Capitaine Albator (manga)

5 chroniques dans cette collection.

Capitaine Albator (manga)

Capitaine Albator est un manga de Leiji Matsumoto, paru au Japon en 1977 sous le titre Uchû kaizoku Kyaputan Hârokku (宇宙海賊キャプテンハーロック). Cette histoire a servi de base à l’adaptation de la série TV Albator 78 (même s’il y a de nombreuses divergences entre le manga et l’animé). Notons que ce manga n’est pas celui où Albator fait sa première apparition.
La version française fut publiée pour la première fois de 2002 à 2003 par Kana qui pouvait profiter à plein de la nostalgie des trentenaires et de l’émulation créée par les multiples sorties vidéo des autres séries où apparaît Albator (Harlock).

Peu de mangas de Leiji Matsumoto sont sortis en France et ceux qui ont lu l’Anneau des Nibelungen risquent d’avoir une certaine appréhension à lire Capitaine Albator. Mais ces craintes n’ont pas lieu d’être car curieusement, même si Capitaine Albator est paru avant l’Anneau des Nibelugen, il lui est supérieur en tout point, que ce soit sur le plan graphique, narratif ou du scénario. Visiblement  Leiji Matsumoto a régressé entre ces deux publications.

L’histoire

La base du scénario est le même que pour Albator 78 : Nous sommes en 2977, l’être humain a colonisé de nombreuses planètes et utilise leurs ressources sans modération. La population est devenue paresseuse et assistée. Le gouvernement terrien n’est guère mieux, il est incompétent et seulement préoccupé par des futilités. Lorsqu’une Sphère Noire s’écrase sur notre planète, les dirigeants ne veulent pas admettre qu’il s’agit là d’une déclaration de guerre des sylvidres (Mazone) qui veulent envahir la terre car leur planète d’origine n’existe plus.

L'Arcadia (Atlantis) dans le manga Capitaine AlbatorUne mystérieuse sphère noire s'est écrasée sur la Terre

Albator est le seul à se dresser contre cette menace car l’être humain est devenu trop apathique pour se défendre par lui-même. Certains hommes ont pourtant essayé de prévenir le gouvernement, mais ils ont été ignorés et les sylvidres les ont abattus pour qu’ils n’éveillent pas l’attention de la population. Le Professeur Daiba (Docteur Valente) fait partie de ces malheureux savants que des sylvidres infiltrées ont méthodiquement tués. Son fils Tadashi (Ramis) est révolté de voir l’immobilisme du gouvernement terrien et décide de devenir pirate sur l’Arcadia (l’Atlantis) du Capitaine Albator car ce vaisseau est le dernier rempart de la Terre contre les sylvidres.

Différences avec la série TV

Ce qui saute aux yeux est l’absence de Stellie et Vilak, bien que cela n’enlève rien au déroulement des évènements, leur absence est palpable. Dans la série TV, Albator voulait sauver la terre en partie pour assurer un futur à Stellie, il avait aussi une certaine foi en l’homme. Dans le manga, on peine à comprendre les motivations réelles d’Albator. Il est traité comme un paria par les terriens et pourtant il les protège sans trop savoir pourquoi. On sent que c’est plus par fierté qu’autre chose. Cette raison semble un peu futile au regard des enjeux. Notons toutefois qu’à la page 167 du tome 3 du manga Capitaine Albator, l’existence de la fille de Toshirô est évoquée lorsque Sylvidra sonde l’esprit de l’ordinateur de l’Arcadia. Bien que ceux qui ont vu la série TV se doutent qu’il s’agit de Stellie, son prénom n’est pas cité et elle n’apparaîtra pas physiquement dans ce manga.

Vilak
aussi fait cruellement défaut, même si c’était un ennemi de l’Arcadia et de son équipage, il était la preuve vivante que tous les membres du gouvernement terrien n’étaient pas devenus lâches et corrompus.

On retrouve de nombreux personnages communs entre le manga et la série, mais leur destin varie énormément. Ainsi la secrétaire de premier ministre apparaît dès le tome 1, alors qu’elle n’arrive que vers la fin de la série TV, son destin n’aura rien à voir entre les deux supports.
L’histoire de Zorus (Torus dans la série TV) et des ses enfants aussi varie énormément entre le manga et la série TV, et d’une façon général on peut dire que le manga apporte un éclairage différents sur certains aspect de la société sylvidres.

Comme dans la série TV, Alabtor joue le rôle de père de substitution pour Tadashi (Ramis)

La Reine Sylvidra a aussi une attitude qui diffère, elle accepte même de rencontrer Albator en personne dans un bar. Elle est prête à tous les sacrifices pour préserver son honneur personnel, quitte à tuer une de ses subordonnées. Du coup, elle parait moins crédible que dans l’animé. En effet, dans la série TV, le personnage est plus profond, car la Reine Sylvidra accepte d’aller à l’encontre de ses principes et même de perdre toute dignité si c’est pour le bien et la survie de son peuple. Elle a l’attitude qu’on attend d’une souveraine qui fait passer le bien de ses sujets avant le sien.

