Les Légendaires Origines – Tome 2 – Jadina

Les Légendaires Origines - Tome 2 - Jadina

Lorsqu’on connaît le caractère de petite fille gâtée et capricieuse de Jadina au début de la série des Légendaires, on ne peut que s’imaginer une enfance dorée, bercée par l’opulence où les moindres désirs de la Princesse devaient être comblés par une armée de serviteurs.
Pourtant, s’écartant de ce stéréotype facile, cet album nous livre un portrait bien différent qui permettra de nuancer les préjugés que l’on pouvait se faire sur Jadina.

Jadina pleure

 

Critique et analyse

Des couleurs moins saturées, un trait toujours plus fluide, une meilleure gestion de la lisibilité entre les premiers et des arrières plans, on peut dire que graphiquement ce tome a pris l’ascenseur par rapport au précédent. Mais ce qui marquera plus encore le lecteur est le portrait que l’on nous dresse de Jadina : celui d’une écorchée vive, d’une fillette marquée par la solitude et le poids des attentes qui pèsent sur elle.

Jadina a la vie dure

On découvre les traumas qui ont jalonné sa vie et l’ont poussée à se réfugier derrière un comportement de gamine superficielle. Cette attitude n’étant finalement que la carapace qu’elle s’est créée pour se protéger.
Cette remise en perspective nous permet de comprendre que Jadina n’est pas devenue plus mûre au fil des albums, mais qu’elle l’a toujours été, comme tous les enfants qu’on oblige à grandir trop vite. Réussir à nous offrir un nouvel angle de vue aussi inattendu que déconcertant est la véritable force de cet album qui étoffe brillamment le personnage.

Premières planches

Voici les quatre premières planches du tome 2 des Légendaires Origines, cliquez dessus pour les voir en grand, la résolution est suffisante pour pouvoir les lire.

 Page 1 du Tome 2 des Légendaires OriginesPage 2 du Tome 2 des Légendaires Origines  Page 3 du Tome 2 des Légendaires Origines Page 4 du Tome 2 des Légendaires Origines

 

Résumé

 

Le Cracolac

Le Roi Salim IV du Royaume de Sabledoray et son fils Halan rendent une visite officielle à la Cité d’Orchidia pour rencontrer la Reine Adeyrid. En guise de cadeau, il lui offre un bébé Cracolac, un monstre rare destiné à augmenter la collection du zoo d’Orchidia.

Halan veut voir le Cracolac

Halan brûle d’envie de voir cette bestiole de plus près et convainc la jeune Jadina de l’accompagner dans le sous sol. Mais c’est quelque chose de bien pire que Jadina va découvrir. Au détour d’un couloir elle surprendra sa mère en train d’embrasser le professeur Vangelis son tuteur. Voir sa mère tromper son père le Roi Kinder est un véritable choc pour elle.

Vangelis et Adeyrid s'aiment

Elle s’enfuie immédiatement de peur d’être vue. Dans sa précipitation, elle percute son cousin Kasino. Ce dernier est venu pour la même raison qu’Halan et tous trois entrent dans la salle aux trésors pour tenter de dénicher le Cracolac. Malheureusement le monstre est sorti de sa cage est s’en prend à Kasino qui y laissera son œil droit.

Kasino a perdu son oeil

Bien que Kasino et Halan soient les vrais responsables de cette tragédie, c’est la pauvre Jadina qu’on blâme et qu’on accable de la mutilation de son cousin.
Invidia, la mère de Kasino, en gardera rancune à Jadina.

La cérémonie du Bâton-aigle

Alorin Invidia est la sœur aînée d’Adeyrid. Théoriquement, c’est elle qui aurait dû régner sur le royaume d’Ochidia. Mais le jour de son intronisation, où elle aurait dû recevoir le Bâton-aigle de jade, la déesse Jadilyna qui habite l’objet l’a rejetée car son cœur n’était pas assez pur. Finalement c’est Adeyrid qui, quelques années plus tard, passera l’épreuve.

