Les Légendaires Tome 14 : L’héritage du mal

Les Légendaires - tome 14

Les Légendaires ont découvert le cadavre de la vraie Jadina mais ils ont toujours du mal à accepter le fait que celle qui combat à leurs côtés depuis deux ans est une simulatrice. Comment imaginer que cette personne qui a vaincue Anathos et pleuré Danaël puisse être si mauvaise ?
Les Légendaires vont être confrontés à une histoire bien plus compliquée que ce qu’ils avaient imaginée. Ils ne vont pas tarder à réaliser qu’ils ne sont que des pions sur un échiquier qui les dépasse.

Critique et analyse

L’auteur est revenu sur un cycle d’une histoire qui se déroule sur deux tomes, cet album est donc celui du dénouement qui répond à toutes les questions, cependant l’auteur prend un malin plaisir à faire patienter son lecteur en lui distillant des informations qui, au lieu d’offrir un début de réponse, ne font que compliquer les choses.
Cette attente permet de créer une convergence des différentes trames afin que le puzzle d’indices forme un feu d’artifice de révélations qui explosera en quelques pages dans un bouquet final mêlant confessions et action.

 Le clone de Jadina est emprisonné

Patrick Sobral maîtrise toujours à merveille la narration et les cadrages, mais le plus intéressant est l’épaisseur que gagnent les personnages. Sur la fin de l’album, l’histoire a su se dégager des clichés classiques de réconciliation familiale pour donner à Jadina une attitude qui colle à son tempérament. Même si son comportement semble dur vis-à-vis de sa mère, il sonne terriblement juste et révèle le contraste très ironique du personnage, car malgré son corps qui cicatrise instantanément, les blessures de son cœur semblent incapables de se refermer.

De même, le lecteur aura du mal à refermer cet album tant il ouvre la porte sur d’autres développements.

Shimy attaque Vangelys (Les Légendaires - Tome 14)

Premières planches

Retrouvez les quatre premières pages du tome 14

Page 1 du tome 14 des Légendaires  Page 2 du tome 14 des Légendaires Page 3 du tome 14 des Légendaires Page 4 du tome 14 des Légendaires

Cliquez sur les images pour les voir en grand.

Résumé

Le professeur Vangelis a fait l’autopsie du cadavre que les Légendaires ont trouvé au fond de la mine et malheureusement, il a pu confirmer qu’il s’agit bien du corps de Jadina. Ne sachant pas qui est la personne qui se fait passer pour elle, son sosie a été enfermé en prison et passé à tabac. Mais la pauvre ne comprend pas ce qui lui arrive. Elle était persuadée d’être la vraie Jadina et surtout elle n’a aucun souvenir d’avoir tué le comte Kasino.

La reine Ténébris

La maladie de la reine Adeyrid a empiré, elle est à présent incapable d’assumer ses fonctions. Poussée par Vangelis, Ténébris a finalement accepté le poste de Reine d’Ochidia puisqu’elle est la seule descendante encore en vie de la Reine. Cette décision a pris de court les Légendaires car elle a décidé cela sans en parler avec eux. Même Razzia, qui est pourtant son petit ami n’en savait rien. Le pire est à venir car elle lui annonce froidement que sa nouvelle fonction l’oblige a mettre un terme à leur relation amoureuse.

 Ténébris est devenue Reine (Légendaires - Tome 14)

Razzia sent que quelque chose cloche et qu’ils ont été manipulés depuis le début car ils ont la désagréable sensation de s’être trompé de coupable. Même si la Jadina qui était avec eux depuis deux ans n’était pas la vraie, elle a courageusement combattu Anathos à leurs côtés et durant tout le temps passé ensemble, elle a prouvé à de nombreuses reprises qu’elle n’était pas mauvaise.

Les Légendaires mènent donc leur propre enquête et découvrent une incohérence. Le légiste qui a examiné le cadavre du comte Kasino est certain que la blessure mortelle sur son torax a été faite par une lame. Hors les Légendaires prétendent que Jadina a traversé le comte avec sa main. Amy, le démon du bras de Razzia confirme cette hypothèse et leur explique que contrairement à eux, ce n’est pas Jadina mais Ténébris qu’il a vu transpercer le corps du comte Kasino.

