être sûr de ne pas faire d’erreur, nous avons soumis notre analyse à Patrick Sobral  en relevant chaque mot qu’il a créé pour sa BD (même si nous n’avions pas trouvé d’explication).
Patrick Sobral a donc corrigé, complété ou confirmé chaque point. Par conséquent, si certains mots ne sont pas cités ci-dessous, c’est simplement qu’ils n’ont pas d’origine particulière.

Planche 5 : Les fruits qui tombent du plateau sont des fruits du démon Gomu Gomu qui est justement le fruit mangé par Luffy dans One Piece qui lui a donné son pouvoir d’élasticité.

On peut voir le fruit du démon Gomu Gomu tiré de One Piece

Planche 7 : A la case 7, la gauche et la droite ont été inversées sur le costume de Lheïra, comme si on le voyait dans une miroir.

La gauche et la droite ont été inversé sur le costume de Lheïra

Planche 8 : Le personnage de Kirikiri tire son nom du fromage pour enfant Kiri.

Légendaires : Le personnage de Kirikiri tire son nom du fromage pour enfant Kiri.

Planche 14 : A la dernière case, on peut voir une tête de Mickey Mousse sculptée dans la fresque.

On peut voir une tête de Mickey dans la fresque

Planche 16 : Case 3, le slogan écrit sous la statue est We Brake for Noboby. Il s’agit du slogan écrit à l’arrière du vaisseau des méchants dans le film Spaceballs (La Folle Histoire de l’espace). Ce film réalisé par Mel Brooks en 1987 est une des parodies les plus célèbre de Star Wars.

le slogan écrit sous la statue est We Brake for Noboby. Il s’agit du slogan écrit à l’arrière du vaisseau des méchants dans le film Spaceballs

Planche 24 : Le Chiridian qui a pris le corps de Razzia s’appelle Apéhros en référence à l’apéro (/apéritif).

Razzia - Apehros

Planche 27 : Case 4, le tatouage sur l’épaule de la jeune femme est le symbole de la guilde de Fairy Tail tiré du manga du même nom dessiné par Hiro Mashima.

 Le tatouage est celui de Fairy Tail

Anecdotes

Planche 17 : Lheïra prétend que si Gryf fusionne avec Eternity, il deviendra immortel. Ce raisonnement est faux comme nous l’a prouvé la mort d’Anathos. Nous avons vu au tome 12 que les dieux qui se réincarnent peuvent être tués par leur propre armes. Si Gryf a un éclat de métal tiré de l’épée d’Anathos près du cœur, alors ce morceau de métal divin a le pouvoir de tuer Eternity une fois qu’il aura fusionné avec Gryf. Le pauvre Gryf ne peut donc pas être soigné par cette fusion.

Lheïra pense que Gryf peut sauver sa vie en fusionnant avec Eternity

Planche 29 : Il est intéressant de noter que la marque du dieu Anathos qui est sur le front de Shimy n’est plus bicolore. Est-ce que la couleur a disparue à la mort de ce dieu maléfique ?

La marque d'Anathos sur le front de Shimy est devenue noire

Planche 32 : Si Kirikiri a pu mettre un sortilège de contrôle sur la pierre de Gryf pour pouvoir contrôler Eternity, pourquoi ne pas avoir utilisé le même procédé avec les autres jaguarians ? S’il avait fait la même chose avec Sheiba et Kelma-Thu à leur arrivée, il aurait été certain de pouvoir contrôler le dieu Eternity quelque soit celui qui décide finalement de devenir un réceptacle pour ce dieu.

Kirikiri contrôle Eternity à travers un sortilège sur la pierre de Katseye de Gryf

Résumé

Attention,  ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Alors que la fin du tome 15 nous promettait un combat titanesque entre Death Gryf et la forme libérée d’Amy, le peuple des Chiridans vient s’immiscer dans cet affrontement capturant les Légendaires et leurs ennemis.

L’histoire des Chiridans

Lorsque Gryf se réveille, il est sur une citée flottante et constate que sa pierre de Katseye a subi un sortilège qui l’empêche de se transformer en Death Gryf. Une autre déconvenue l’attend : Shun-day et Kelma-Thu vont bien mais Shimy, Razzia et Ténébris ne semblent plus eux-mêmes. Kirikiri le chef des Chiridans explique à Gryf que c’est bien le corps de ses amis, mais qu’il est contrôlé par l’âme d’un Chiridan.