Invidia a échoué à l'épreuve du Baton-aigle

Invidia ne rêve que d’une chose, que Jadina soit à son tour rejetée par la Bâton-aigle. Si ça devait arriver, Invidia deviendrait automatiquement Reine du royaume à la mort d’Adeyrid.
Son rêve semble se matérialiser lorsqu’elle voit Jadina échouer elle aussi à l’épreuve. Mais les choses ne sont pas pour autant gagnées, en effet, la Reine et le Roi se sont débrouillés pour convaincre le conseil d’invalider cette tentative pour que Jadina puisse tenter une nouvelle fois l’épreuve.

 Jadina a échoué à l'épreuve du Baton-aigle

Invidia ne compte pas se laisser faire, elle est décidée à se débarrasser définitivement de Jadina. Kalandre, la mystérieuse magicienne qui a ressuscité Danaël dans le tome 12 semble avoir entendue sa requête et propose de l’aider. Elle sait que Jadina est amoureuse du professeur Vangelis et que celui-ci a repoussé ses avances. Elle suggère donc de l’enlever et de faire croire à Jadina qu’il l’attend dans un lieu discret pour lui faire part de ses sentiments.

Jadina croit à la fausse lettre d'amour de Vangelis

Le stratagème est gros comme un camion, mais, aveuglée par ses sentiments, Jadina tombe dans le panneau. Convaincue qu’il est finalement épris d’elle, elle part à sa rencontre dans le zoo et tombe dans un traquenard.
Les cages des animaux ont été ouvertes et ces derniers font un carnage parmi les visiteurs. Invidia espère ainsi que la mort de Jadina passe pour un simple accident.

Volte-face de Kasino

De son côté Kasino, qui a aidé sa mère à fomenter ce coup d’état, a des regrets, il apprécie sa cousine et ne supporte pas l’idée d’être responsable de sa mort. Son intervention sauve Jadina, il lui ordonne de partir, mais elle préfère rester pour le protéger et tenter de sauver les visiteurs. Ce geste courageux va pousser la déesse Jadilyna à faire apparaître le Bâton-aigle dans ses mains. Jadina comprend alors que la raison pour laquelle cela n’a pas marché la première fois, c’est parce qu’elle voulait ce bâton uniquement pour satisfaire sa mère, non pas pour protéger son royaume. Maintenant que Jadina a accepté cette charge, elle est devenue officiellement l’héritière du trône.

Jadina et son Bâton-aigle

Les remords de Kasino seront bien mal récompensés, car en secourant Jadina, il a aussi fait une gaffe qui l’a trahi. Pour ne rien arranger, Jadina a trouvé la bague de sa mère dans la cellule où était détenu Vangelis. Bien entendu, Invidia n’aurait pas été assez stupide pour laisser un tel objet sur les lieux du crime. C’est sa soi-disant complice magicienne qui a déposée cette bague.

Déchéance post-mortem

Alors que Jadina vole vers les appartements d’Invidia pour lui demander des comptes. La mystérieuse magicienne révèle à Invidia que c’est elle qui a libéré le Cracolac qui a rendu son fils borgne, puis elle la pousse par-dessus la rambarde du balcon. Jadina n’aura pas le temps de sauver sa tante qui fait une chute de plusieurs étages et s’écrase en pleine rue sous les yeux médusés des passants.

Invidia meurt (Légendaires)

Comme personne n’a vu Kalandre, officiellement sa mort est un suicide. Étant donné sa trahison, elle est privée à titre posthume de son rang et de son titre de noblesse et se voit enterrée dans le cimetière réservé aux criminels. Son fils Kasino n’a même pas pu assister à l’enterrement de sa mère car il était encore incarcéré au moment de l’enterrement. Aucune preuve formelle n’a pu établir sa culpabilité, mais compte tenu des suspicions qui planent sur lui, le tribunal l’a quand même condamné à l’exil.

Kalisto n'a pu assister aux funérailles de sa mère

Cette histoire attriste Adeyrid, mais au moins elle est soulagée de voir que Jadina pourra lui succéder. Le roi est plus lucide que son épouse, il connaît bien sa fille et doute que Jadina accepte aussi facilement de rentrer dans le rang et d’accepter cet lourd héritage.

Humour décrypté

Avec ce tome on atteint des records, avec 78 clins d’œil soit cinq fois plus qu’un tome du manga Dofus qui a pourtant quatre fois plus de pages.
Un grand merci à Nadou d’avoir pris le temps de contrôler et surtout compléter la liste des références de cette chronique.

