Amalia (Wakfu)

Amalia (Wakfu)

Amalia Sheran Sharm est la princesse du Royaume Sadida qui apparaît pour la première fois en 2008 dans la série TV Wakfu. Elle est alors âgée de 13 ans et commence à étouffer au palais. Son père le Roi Sheran Sharm et son frère Armand ne sont pas très affectifs avec elle, ils attendent d’elle de jouer la belle plante sans rien dire. Mais depuis la mort de sa mère, ce manque d’affection fait qu’elle supporte de moins en moins cette vie de palais et rêve d’aventure. Elle prétexte avoir une eu une vision du Dieu Sadida pour s’échapper discrètement du palais. Evangelyne (une crâ) n’a pas d’autre choix que de faire semblant de la croire et de l’accompagner car elle est sa garde du corps officielle et elle redoute que si elle ne l’accompagne pas Amalia finisse par s’enfuir seule.

Amalia (Wakfu)

Amie d’enfance

Il faut dire qu’Evangelyne est un peu plus qu’une simple garde du corps, même si elle a 4 ans de plus, elle a été affectée dès son plus jeune âge aux côtés d’Amalia pour être une « dame de compagnie ». Mais ce rôle temporaire n’a eu pour but que de lui permettre de se familiariser avec la princesse en attendant que sa formation de guerrière soit achevée et qu’elle puisse endosser le rôle de garde du corps.

Malheureusement, la première rencontre avec Amalia ne s’est pas très bien passée car Amalia est une petite princesse pourrie gâtée que personne n’ose contrarier. Hors le jour où Evangelyne est arrivée, Amalia venait juste de se faire faire une robe assez laide qu’elle avait dessinée elle-même et faite réaliser par ses deux serviteurs efféminés : Canar et Renate. Alors que la cours faisait semblant de l’admirer, Evangelyne n’a pas pu s’empêcher d’être honnête et de dire qu’avec cette robe, Amalia ressemblait à un Bouftou (un genre de mouton). A cause de cette remarque tout le monde s’est moquée d’Amalia pendant des semaines en l’appelant dans son dos : la princesse Bouftou (épisode 6).

Amalia a dessinée elle même cette immonde robeEvangelyne est la seule à dire franchement ce qu'elle pense de la rode d'Amalia

Le premier contact ne fut donc pas brillant, mais paradoxalement c’est cette franchise un peu trop directe qui semble avoir séduit Amalia. La plupart des gens qui gravitent autour d’Amalia ne voient en elle qu’une princesse qu’il ne faut pas contredire, alors qu’Evangelyne se moque de ce qu’Amalia peut penser d’elle, elle sait rester naturelle même en présence de la « princesse ».

Amalia va réaliser qu’elle est un peu plus qu’une dame de compagnie lorsqu’elle était atteinte d’une maladie contagieuse qui l’a obligée à rester en quarantaine pendant plusieurs jours. La seule personne qui a pris la peine de passer du temps avec elle malgré le risque de contagion fut Evangelyne (épisode 6). Même si parfois Amalia a de petites crises d’autorité et tente de rabaisser Evangelyne au rang de simple « Garde du corps qui doit lui obéir », au fond elle considère Evangelyne comme la seule amie sincère qu’elle a au palais.

Malgré la maladie contagieuse d'Amalia, Evnagelyne est la seule à bien vouloir lui tenir compagnieAmalia réalise qu'Evangelyne est un peu plus qu'une dame de compagnie

Dans le tome 1 du manga Wakfu, on découvre que malgré l’amitié qui unit Amalia et Evangelyne, Evangelyne n’a pas dit à Amalia qu’elle était enceinte. Amalia va découvrir cela un peu par accident en même temps que les autres invités de l’anniversaire de Yugo.
Elle semble avoir assez mal digéré que sa meilleure amie n’ait pas cru bon de lui parler d’un évènement aussi important.

Amalia n'a pas apprécié qu'Evangelyne ne lui parle pas de sa grossesse

Rencontre avec Yugo

Depuis le mort de sa mère, Amalia étouffe dans cette vie de Princesse. Elle prétexte avoir eu une vision du Dieu Sadida pour pousser Evangelyne à l’accompagner accomplir la prophétie que lui aurait soufflée le dieu lors d’un rêve. Évidement, Evangelyne a bien compris que cette histoire n’est qu’un prétexte inventé de toutes pièces pour s’enfuir discrètement du palais. Elle fait semblant d’y croire car elle redoute que si elle ne l’accompagne pas, Amalia finisse par partir seule (épisode 1).