 Shimy et Ténébris sont contrôlées par les Chiridans

Le Chiridan étaient autrefois un peuple de chair et de sang. Leur civilisation a existé à l’époque des dieux. Malheureusement, ils ont été les victimes collatérales de la guerre qui a opposée les Chiridirelles (dont fait partie Amy) et les Galinas (dont fait partie Skroa). Leur peuple a été exterminé, mais leur âme a été récupérée par le dieu Misery qui les a enfermées dans des joyaux incrustés dans une sorte de diadème. Une fois ce diadème posé sur un être vivant, l’âme du Chiridan en prend le contrôle. Au début, ils n’utilisaient que les corps d’animaux, mais ils ont fini par s’approprier celui d’humains comme ils l’ont fait pour Razzia, Shimy et Ténébris.

Le dieu Misery a enfermé dans un joyau l'âme des Chiridans

La prison d’Eternity

Pour justifier ces enlèvements, les Chiridans expliquent qu’ils ont fait cela pour assurer la mission que leur a confiée le dieu Misery à savoir veiller sur la dernière partie de la clé qui permet de de libérer le dieu Eternity et surtout sur la prison qu’elle est censée ouvrir. Les Chiridans attendent depuis des siècles que l’élu vienne libérer ce dieu car ils seront à leur tour libéré du joyau et fusionneront avec le dieu, libérant ainsi le corps des humains qu’ils contrôlent.

Les chiridans gardent la prison du dieu Eternity

Le seul petit problème, c’est que le dieu Eternity a besoin d’un hôte pour se réincarner. Seiba s’est proposée de devenir cet hôte mais Gryf s’y oppose car il sait qu’elle veut utiliser le pouvoir d’Eternity pour éradiquer l’espèce humaine. Kirikiri propose donc à Gryf de choisir qui devra recevoir ce dieu.

Les vrais sentiments de Gryf

Gryf se souvient que Danaël avait perdu sa personnalité après avoir fusionné avec Anathos, il redoute que ce soit la même chose avec Eternity quand bien même l’hôte serait un volontaire.
Lheïra qui possède le corps de Shimy s’approche de Gryf pour discuter avec lui. Elle ne comprend pas pourquoi il hésite tellement. Lorsqu’ils ont soigné Gryf à son arrivée, ils ont constaté qu’un bout de métal issu de l’épée d’Anathos était fiché près du cœur de Gryf. Comme cet éclat de métal se rapproche inexorablement du cœur, il reste à Gryf moins d’un an à vivre. S’il fusionne, il deviendra immortel, qu’a t-il a perdre ?

Gryf a un éclat de métal dans le coeur

Gryf est au courant de son état depuis longtemps. Seuls son frère et les médecins jaguarians partagent ce secret. Lheïra s’offusque qu’il ne l’ait même pas dit à celle qu’il aime et qui est sa fiancée : Shun-day. Gryf répond que Shun-day est bien sa fiancé mais celle qu’il aime est Shimy.
Il est sorti avec Shun-day pour l’inciter à accélérer le processus de modification de sa pierre de Katseye. Il voulait la motiver au maximum. Ce procédé est malhonnête mais à l’époque, le sort du monde était en jeu et la priorité était de vaincre Anathos.

Gryf a caché son état à Shimy et Shun-day

Gryf se savait condamné, il préférait que Shimy pense qu’il n’a plus de sentiments pour elle afin qu’elle ne souffre pas autant lorsqu’il décèdera (pas sympa pour Shun-day, apparemment ce n’est pas grave qu’elle puisse souffrir…). Lheïra n’approuve pas le comportement de Gryf qui ne comprend rien au cœur des femmes. Caché derrière un arbre, pleurant toutes les larmes de son corps, il y en a une autre qui n’apprécie pas ce qu’elle vient d’entendre. Shun-day a été le témoin accidentel des confessions Gryf et son cœur peine à s’en remettre.