Page 5 : A la case deux, on peut reconnaître parmi les peluches qui sont sur le lit de Jadina :

Kerobéro tiré de Sakura chasseuse de cartes.

Kerobéro tiré de Sakura chasseuse de cartes

Un Mog tiré de l’univers des jeux Final Fantasy.

Un Mog tiré de l’univers des jeux Final Fantasy

Un Kribow tiré du tome 12 du manga Yu-Gi-Oh.

 Kribow tiré du tome 12 du manga Yu-Gi-Oh

Sur la table de nuit on peut voir le collier de la princesse Grenat di Alexandros tirée du jeu Final Fantasy IX.

collier de la princesse Grenat di Alexandros tiré du jeu Final Fantasy IX

Page 8 : A la case 1, on peut voir parmi les trésors :

La Joconde peinte par Léonard de Vinci entre 1503 et 1506.

La Joconde peinte par Léonard de Vinci

Le chapeau de la série de jeux vidéo Professeur Layton.

Professeur Layton

La lampe à huile est celle du génie dans le film Aladdin réalisé par Disney en 1992.

lampe à huile d'Aladdin

La statuette à en bois est tirée de l’album de Tintin L’oreille cassée.

statuette à en bois est tirée de l’album de Tintin L’oreille cassée

Le diadème posé sur le sol est celui de Dilandau Albatou un personnage de Vision d’Escaflowne (un animé dont Nadou est particulièrement fan).

Le diadème de Dilandau Albatou (Vision d'Escaflowne)

Dans la bouteille, il s’agit du fruit du démon Gomu Gomu no Mi (Fruit du Caoutchoutier) à l’origine du pouvoir d’élasticité de Luffy dans le manga One Piece.

Gomu Gomu no Mi (Luffy - One  Piece)

Le bouclier vient du mmorpg Dark Age of Camelot. L’emblème est celle de la guilde Les Flammes du Phoenix à laquelle appartenait Nadou il y a quelques années, du temps où elle jouait à ce jeu.

Le bouclier vient du mmorpg Dark Age of Camelot

Le logo représentant un loup sur l’étoffe de tissu est l’emblème de la famille Stark dans la série Game of Thrones.

Logo Stark dans Game of Thrones

Deux boules de Sheron tirées de Dragon Ball.

boules de Sheron tirées de Dragon Ball

Les bijoux rouges à terre sont les contrôleurs de magie de Lina Inverse dans l’anime Slayers.

contrôleurs de magie de Lina Inverse dans l'anime Slayers

L’espèce d’œuf rouge est en réalité un Béhérit et provient du manga Berserk.

Béhérit du manga Berserk

Le caisson en pierre est celui qui contient l’armure de Pégase dans la série les Chevaliers du Zodiaque.

Caisson de l’armure de Pégase dans la série les Chevaliers du Zodiaque

Même si c’est difficile à voir, à la base, le médaillon sur le sol est celui de Serpentar, tirée de Harry Potter.

médaillon de Serpentar, tirée de Harry Potter

Le diadème posé sur le buste est celui de Rowena Serdaigle, l’un des 7 horcruxes dans Harry Potter.

diadème de Rowena Serdaigle dans Harry Potter

Le calice en or est la Coupe de Pouffsoufle tirée de Harry Potter.

Coupe de Pouffsoufle tirée de Harry Potter

L’épée accolée sur la boîte de l’armure de Pégase est l’épée de Gryffondor tirée de l’univers d’Harry Potter.

épée de Gryffondor tirée de l'univers d'Harry Potter

Sur la tablette de pierre, il y a le symbole de la Triforce tirée de la saga de jeux vidéo Zelda.

Triforce tirée de Zelda

La faux adossée au mur est en réalité Soul, l’arme de Maka Albarn dans le manga Soul Eater.

La faux est tirée de Soul Eater

Derrière le pilier on peut voir la forme « humanoïde » de l’épée Excalibur dans le manga Soul Eater.

