Wakfu Tome 4

Manga wakfu tome 4

La quête des six Dofus éliatropes a amené Yugo, Adamaï et leurs amis au Mont Zinit qui s’avère être en réalité un vaisseau spatial. Cette immense machine a autrefois permis au peuple Eliatrope de fuir les Mechasmes et d’arriver sur le Monde des Douze, à présent, les secrets qu’elle renferme leur permettra peut-être de trouver le moyen de repérer les Dofus qu’ils recherchent.

Critique et analyse

Le point fort de ce tome c’est qu’il raconte en 30 pages de façon claire et concise l’histoire des éliatropes. Beaucoup d’aspects avaient été déjà effleurés dans la série TV ou le jeu vidéo Islands of Wakfu, mais c’était très émaillé et bourré de contre vérités, ce qui finissaient par nous perdre car on n’arrivait plus à démêler le vrai du faux. En cela, ce tome est déjà une belle réussite.

Une fois ce résumé sur les origines des éliatropes passé, la narration du reste du tome apparaît en comparaison beaucoup plus lente, mais n’allez pas croire qu’il ne se passe rien pour autant, la quête avance et les lignes de conduite des uns et des autres commence à devenir mouvantes prédisant pour l’avenir par mal de rebondissements intéressants.

Le seul bémol est le pétage de plomb du dragon Baltazar. Si on peut déduire assez intuitivement que cette agressivité soudaine est probablement provoquée par l’Eliacube, la facilité avec laquelle il retrouve ses esprits (avant même que les enfants soient libérés) manque de crédibilité. Quoi qu’il en soit, ce détail mis à part, ce tome reste passionnant et on attend le suivant avec impatience en espérant que cette fois il ne mette pas deux ans à sortir.

Premières planches

Voici les huit premières planches du tome 4 de Wakfu, cliquez dessus pour les voir en grand, la résolution est suffisante pour pouvoir les lire.

 

Résumé

 

L’histoire des Eliatropes

Le tome commence par un résumé de l’histoire des éliatropes. A l’origine, la Déesse Eliatrope a décidé d’inonder une planète de son wakfu pour avoir « ses propres enfants ». Un tel procédé est interdit par les autres dieux car la puissance d’un dieu dépend du nombre de ses fidèles, en créant une planète avec un espèce qui lui est uniquement dédiée, la Déesse Eliatrope renforce artificiellement son pouvoir, ce qui lui a valu d’être bannie par les autres dieux, l’empêchant ainsi d’intervenir à nouveau dans la vie des éliatropes.

Bien entendu, les éliatropes n’ont jamais su que leur déesse ne pouvait plus veiller sur eux et ont continuer à la vénérer tout en menant une vie simple et prospère. Les siècles ont passé et une race d’explorateurs nommé Méchasmes est arrivée en vaisseau spatial jusqu’à leur planète. Ce peuple n’était pas du tout belliqueux et a vécu une parfaite symbiose avec les éliatropes pendant plusieurs années sans aucun problème. Malheureusement, cette belle entente a pris fin, le jour où Qilby a volé le cœur d’Orgonax, le plus jeune des méchasmes. Bien entendu, il ne l’a pas dit à ses congénères, il a rebaptisé l’objet Eliacube et a fait croire qu’il s’agissait d’une de ses inventions.

 

Les Mechasmes ont pris cet acte comme une déclaration de guerre. S’en suivit un terrible conflit particulièrement meurtrier. Pour comprendre ce qui a poussé Qilby à enclencher une guerre qui pourrait conduire à la destruction de son peuple, il faut savoir qu’au fil des siècles, il a perdu le sens des réalités, ou plutôt, il n’a plus la même perception du monde que ses frères car c’est le seul de son espèce à renaître en conservant la mémoire de ses vies antérieures. A force de voir ses congénères mourir de vieillesse encore et encore, il a fini par être déconnecté de la valeur de la vie. A chaque renaissance, contrairement à ses frères, il n’a pas le plaisir de la découverte, tout est devenu un cycle répétitif et très monotone. Les méchasmes ont amené un peu de nouveauté lui donnant à nouveau le plaisir de découvrir.