L’origine de Shun-day

Avant d’être arrêtée dans son élan par les propos de Gryf, Shun-day venait pour lui révéler qu’elle avait trouvé l’endroit où été retenues captives Amy et Jadina, mais qu’elle n’a pas réussi à les libérer. Elle les a trouvées inconscientes dans le même cristal que celui qui avait servi à les capturer. Bien qu’Amy ait tué son père Skroa, Shun-day ne parvient pas à lui en vouloir, car d’une certaine manière, elle est sa mère.

Shun-day est biologiquement la fille d'Amy

En effet on savait déjà que Skroa l’a créée à partir de son bras, mais on découvre qu’il a aussi utilisé des cellules d’Amy. Shun-day est donc autant Chiridirelles que Galinas. Devant le cristal, elle se désole que le seul parent qui lui reste souhaite sa mort. Bien qu’en apparence endormie, Amy a entendu les propos de Shun-day. Malheureusement elle n’aura pas le temps de lui parler car des gardes sont arrivés avant que Shun-day ait trouvé le moyen de briser la prison de cristal.

Le choix de Gryf

Finalement Gryf va devoir se débrouiller sans Jadina ni Amy. Lorsque Kirikiri sort la clé, Gryf s’en empare avant Sheiba. Tous pensent alors qu’il a décidé de devenir l’hôte d’Eternity pour sauver sa vie, mais contre toute attente, il refuse de s’en servir. Sa vie, celle de ses amis prisonniers des Chiridans ne compte pas. Si ce dieu a été enfermé par les siens, c’est qu’il y a une bonne raison, il est forcément dangereux et Gryf ne veut pas se retrouver avec un second Anathos sur les bras.

Shun-day n’est pas d’accord, bien qu’elle sache que Gryf préfère Shimy, elle ne veut pas qu’il meure. Elle veut le forcer à fusionner malgré lui. Puisqu’il ne veut pas le faire pour sauver sa peau, alors peut-être acceptera-t-il pour sauver celle de Shimy ? Elle prend une lance et transperce Shimy.

Shun-day veut pousser Gryf à fusionner avec Eternity

Oubliant ses beaux discours Gryf perd tout sens commun, il ne peut supporter l’idée de voir Shimy mourir devant lui. Sans réfléchir, agissant presque par réflexe, il libère Eternity qui fusionne alors avec lui. Mal lui en a pris car Eternity n’est autre que le fils d’Anathos. Pourtant, la première chose que va faire Eternity est de sauver Shimy. Tout le monde  pense alors que l’âme de Gryf a gardé une influence sur Eternity, mais il n’en est rien, il a fait ça uniquement parce qu’il a vu la marque de son père sur le front de Shimy par conséquent à ses yeux, elle est l’élue des dieux.

Eternity soigne Shimy

La vraie nature d’Eternity

Une fois cet acte accompli, Eternity tente de tuer Shun-day pour la punir d’avoir porté la main sur Shimy « l’élue des dieux », puis il tente de tuer Sheiba pour la « remercier de l’avoir libéré ». Tout le monde comprend alors qu’il est aussi dangereux et incontrôlable que son père.

C’est alors que Kirikiri se manifeste en envoyant une décharge d’électricité à travers la pierre de Katseye de Gryf. Le sortilège que Kirikiri avait posé sur cette pierre n’avait pas pour seule fonction de l’empêcher de se transformer en Death Gryf, dès le départ son but était de contrôler Eternity. Il a tout fait pour que Gryf se porte volontaire et son stratagème a fonctionné à merveille. Par le même système, il a la possibilité de contrôler tous les Chiridans. Plus personne n’est en mesure de l’arrêter.

Kirikiri peut contrôler Anathos

C’est alors que débarque Razzia et Jadina. Pour sauver sa fille Shun-day, Amy a réuni toutes ses forces pour s’évader en brisant sa prison. Dans la foulée, elle a libéré Razzia et Jadina. Après s’être excusée de son comportement, elle a repris sa forme de bras afin de réintégrer le corps de Razzia.
Razzia utilise une arme Chiridan pour enfermer Kirikiri dans un bloc de cristal. Le problème c’est qu’en faisant cela, il a libéré Eternity du contrôle de Kirikiri.