Amy a vu Ténébris tuer le comte Kasino (Légendaires - Tome 14)

Les Légendaires ont donc été victime d’une hallucination. Comme Amy est la seule à ne pas avoir reçu dans les yeux une dose de l’Eau Réal du professeur Vangelis, les soupçons commencent à se porter sur lui.

Abyss

En fouillant dans son laboratoire, Shimy a découvert l’étendard de Darkhell ainsi qu’une bouteille vide qui semble avoir contenu une puissante force maléfique. Les Légendaires commencent à comprendre que le corps de Vangelis s’est fait posséder par l’entité que contenait la bouteille et qu’il est fort probable qu’il en soit de même pour Ténébris.
Avec l’aide de Shimy, Amy est en mesure d’extirper du corps de Ténébris l’entité maléfique.
En faisant cela Ténébris retrouve sa vraie personnalité et commence à offrir un début d’explication.

 Amy arrive a extirper l'entité qui possédait Ténébris

L’entité qui a pris possession du corps de Vangelis est Abyss, une création de Darkhell. Cette chose considère Ténébris comme sa sœur car elle aussi a été créée par magie, c’est pour cette raison qu’il l’a pris sous son aile et veut l’aider en faisant d’elle une reine. Ténébris a détesté se faire manipuler de la sorte. Elle fonce dans l’arène pour affronter Vangelis et empêcher l’exécution de la fausse Jadina. Les Légendaires arrivent facilement à libérer leur amie, mais l’affrontement contre Vangelis s’avère plus délicat.

 Abyss est un adversaire redoutable (Les Légendaires - Tome 14)

Contrairement à Ténébris qui n’était que contaminée par un parasite d’Abyss, il n’y a aucun moyen de sauver Vangelis car son esprit est mort lorsque son corps a été possédé. Extirper Abyss du corps de Vangelis ne le ramènera donc pas à la vie. D’une certaine manière, cela facilite l’affrontement, car les Légendaires ne doivent plus se soucier de préserver le corps de Vangelis. Malgré cela et malgré leur supériorité numérique, ils ne sont pas de taille face aux pouvoirs d’Abyss et sont rapidement vaincus.

L’arbre de Gaméra

Finalement c’est l’intervention de l’Arbre de Gaméra qui va leur sauver la vie. Les racines sortent de terre, attrapent Abyss l’entourent et le serre tellement fort qu’il est broyé sous la pression. A présent que tout danger est écarté, l’arbre de Gaméra prend le temps d’expliquer à Jadina d’où elle vient.
L’arbre souffre depuis des années du fait que les humains saignent ses racines pour pomper le Gaméra. Lorsque Jadina s’est tuée dans la mine, il a prélevé son âme puis a reconstitué son corps a partir du sang de Jadina et d’une de ses graines. Même si son nouveau corps n’avait pas plus grand-chose d’humain, la nouvelle Jadina avait conservé l’âme et les souvenirs de l’ancienne, elle est donc l’authentique Jadina et non une simple copie.

 L'arbre de Gaméra a recréé un corps pour Jadina

Avec Jadina, l’arbre de Gaméra espérait créer un messager à la fois humain et végétal qui serait capable d’être le lien avec les humains et qui parviendrait à les convaincre d’arrêter leur exploitation minière qui saigne ses racines.
Malheureusement, l’arbre de Gaméra a été très déçu par Jadina. Elle savait qu’elle devait aider l’Arbre de Gaméra, mais la destruction d’Anathos était prioritaire, alors pour ne pas que les remords la perturbe et pour éviter de se trahir, Jadina a scellé les souvenirs liés à l’arbre de Gaméra.

 L'arbre de Gaméra veut quitter la planète (Légendaires - Tome 14)

L’arbre a fini par comprendre les choix de Jadina et l’urgence de la situation, mais à présent sa patience a atteint ses limites. Il décide de s’envoler pour l’espace car il considère qu’il n’a plus sa place parmi les humains. En revanche il apparaît clairement que sa « fille » fait partie de ce peuple et que les humains ont besoin d’elle. C’est avec bienveillance qu’elle leur laisse Jadina et pour prouver qu’il n’a aucune rancœur contre les humains, il soigne la Reine avant de partir.

Règlement de compte

Même si sa fille est officiellement morte et enterrée, la reine Adeyrid considère le clone de Jadina comme sa vraie fille et lui demande de rester au palais avec elle pour essayer de bâtir une relation plus saine entre elles car elle ne fut pas du tout présente pour sa fille pendant son enfance. Mais Jadina n’a aucune intention de rester car elle en veut encore à sa mère.