Excalibur dans le manga Soul Eater

Ce manche est celui du sabre laser d’Obi Wan Kenobi tiré de Star Wars.

sabre laser d’Obi Wan Kenobi tiré de Star Wars

La bague sur le sol est l’Anneau Unique tiré du Seigneur des Anneaux.

l’Anneau Unique tiré du Seigneur des Anneaux

Le masque d’or suspendu sur la colonne est tiré du jeu vidéo Tomb Raider 2.

masque d’or tiré de Tomb Raider 2

L’épée sous le masque d’or provient de World of Warcraft, il s’agit de Ashbringer (Porte-Cendres en français, cf la série de BD Porte-Cendres), une épée légendaire.

Ashbringer (World of Warcraft)

A côté de l’épée on peut voir un cube de voyage tiré du jeu Portal 2.

cube de voyage tiré du jeu Portal 2

Page 8 : Case 2, le bouclier est celui d’Abraracourcix, le chef du village d’Astérix. A l’origine se bouclier appartenait à Vercingétorix (voir Le Bouclier arverne).

le bouclier est celui d’Abraracourcix

Page 8 : Case 3, on peut voir l’Arche de l’Alliance tirée du film d’Indiana Jones « Les aventuriers de l’arche perdue » (on peut même voir le chapeau et le fouet d’Indiana Jones).

l’Arche de l’Alliance tirée d’Indiana Jones

Dans la même case, il y a aussi le Gaffophone tiré de Gaston Lagaffe de Franquin.

Gaffophone tiré de Gaston Lagaffe

L’épée posée sur le sol est l’épée Thunderfury issue de l’univers de World of Warcraft.

Thunderfury (World of Warcraft)

Le parchemin roulé est le sutra de Sanzo dans l’animé Saiyuki.

sutra de Sanzo (Saiyuki)

Page 9 : La sœur de la reine Adeyrid s’appelle Invidia. Ce nom est tiré de la mythologie romaine où Invidia est la déesse de l’envie et de la jalousie ce qui colle parfaitement au caractère de la tante de Jadina.

Invidia est la déesse de l'envie et de la jalousie

Page 9 : Case 3 dans le cadre sur le mur on peut voir le Professeur Chen tiré de Pokemon.

Professeur Chen tiré de Pokemon

Page 9 : Case 6 sur le tableau d’arrière plan, on peut voir Ritsuko Akagi tirée d’Evangelion.

Ritsuko Akagi tirée d’Evangelion

Page 11 : Case 1 ces deux jeunes femmes sont Marlène et Mirana tiré de l’animé Vision d’Escaflowne.

Marlène et Mirana (Vision d'Escaflowne)

Page 11 : Case 3, la serveuse en Bunny-girl est en réalité Faye Valentine tirée de l’animé Cowboy Bebop.

Faye Valentine (Cowboy Bebop)

Page 11 : Case 4 dans le casino, les cartes avec lesquelles ils jouent sont des Cartes de Clow (The Light et The Dark) tirées du manga Sakura chasseuse de cartes.

Cartes de Clow (Sakura chasseuse de cartes)

Le verre que tient Kasino est le verre de Diladau tiré de Vision d’Escaflowne.

verre de Diladau tiré de Vision d'Escaflowne

Page 11 : Case 6 la serveuse est Asuka Langley tirée de l’animé Evangelion.

Asuka Langley tirée de l’animé Evangelion

Page 18 : Case 4, la peinture du tableau est une illustration de la région Quel’Thalas issue du site officiel de World of Warcraft.

Quel’Thalas (World of Warcraft)

Page 18 : Case 7, le tableau derrière Vangelis est un screen shoot de World of Warcraft.

screen shoot de World of Warcraft

Page 18 : A la dernière case, l’image dans le tableau vient du film de Vision d’Escaflowne.

Vision d'Escaflowne (film)

Page 21 : Le personnage s’appelle Golgo et sur le torse il a tatoué le chiffre 13. Il s’agit bien entendu d’une allusion au manga Golgo 13. On notera aussi que les traits du visage de ce personnage sont inspirés de celui de Duke Togo le personnage central de cette BD.

Duke Togo  (Golgo 13)

Page 23 : Case 1 chaque tableau est une allusion à une œuvre.