Avant qu’Eternity n’ait le temps de reprendre le dessus, Jadina parvient à l’extraire du corps de Gryf en utilisant les bracelets magiques de Ténébris qui ont la faculté d’absorber la magie (dommage qu’ils n’ont pas pensé à ça contre Anathos). La manœuvre est un succès, Gryf est libéré. Cependant, les bracelets ne peuvent contenir une telle quantité de magie. Eternity ressort et cherche un nouvel hôte.

Incontrôlable

Sheiba se propose et Eternity accepte sans hésiter. C’est alors que Razorcat tente de s’interposer de peur de voir sa mère transformée en monstre comme Gryf. Son intervention parasite la fusion. Au lieu de prendre possession d’un corps, Eternity a fusionné avec deux. Ce mélange donne naissance à un corps monstrueux et déstructuré, mais le plus grave, c’est qu’il semble aussi avoir perdu l’esprit.

Eternity a fusionné avec Razorcat et Sheyba

La seule pensée cohérente qui reste à Eternity est une faim insatiable. Il commence par manger Shun-day sous les yeux horrifiés de Gryf, puis il absorbe les âmes de tous Chiridans libérant ainsi leurs hôtes. Jadina comprend qu’à mesure qu’il mange, il grossit. A ce rythme, il sera bientôt tellement énorme que plus personne ne pourra l’arrêter.

Jadina se sert de l’énergie d’Eternity qu’il reste dans les bracelets de Ténébris pour la mélanger à sa propre magie afin de créer un rayon assez puissant pour tuer le monstre. Retourner sa propre magie contre Eternity était un choix judicieux, il ne résiste pas à l’impact et explose. Le monde est sauvé, mais Shun-day y a malheureusement laissé sa vie.

Réconciliation

Cela fait trois jours que Shimy est dans le coma, dans son sommeil elle croise l’esprit de Shun-day qui lui avoue que Gryf n’a toujours aimé qu’elle et qui lui demande de prendre soin de lui car à présent elle n’est plus en mesure de le faire. Shimy comprend alors que Shun-day est morte. Le choc émotionnel est tel qu’elle s’éveille enfin.

Shimy discute avec l'âme de Shun-day

Comme ceux qui ont été possédés par un Chiridan, elle se souvient de tout y compris des aveux que Gryf a fait à Lheïra concernant ses vrais sentiments. Elle est tout d’abord furieuse qu’il ait agit de la sorte et qu’il lui ait caché son état de santé. Après avoir passé ses nerfs sur lui, elle retrouve son calme et l’embrasse.

Shimy Embrasse Gryf

 

Galerie

12 réponses à Les Légendaires Tome 16 : L’éternité ne dure qu’un temps

  1. grifounet dit :

    le tome17 va être super bien on va en savoir + sur les légendaire et surtout sur danaël

  2. Kyro dit :

    Par rapport à la remarque sur le contrôle du dieu Eternity par le katseye de Gryf, je me permet de vous faire remarquer que Kirikiri n’a jamais dis qu’il n’avais pas jeté de sort sur ceux de Kelma-thu et Sheibah. Ne le précisant pas, nous ne pouvons pas savoir si il savait d’avance que Gryf allait libérer lui-même le dieu…

  3. quentin dit :

    je t’adore

  4. MILO dit :

    dous sont les origines des chiridans

  5. Shimy dit :

    J’adore la fin!!! Elle est trop trop bien!!!

  6. moi dit :

    a quand la redaction sur l’exode de kalandre

  7. alexandre lapalme dit :

    super bien cette bd mais je trouve que gryf et simis devrais etre un couple plus stable

  8. maeve chachai Petiquay dit :

    Moi j’ai déjà lu le 17, mais il me manque le 16 et puis le 18

  9. Gryf (c est mon vrais nom) dit :

    a l immage ou gryf dis par les poiles de ma queu il comme un katseye geant au centre

  10. Anonyme dit :

    Pour le bout de metal dans le corps de gryf qui est censer le tuer je crois que c’est une reference a saint seiya car lorsque seiya c fais transpercer par l’epeé d’Hades il allait lui aussi etre tuer par l’epé qui allait atteindre son coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>