Evangelyne a accepté d'accompagner Amalia dans sa fugueAmalia décide d'aider Yugo et Evangelyne est obligée de suivre car elle est son garde du corps

Sur leur chemin, ils vont croiser la route de Yugo, Tristepin et Ruel qui cherchent un moyen de sauver les habitants de son village qui ont été végétalisés par des polters. Amalia essaie de faire croire à Evangelyne que c’est pour aider Yugo que le Dieu Sadida lui a envoyé cette prophétie. Hasard ou destiné, c’est finalement grâce à Amalia que les villageois seront sauvés. En effet, Amalia possède la capacité de communiquer avec les plantes, ainsi elle a pu comprendre ce qui tourmente le Grand Chêne Mou et ensuite soigner ses blessures avec ses pouvoirs de Sadida. Une fois la colère du Grand Chêne Mou apaisée, il a accepté de lever le sortilège (épisode 2).

Evangelyne espérait qu’après cette aventure, Amalia accepterait de rentrer au Palais, mais elle préfère continuer à vivre des aventures, elle décide donc d’accompagner Yugo pour l’aider à retrouver sa famille sur l’île d’Oma. Evangelyne réalise qu’elle n’a pas d’autre choix que de suivre Amalia et elle rejoint le groupe de Yugo à contre cœur, mais finalement elle appréciera elle aussi la vie d’aventures qu’ils vont mener.

Canar et Renate les serviteurs dévoués d'Amalia (Wakfu)La poupée d'Amalia (Wakfu)

Durant ses péripéties, Amalia se révèlera être une redoutable combattante, notamment avec sa poupée Sadida qui encaisse les coups à sa place ou alors en générant de puissantes racines. Amalia fusionnera aussi avec l’Arbre de Vie qui déploiera sa force à travers elle (épisode 25).
Dans ce même épisode on découvrira qu’Amalia peut renforcer le pouvoir des flèches d’Evangelyne en communicant sa magie Sadida à travers l’arc d’Evangelyne.
Cette capacité n’est guère surprenante car les sadidas fabriquent les arcs des crâs.

L'esprit de l'Arbre de Vie fusionne avec AmaliaAmalia transmet sa magie Sadida à l'arc d'Evangelyne

Famille entre haine et amour

Le Prince Armand

Amalia a toujours eu des rapports tendus avec son frère Armand. Ce dernier considère sa sœur comme une gamine attardée et ne lui accorde aucun crédit. Lorsqu’elle rentre au palais à l’épisode 19, malgré le témoignage d’Evangelyne, Armand refuse de croire ce qu’Amalia a raconté sur Nox. On découvre alors qu’Armand sous une apparente maturité est un vrai gamin orgueilleux et arriviste qui est prêt à mettre en péril son royaume pour pouvoir continuer à siéger sur le trône à la place de son père. Sa puérilité se manifeste au grand jour à travers la façon dont il provoque Tristepin (attitude indigne d’un prince) et le fait qu’il n’a aucune retenue ni noblesse lors du combat. Lorsqu’il perd le contrôle de lui-même au point d’avoir failli tuer Tristepin, il perd du même coup le peu de dignité que lui donnait son statut.

Le Prince Armand est un gamin orgueilleux indigne du trône sur lequel il siègeLe Prince Armand a un comportement puéril avec Tristepin

En dépit de ce portrait peu élogieux, Armand aime malgré tout sa sœur sincèrement. On va découvrir à l’épisode 24 que c’est grâce à lui qu’Amalia a pu faire sa fugue. Le Roi explique à sa fille Amalia que lui et Armand l’ont vu fuguer et que si ça n’avait tenu qu’à lui, il l’aurait rattrapée et faite enfermer dans sa chambre pendant un an. Mais, Armand a tempéré son père en lui rappelant que depuis la mort de leur mère ils n’ont pas été doux avec elle est qu’elle avait peut-être besoin de sortir un peu de cette cage dorée dans laquelle ils l’ont enfermée. De plus Armand était convaincu qu’avec Evangelyne à ses côtés, elle serait en sécurité.

Le père d'Amalia explique à Amalia que son frère Armand a pris sa défense lorsqu'elle a fugéeEn voyant un produit dérivé à l'effigie d'Amalia, Armand fut soulagé de voir que sa sœur allait bien

Amalia était quand même suivie pour plus de sécurité, mais les gardes ont perdu sa trace à Enelka et Armand s’est alors beaucoup inquiété. Il redoutait qu’un malheur lui arrive et se faisait des reproches. Heureusement, des gardes lui ont rapporté un produit dérivé à l’effigie d’Amalia qui commémorait leur victoire à la final de boufbowl de Bontâ (épisode 12). En voyant cela, il a été heureux et soulagé de découvrir qu’elle allait bien.

Malgré toute l’affection qu’Armand porte à sa sœur, il est un peu jaloux de voir que, quoi qu’il fasse, son père a toujours plus de considération (voire d’affection) pour Amalia que pour lui (OAV Wakfu n°2).