  • Premier tableau : on peut voir un clin d’œil à la série Chroniques de la guerre de Lodoss.
  • Deuxième tableau : La reine Marie-Antoinette (Nadou apprécie ce personnage historique)
  • Troisième tableau : représente Marlène de l’anime Vision d’Escaflowne.
  • Quatrième tableau : La Joconde
  • Cinquième tableau : Il s’agit d’un portait de la duchesse Anastasia, que l’on voit assez bien dans le dessin animé du même nom réalisé par Don Bluth et Gary Goldman en 1997.

Chaque tableau est un clin d’œil à une œuvre (Légendaires origines)

Page 24 : case 7 et 8, l’infirmière en arrière plan est Yoko tirée de Gurren Lagann.

Yoko tirée de Gurren Lagann

Page 25 : chaque tableau est un clin d’œil de gauche à droite :

chaque tableau est un clin d’œil (Légendaires Origines)

Page 26 : A la seconde case, grâce à sa coiffure typique, on peut reconnaître à gauche l’infirmière Joëlle tirée de la série Pokemon.

l’infirmière Joëlle tirée de la série Pokemon

Page 26 : A la case 2, les infirmières s’appellent Merdith et Lexie en référence à celles de la série Grey’s Anatomy.

Merdith et Lexie (Grey’s Anatomy)

Page 26 : A la case 9, on peut trouver une illustration tirée de la série américaine Breaking Bad.

Breaking Bad

Page 26 : A la dernière case, on peut noter que Vangelis lit un livre dont l’auteur n’est autre que Docteur House en référence à la série TV du même nom.

Vangelis lit un livre dont l’auteur n’est autre que Docteur House

Page 28 : A la case 5, on peut voir flotter dans le bain un Psykokwak tiré de Pokemon.

 Psykokwak tiré de Pokemon

Page 28 : A la sixième case, le personnage de Anehta vient de la déesse Athena écrit à l’envers. Ce clin d’œil fait allusion aux Chevaliers du Zodiaque dont Patrick Sobral est un grand fan.

Anehta vient de la déesse Athena écrit à l’envers

Page 29 : A la case 2, l’infirmière est Aerith tirée du jeu Final Fantasy VII.

Aerith tirée du jeu Final Fantasy VII

Page 30 : A la case une à côté de la fontaine, on peut voir un Chetiflor tiré de Pokemon.

chetiflor tiré de Pokemon

Page 31 : Dans la première case, l’elfe à droite est le personnage de Legolas du Seigneur des Anneaux.

Legolas du Seigneur des Anneaux

Dans cette même case, on peut voir Lina Inverse et Gourry Gabriel tirés de la série Slayers.

Lina Inverse et Gourry Gabriel (Slayers)

Page 31 : A la quatrième case, on peut voir un couple tenant un bébé nommé Toopie. Il s’agit bien du personnage qu’on a pu découvrir dans le tome 3 des Légendaires dont les parents ont été assassinés par Ténébris et Razzia.

Toopie Maker (Légendaires)

Page 35 : Case 4, on peut voir l’elfe Deedlit tirée de l’animé Les Chroniques de la guerre de Lodoss.

Deedlit (Les Chroniques de la guerre de Lodoss)

De dos il y a Kirito du jeu Sword Art Online.

Kirito du jeu Sword Art Online

On reconnaît aussi le personnage La Taupe tiré de l’anime Vision d’Escaflowne.

La Taupe (Vision d'Escaflowne)

Page 35 : Case 5 le personnage en premier plan est le prince Van de Fanelia tiré de l’animé Vision d’Escaflowne.

Van de Fanelia tiré de l’animé Vision d'Escaflowne

Page 35 : Case 6 il y a deux clins d’œil, la jeune fille n’est autre que Bunny de Sailor Moon lorsqu’elle est dans sa robe de princesse. Quant aux bestioles qui l’attaquent, se sont des Lapins Crétins tirées à l’origine du jeu Rayman.

Bunny de Sailor Moon et les Lapins Crétins

Page 37 : A la case deux, on peut voir un Rondoudou tiré de Pokemon.

Rondoudou tiré de Pokemon

Dans cette même case, le jeune homme qui se fait attaquer est Enoriel tiré de la BD Reflets d’Acide.