Cette guerre contre les Méchasmes n’est pour Qilby qu’une opportunité de convaincre son peuple de quitter leur monde dans un vaisseau spatial pour trouver une nouvelle planète d’accueil. Ce voyage fut une renaissance pour Qilby, il y avait tant de mondes nouveaux à explorer, il a eu l’impression de redevenir lui-même. Malheureusement pour lui, ils ont fini par croiser la route d’une planète habitable où s’installer. Après plusieurs années à rebâtir leur civilisation, l’ennuie gagnât à nouveau Qilby qui décida d’activer l’Eliacube pour attirer les Méchasmes et forcer son peuple à repartir à nouveau. Malheureusement pour lui, sa trahison fut mise à jour et il dut affronter ses frères. Phaéris parvint à lui arracher son bras et Yugo à le projeter dans la dimension blanche qui devint sa prison.

Qilby était neutralisé, mais pas les méchasmes. Il était clair que les éliatropes n’avaient pas les ressources pour les vaincre. Les adultes réunirent leurs forces afin de créer un portail de téléportation et envoyer le dragon Baltazar et leurs enfants dans la dimension Enrub pour les mettre à l’abri.
Voyant que tout était perdu, Nora (une des six éliatropes primordiales) implora la Déesse Eliatrope de leur venir en aide, ce qu’elle fit (soi disant) en anéantissant toute vie sur la planète, la rendant stérile. Les Dofus éliatropes ont été éparpillés et ce n’est que des centaines d’années plus tard que la vie pu éclore à nouveau.

Quête des Dofus

Dans le vaisseau, Yugo et Adamaï découvrent dans ce qui fut autrefois leur chambre un étrange anneau qui s’avère être une clé qui contient des coordonnées de téléportation. Il suffit de l’insérer dans un emplacement prévu à cet effet sur un portail Zaap. Celui qu’ils ont trouvé leur permet de rejoindre la dimension Enrub où se sont réfugiés Baltazar et les enfants. En théorie aller là-bas n’est pas un problème, mais il semblerait que, pour une raison inexplicable, Baltazar soit devenu agressif, il a même volé tous les Dofus éliatropes, pour cela il n’a pas hésité à recourir à la violence contre Drill (le gardien du Dofus de Grougaloragran et Chibi).

En réalité c’est probablement l’influence néfaste de l’Eliacube qui a agi sur lui. Il s’est servi de l’Eliacube pour mettre les enfants en stase, croyant ainsi les protéger, mais cet état était ressenti comme une souffrance par les enfants. Après avoir repris le contrôler de l’Eliacube et libéré les enfants, Baltazar a commencé à reprendre ses esprits et comprendre son erreur. Les enfants veulent quitter la dimension Enrub et découvrir le vaste monde, même si cela implique de se mettre en danger.

Baltazar confie les 6 Dofus qu’il a réuni à chacun des membres du groupe de Yugo en leur demandant d’éviter d’avoir recourt à leur pouvoir car cela peut les affecter. Bien qu’Evangelyne n’avait aucune intention d’utiliser le pouvoir du Dofus, son simple contact a provoqué chez elle les contractions annonçant qu’elle est sur le point d’accoucher.

Alors qu’Evangelyne va bientôt avoir un bébé, Jiva de son côté est en train de s’attacher malgré elle à ces deux petits prisonniers. Echo s’inquiète de cet étrange et inattendue affection de Jiva pour ses otages, elle vient lui rappeler sa mission et ses enjeux. Si Jiva veut sauver son amant Ulgrude, elle n’a pas d’autre choix que de lui livrer les Dofus. Mais Jiva se demande si Ulgrude l’aimera encore lorsqu’il apprendra qu’elle s’est abaissée à menacer la vie de deux enfants pour le sauver. Cette attitude est indigne d’elle et surtout de la noblesse d’âme d’Ulgrude. Comprenant qu’elle s’est fourvoyée, Jiva se décide à agir.