Critique

Au final, malgré son âge, ce manga est plaisant à lire car c’est une façon de découvrir l’univers de la série sous un angle nouveau, pourtant on regrettera que la personnalité et le passé des personnages ne soient pas aussi creusés que dans la série TV. L’histoire est intéressante, mais il se dégage un impression fugace de superficialité par rapport à l’animé. Peut-être que l’auteur n’a pas eu le temps de développer tout cela vu que la série se termine de façon abrupte au tome 5, juste après qu’Albator ait bu un verre dans un bar avec Sylvidra. Ce goût d’inachevé passe assez mal car l’histoire vient à peine d’être posée.

Il est évident que pour apprécier ce manga, il faut être un fan de la série TV Albator 78. Il est peu probable que l’on puisse apprécier ce manga sans une bonne dose de nostalgie et une connaissance approfondie de l’animé qui lui a le mérite d’offrir une fin à l’histoire des sylvidres.

Collection

Capitaine Albator (couverture face)

Tome 1 : Capitaine Albator

Nous sommes en 2977, une mystérieuse sphère noire vient de s’écraser en plein sur une mégapole causant au passage des dégâts considérables. Pourtant le premier ministre du gouvernement mondial ne réagit pas au point que le Professeur Daiba est obligé d’aller lui-même le tirer du lit pour le pousser à réagir face à cette attaque qui est le prélude d’une invasion extraterrestre.

Lire la suite
Tome 2 : Capitaine Albator (couverture face)

Tome 2 : Capitaine Albator

Une étrange distorsion magnétique donne l’impression que la terre est scindée en deux, Albator plonge alors au niveau du Triangle des Bermudes et y découvre une étrange pyramide sous-marine qui est à l’origine de la perturbation. De toute évidence, cette pyramide est aussi d’origine sylvidre.
Ce tome est très dense, c’est pour cela qu’il a servit de référence pour les scénarios des épisodes 7, ep 8, ep 9, ep 12 et ep 13 de la série Albator 78. Cependant, l’histoire n’est pas identique entre la version manga et la version animée. Pour plus d’informations sur ces différences, je vous invite à lire les résumés des épisodes.

Lire la suite
Tome 3 : Capitaine Albator (couverture)

Tome 3 : Capitaine Albator

Des hologrammes de sylvidres envahissent l’Arcadia et l’équipage a du mal a comprendre pourquoi leurs ennemis envoient d’inoffensifs projections jusqu’à ce qu’ils réalisent qu’il s’agit d’une diversion permettant à de vraies sylvidres de s’infiltrer discrètement sur le vaisseau. L’attaque est repoussée et l’équipage a la surprise de découvrir parmi les assaillants Zoru, un extraterrestre de la planète Tokâga. Albator comprend alors que les sylvidres obligent les peuples qu’elles ont conquis à se battre pour elles.

Lire la suite
Tome 4 : Capitaine Albator (couverture)

Tome 4 : Capitaine Albator

L’Arcadia est attiré par une Death Shadow, c'est-à-dire une planète dont la gravité est extrêmement forte. Une fois coincée sur cette planète, l’énergie positive est absorbée et les vaisseaux qui ont le malheur d’y atterrir restent bloqués pour l’éternité. Malgré la puissance des réacteurs de l’Arcadia, le capitaine Albator semble incapable de dégager le vaisseau de l’attraction de cette planète.

Lire la suite
Tome 5 : Capitaine Albator (couverture)

Tome 5 : Capitaine Albator

Tadashi est toujours prisonnier dans une pyramide sous-marines de la planète Tokagâ, L’Arcadia découvre que l’intérieur est rempli de milliards de noyaux contenant des graines de sylvidres. Ces dernières disséminent  les noyaux à travers la galaxie pour coloniser de nouvelles planètes. Albator commence à comprendre que la Terre n’est finalement qu’un de ces terreaux leur ayant servi. Mais il n’arrive toujours pas à comprendre (et nous non plus) en quoi la Terre est si spéciale pour elles sachant qu’elles ont colonisé tant de planètes.

Lire la suite

Galerie

2 réponses à Capitaine Albator (manga)

  1. lolita dit :

    Moi je cherche partout ou acheter un manga d’albator et c’est en cherchant que j’ai su qu’il y avait aussi une BD d’albator !!!!!

  2. lolita dit :

    Merci pour l’article il est génial !!!!
    Comme j’ai regardé tout les épisode d’albato 78 et 84 je regarde galaxie expres 999 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>