En effet, elle sait que sa mère était amoureuse de Vangelis et que le mariage avec son père n’était qu’un mariage forcé. Elle sait aussi parfaitement que cette situation l’a faite énormément souffrir alors elle ne peut pardonner que sa mère ait aussi voulu l’obliger à épouser quelqu’un qu’elle n’aimait pas (Halan) sachant pertinemment le tort qu’elle lui ferait.

 Jadina a des rancœurs envers sa mère

Jadina quitte le palais pour rejoindre les Légendaires. Danaël a assisté à cette scène et maintenant qu’il est rassuré sur le sort de ses amis, il peut se concentrer sur la mission pour laquelle la mystérieuse magicienne l’a ressuscité d’entre les morts.

Humour décrypté (tome 14)

Pour être sûr de ne pas faire d’erreur, nous avons soumis notre analyse à Patrick Sobral  en relevant chaque mot qu’il a créé pour sa BD (même si nous n’avions pas trouvé d’explication).
Patrick Sobral a donc corrigé, complété ou confirmé chaque point. Par conséquent, si certains mots ne sont pas cités ci-dessous, c’est simplement qu’ils n’ont pas d’origine particulière.

Planche 2 : Professeur Léton -> allusion au Professeur Layton, un jeu vidéo de réflexion pour Nintendo DS

Planche 9 : Razzia dit « Il y a quelques que chose de pourri au royaume d’Orchidia » cette phrase est une allusion à la réplique « Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark » tiré de Hamlet.

Planche 10 : Infirmière Grey -> Allusion à la série TV Grey’s Anatomy.

Planche 10 : Sur le casier de la morgue dans lequel est le corps de Kasino il est inscrit le numéro T-800 ce qui est le numéro de série du Terminator envoyé dans le passé pour tuer Sarah Connors.

Planche 18 : A la cinquième case, posé sur la table, il y a un livre de La belle et la bête, un conte classique que l’auteur Patrick Sobral à justement revisité le temps d’une BD en faisant un one shoot.

le livre sur la table est celui de la belle et la bête

Planche 23 : A la dernière case, Gryf dit « si vous voulez la belle il faudra vous frotter à la bête » il s’agit encore d’une allusion à La belle et la bête.

Planche 46 : Certains auront noté que l’arbre volant dans le ciel évoque furieusement celui de Laputa lorsque à la fin du film, il s’envole dans la stratosphère, cependant, il ne s’agit pas d’un clin d’œil fait par l’auteur, mais d’un simple hasard.

Galerie

9 réponses à Les Légendaires Tome 14 : L’héritage du mal

  1. L'éclair d'or dit :

    Vous avez oublié le T-800 du casier de kasino dans la scène de la morgue, qui est l’androïde dans Terminator

    • Charles-Edouard MANDEFIELD dit :

      Merci pour la remarque, je viens de mettre à jour l’article.
      Honte à moi car le pire c’est que c’était sur mes notes j’ai juste oublié de le reporter ^^;

  2. gryf du 31 dit :

    Le 14 aussi bien que le 13. vivement le tome 15

  3. larre dit :

    merci pour les BD de les Légendaires ses trop bien je ne connaissais pas 1,2,3,4,10,11,12,13 et le 14

  4. léna dit :

    vous avez oublier que quand shimy rentre dans le laboratoire il y a un pikachu dans une cage.les légendaires c’est trop bien vivement le tome 16!

  5. gryf 29260 dit :

    les légendaires c’est trop bien mais je préfère du tome 11 à 15 je suis inpassient de lire le tome 13 et 16( ce que je n’ai pas lu).

  6. jadina dit :

    slt jadors les legendaires je les ai tous 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 1 origine je suis presser de voir le tome 2 origine arriver et le tome 16 bon aurevoir

  7. Amy dit :

    Je voulais préciser que quand ils ont piégé Ténébris -je ne sais plus quelle page, mais c’est quand Shimy se fait passer pour Vangélis- il y a un livre sur la table où il y a écrit « La belle et la bête ». Je suis d’accord, ça ne mérite peut-être pas d’être précisé dans l’article.

    • Charles-Edouard MANDEFIELD dit :

      Bien vu, effectivement il y a bien un livre e la belle et la bête planche 18, j’ai ajouté l’anecdote à l’article. Merci pour la remarque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>