Enoriel tiré de la BD Reflets d'Acide

Page 47 : A la dernière case, il y a Allen Schezar tiré de l’anime Vision d’Escaflowne.

Allen Schezar tiré de l'anime Vision d'Escaflowne

Page 48 : A la case deux, derrière Vangelis se trouvent Kirito et Asuna de Sword Art Online.

 Kirito et Asuna de Sword Art Online

Page 48 : A la dernière case, la jeune fille blonde en arrière plan est Allenia, l’avatar qu’utilise Nadou pour jouer à World of Warcraft.
Le jeune homme qui l’accompagne est Dilandau Albatou tiré de l’anime Vision d’Escaflowne.

Allenia de World of Warcraft et Dilandau Albatou tiré de l'anime Vision d'Escaflowne

 

Galerie

15 réponses à Les Légendaires Origines – Tome 2 – Jadina

  1. Charles-Edouard MANDEFIELD dit :

    A tous ceux qui m’ont écrit pour me demander quand la chronique du tome 2 serait prête, je suis désolé pour le retard, mais compte tenu du nombre impressionnant de clins d’œil qu’il y a dans ce tome, ça m’a pris un peu plus de temps que d’habitude à réaliser ^^;
    bonne lecture à tous

  2. Lula dit :

    A la case 8 page 44,il y a aussi une fille aux cheveux rouge tout à gauche.C’est Raya,un personnage de la dessinatrice Chibi Lili. :)

  3. Nadou dit :

    @Lula : oui, les références aux persos originaux de mes amis suivront plus tard ^^ Merci encore Charles-Edouard pour l’article !

  4. Choco-Sadike dit :

    OMG Beh ça lésine pas avec les clin d’œils XD

    Ce qui m’a le plus fait rire c’est quand même les lapins crétins :3

    Enfin, superbe article et superbe BD o/
    Vivement la suite !
    Bon courage <3

  5. Mimiche-Melun dit :

    C’est trop fort mais ou es-ce qu’ils trouvent leur idée et trop lol les tableau c’est bien fait selui d’anastasia bref j’adoooreeeeee

  6. Zou dit :

    Page 8, ça serait pas le chapeau du Professeur Layton à coté du Fruit du Démon, par hasard?

  7. Eylem222 dit :

    trop bien c’est super cool j’adore Jadina elle est trop belle

  8. winter ice dit :

    je reste perplexe de voire toopie déjà née

  9. moitttt dit :

    il y a une erreur,le diadème de rowena serdaigle n’est pas une relique de la mort mais un horcruxe (pas sur de l’écriture)

  10. Veternensis dit :

    Bravo, vous avez fait un travail magnifique et riche en clins d’oeil. Je pense qu’il est important de faire ça car ça permet à beaucoup de jeunes de connaitre de nouvelles series, animes, jeux vidéos même si la plupart des choses évoquées sont plus ou moins connus, et de permettre au plus vieux de se rappeler de trés bons souvenirs je pense en se remémorant ces bonnes séries qu’il regardait, malgré que je sois assez jeunes, beaucoup de clins d’oeil m’ont fait revenir des souvenirs, je pense qu’il vous manque un très bon clin d’oeil et si c’est possible, faites un clin d’oeil a l’anti-héros Donjon de Naheulbeuk et à la Série Noob, voila en tout cas c’est déja superbe, Bravo.

  11. Xtra dit :

    Je suis le seul à avoir vu Miku Hatsune ?? Devant Invidia qui s’écrase p44 !
    Sinon…
    CUBE DE VOYAGE ! :D

  12. Flo dit :

    Sympa toutes ces références. J’en avais loupé un paquet. Merci pour le recensement.
    Est-ce que les Baraka sont un clin d’œil aux Dora Milage de la panthère noire ou une simple coïncidence ?

  13. Daraen974 dit :

    Bon, je répond en 2016, je sais, et pour un truc tout con.
    Kirito, pour le premier clin d’oeil, l’univers dont il est issus (Sword Art Online) n’est pas un jeu a la base ni meme un animé mais un light novel. A part ca j’adore ce clin d’oeil ainsi que ceux à Pokémon et les Lapins Crétins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>