Le Roi Sheran Sharm

Nous n’avons pas d’idée claire des rapports qu’a Amalia avec son père, mais on peut déduire beaucoup de choses à partir des évènements qui se passent dans l’illusion de l’Arbre de Vie à l’épisode 20. Dans cet épisode, nous rencontrons le père fantasmé par Amalia. L’Arbre de Vie sonde l’esprit d’Amalia et lui offre une illusion qui correspond au père qu’elle souhaiterait avoir. On découvre un père accessible et « cool » qui ne se prend pas la tête avec un langage institutionnalisé ou avec des conventions. Cette image rêvée contraste avec la façon dont le vrai Roi reçoit Adamaï en s’agenouillant (épisode 24). On réalise que c’est une personne autoritaire et un peu dur, qui respecte le protocole.

Dans l'illusion de l'Arbre de Vie, le père d'Amalia est beaucoup plus accessible que le vrai et Evangelyne ne le reconnait pas. Dès qu'ils sont sortis de l'illusion de l'Arbre de Vie, on constate que le père d'Amalia est beaucoup plus dur et ferme que celui de l'illusion

Dans l’illusion de l’Arbre de Vie, Evangelyne a tout de suite compris que le Roi qu’elle voyait avait un langage et une attitude qui ne correspondait en rien à ce qu’elle connaissait du père d’Amalia. Mais Amalia avait un tel besoin d’affection qu’elle s’est laissée porter par cette illusion (épisode 20).

Malgré toute la retenue royal qui caractérise Sheran Sharm, dans l’épisode 1 des OAV de Wakfu, on va réaliser à quel point il est sensible lorsqu’il est obligé de laisser sa fille Amalia partir pour Frigost pour épouser le Comte Harebourg. Ce mariage arrangé lui fend le cœur et voir sa fille seule pour toujours loin de lui est un déchirement. Oubliant le protocole, il prend Amalia dans ses bras et laisse échapper sa tristesse.

La mère d’Amalia

Dans l’illusion, l’Arbre de Vie a aussi ressuscité la mère d’Amalia pour apaiser la douleur dû à son absence. Face à cette reconstitution de la Reine, Evangelyne n’est pas perturbée par son attitude (juste par le fait qu’elle soit vivante), il semblerait donc que l’illusion correspondait bien à l’image qu’elle avait de la vraie Reine.
Si on se base sur l’illusion, cette femme était donc une personne douce et gentille qui visiblement aidait Amalia à tenir le coup dans cette vie de palais un peu trop rigide.

La mère d'Amalia (Wakfu)Evangelyne est surprise de revoir la Reine qui est théoriquement morte

Notons que nous ne sommes pas sûr que l’Amalia qui nous voyons dans le rêve est bien la vraie. Cela peut très bien être une illusion créée par l’Arbre de Vie pour tromper Evangelyne. Cependant, étant donné que le Roi et la Reine correspondent à des désirs d’Amalia et non à ceux d’Evangelyne, il est plus que probable que c’est la vraie Amalia qui partage la même illusion qu’Evangelyne.
Cependant Amalia n’a pas la force de caractère suffisante pour avoir envie de renoncer à ce rêve qui lui offre tout ce qu’elle désir réellement au fond de son cœur, c’est donc Evangelyne qui va briser le rêve de l’Arbre de Vie (épisode 20).

Amalia mûrît

Dans son palais, avec des gens pour s’occuper d’elle en permanence, Amalia n’avait aucune chance d’évoluer. Pendant la série, on sent qu’elle est toujours en quête de reconnaissance : elle veut être aimée et reconnue pour elle-même (ses talents de boufbowleuse, ses exploits de guerrières), mais aussi pour son statut de princesse (notamment dans les magasins ou face à des inconnus). Elle est parfois un peu jalouse d’Evangelyne qu’on confond souvent avec une princesse et dont la féminité est déjà plus affirmée.

Ruel démontre de façon un peu brutale à Amalia que ses talents de Boufbowleuse sont inexistantsAmalia éprouve un besoin très fort d'être reconnue et aimée des autres

Le problème d’Amalia c’est qu’elle s’estime trop bien pour faire un certain nombre de choses. Ainsi elle se refuse à aider les flaqueux (épisode 5) car ils ne sont pas assez classes pour elle et les enjeux (de la nourriture) lui semblent insuffisants pour se battre. Elle refuse aussi de s’abaisser à aider Evangelyne à faire les repas sur le bateau (épisode 13). Tout cela contribue à le rendre imbuvable.