Anecdotes

Page 41 : On nous dit que c’est la Déesse Eliatrope qui a entendu les prières de désespoir de Nora et a détruit toute vie sur la planète. La réalité est à nuancer car plusieurs pistes suggèrent que ce n’est pas le cas. La première est que la Déesse Eliatrope a été bannie et n’est pas en mesure d’intervenir, c’est dit à la page 29.

La seconde est que le jeu Islands of Wakfu suggère entre les lignes que c’est l’âme de l’étrange arbre entoure le Zinit qui est à l’origine de la déflagration. Pourquoi ? De ce que j’ai pu comprendre lors de discussions informelles avec le staff, c’est probablement parce que l’arbre est doué de conscience et si les éliatropes avait cherché à décoller, le vaisseau aurait alors absorbé tout le wakfu de la planète pour recharger ses réacteurs, l’arbre avait conscience que ça l’aurait tué. Ce n’est donc probablement pas la Déesse Eliatrope qui a provoqué la déflagration qui a ravagé la planète.

Page 87 : Le personnage de Drill qui garde le Dofus de Grougaloragran et Chibi est apparu pour la première fois dans l’épisode 23 de Wakfu.

Page 103 : Sur cette page, la robe de Lotie n’a plus rien a voir avec celle qu’elle a sur les autres pages, elle a une sorte de robe longe de soirée fendue qui n’a rien à voir avec la jupe qu’elle porte dans les autres pages.

Galerie

8 réponses à Wakfu Tome 4

  1. Seth dit :

    Je ne suis pas sûr de suivre le raisonnement par rapport à Eliatrope et Islands of Wakfu. Si la plante ne voulait pas être tuée en laissant partir le Zinit, se faire sauter avec le reste de la planète n’est pas une meilleure stratégie de survie, et pourtant elle collabore rapidement durant la cinématique. On voit aussi qu’elle semble plutôt conférer à Nora le pouvoir d’absorber le Wakfu environnant et que c’est celle-ci qui fait tout sauter et non la plante.

    Sinon, autre petite anecdote : à la page 103, Lotie porte une tenue complètement différente de celle des pages précédentes et suivantes (une espèce de robe longue ouverte sur le côté au lieu de la robe plus modeste avec des pompons à la taille, qui ressemble davantage à ce qu’elle portait dans le dessin animé).

    • Charles-Edouard MANDEFIELD dit :

      L’arbre a provoqué la déflagration, mais n’a pas été touché par elle, pas plus que le vaisseau d’ailleurs ^^
      Pour la robe page 103, c’est bien vu je vais l’ajouter.

      • Denail dit :

        Il me semble que ce n’est pas la plante consciente qui a déclenché la déflagration, c’est Nora non? La plante lui a juste permis de puiser son Wakfu (connecté au Wakfu de toute la planète) pour créer l’explosion.

        Épicentre épargné ou pas, Nora a épuisé son Wakfu, celui de la plante, et de toute la planète pour la déflagration. Ce qui voudrait dire que la vie s’était déjà éteinte globalement sur la planète avant la propagation du souffle de l’explosion non?

        Il me semble que la plante poussait juste les éliatropes à vivre en harmonie avec la nature et le Wakfu qui la compose, elle ne pensait pas uniquement à sa survie.

  2. Gabrel dit :

    eu ses phaéris qui combatait quilby avec yugo

  3. Tompa dit :

    N’oublie pas de corriger les fautes à Eliatropes la plupart tu as marqué « eliatrop ou éliatrope » alors que c’est Eliatrope :)

  4. gabrel dit :

    ses encore écrit adamai dans le nom de l’image du combat contre quilby

  5. Gabrel dit :

    j’ai bien hâte de voir le déroulement de la naissance de flopin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>