Pourtant, l’épisode 26 va montrer à quel point Amalia a évolué. En effet, dans cet épisode, elle s’agenouille devant sa subordonnée (Evangelyne) et devant ses amis  pour les remercier d’avoir sauvé son royaume. Par ce geste elle montre qu’elle a mûri et qu’elle a acquis un peu d’humilité et ne cherche plus à être celle devant qui on se prosterne et qui s’estime au-dessus des autres, mais celle qui incarne le peuple et qui sait reconnaître le mérite des autres.

Amalia s'incline humblement devant ses amis pour les remercier d'avoir sauvé son peupleEvangelyne redresse Amalia pour lui rappeler qu'ils sont des amis et donc qu'ils sont sur un pied d'égalité

Finalement, c’est Evangelyne, la garde du corps qui lui tend la main pour lui demander de se relever. Ce geste est tout un symbole, car la servante redresse la princesse pour lui dire qu’ils sont sur un pied d’égalité : ce sont des amis.
Le voyage initiatique d’Amalia lui a enfin permis de vaincre les barrières de son statut pour être reconnue pour sa valeur en tant que personne et non en tant que princesse.

Mariage arrangé

Dans l’épisode 1 les OAV de Wakfu on mesure véritablement à quel point Amalia a pris un grand sens des responsabilités. Elle accepte sans broncher de se marier avec un inconnu (le Comte Harebourg) uniquement pour sauver son royaume qui menace d’être englouti par les eaux. Elle ira jusqu’à protéger le comte face à ses amis Yugo, Evangelyne, Ruel et Tristepin.

Bien qu’en façade elle ne laisse rien transparaître et semble résignée à son sort, en réalité, dès qu’elle se retrouve seule avec Evangelyne, elle s’effondre en pleurs. Ce mariage est un déchirement à tous les niveaux : elle est obligée de quitter sa famille, ses amis et son peuple, mais surtout, elle doit renoncer à celui qu’elle aime qui n’est autre que Yugo. Bien qu’à ce moment de la série, aucun des deux n’a été capable d’avouer à l’autre ses sentiments, il est déjà clair pour le spectateur qu’ils sont amoureux. Yugo a renoncé à avouer sa flamme à Amalia car malgré qu’il ait 20 ans comme elle, il ressemble toujours à un enfant. De son côté Amalia n’a pu avouer ses sentiments car elle est déjà promise à un autre.

Cette aventure prouve à quel point Amalia est devenue responsable car elle a su faire passer son devoir et le bien de son peuple avant son intérêt personnel. Heureusement pour elle, le mariage a été annulé dès qu’elle a compris que le Comte Harebourg projetait d’abattre tous les arbres du Royaume Sadida pour s’en servir comme combustible. En réalité, il ne comptait pas sauver le royaume mais le détruire. Cette expérience aura au moins eu le mérite de faire mûrir un peu plus Amalia en lui permettant de s’affirmer. De retour au Royaume Sadida, elle annonce à son père qu’elle n’acceptera plus de faire quelque chose que ses amis désapprouvent, c’est une façon déguisée de dire qu’elle aura son mot à dire sur les choix qui touchent à son existence.

L’univers de Wakfu >>

Galerie

10 réponses à Amalia (Wakfu)

  1. Asp dit :

    c’est le dieu Sadida, pas déesse.

  2. Tristeva dit :

    Comment avez vous réussi a savoir sa taille ?

  3. Bradley dit :

    C’est le dieu Sadida. Pas déesse.

  4. Bradley dit :

    Il y’a une faute. Une vision du dieu Sadida pas une vision de la dieu Sadida

  5. mdere dit :

    Je trouve qu’ils seraient très ensemble Amalia et Yugo après tout pourquoi pas

  6. Sheshka dit :

    Tout d’abord, Amalia, est vraiment mon personnage préférée. Elle possède une évolution tellement complète et intéressante que, malgré ses attitudes de princesse (qui me font mourir de rire) je l’adore, en particulier dans les épisodes spéciaux et elle nous montre, par deux fois, une autre façon de sauver des vies, pas toujours avec la forces de poings mais avec la diplomatie (Cf: Les épisode 25-26 de la Saison 2 et le premier épisode spécial).

    Mais il y a depuis longtemps une chose qui me turlupine avec Amalia:

    Le fait qu’Amalia « fusionne » avec l’Arbre de vie n’est pas un signe d’un pouvoir presque… divin (?). Je m’explique, c’est la seule sadida qui ressent la douleur des arbres (ou du moins qui le montre physiquement) et le fait que ce soit elle qui fusionne avec l’arbre de vie et pas son père (qui est, sans doutes, plus puissant qu’elle) ou son frère (pour les mêmes raisons) me laisse perplexe. Serait-il possible, selon vous, qu’Amalia possède un lien particulier avec le Dieu Sadida ?

    Je précise que je ne possède pas les Artbooks et que, par conséquent, je ne connais pas les possibles informations supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>