Les dessous de Dofus – BD

Les dessous de Dofus

A quoi pouvait ressembler la vie quotidienne des héros du film Dofus avant le retour sanglant de Julith ? La dessinatrice Mary Pumpkins tente de nous décrire cette vie bontarienne avec beaucoup d’humour dans style aquarellé dont la légèreté visuelle s’adapte à merveille au ton de cette BD. L’auteur se permet même de nous faire une révélation capitale, en nous racontant l’origine du fameux slip en laine de Jahash.

 

Critique et analyse

Ce recueil humoristique basé sur le principe d’un gag par page donne un éclairage nouveau moins « dramatique » plus humain sur les personnages du film. Cela donne un peu plus d’épaisseur psychologique à certains personnages secondaires et nous permet de découvrir une facette plus légère de Julith du temps où elle était mariée avec Jahash juste avant son mari ne soit tué en tentant de sauver Bonta. On découvrira aussi que Bakara est loin d’être une aussi bonne huppermage que ne le laisse supposer le film et on aura même droit a une petite explication sur l’origine de sa tendance à forcer sur la boisson.

Cette BD est une excellente surprise car sous son air de légèreté apparente, le contenu apporte sa pierre à la construction de la personnalité de chaque protagoniste, leurs espoirs, leurs peines, leurs tourments, même le Dieu Ecaflip se révèle sous un nouveau jour. Seuls Kerubim et Joris ne dévoilent pas de nouvelle facette de leur personnalité car elle avait déjà été largement développée dans la série TV et les BD Dofus Heroes.

Premières planches

Voici les quatre premières planches de cet album, cliquez dessus pour les voir en grand, la résolution est suffisante pour pouvoir les lire.

Humour décrypté

Page 10 : L’enseigne du cabaret Moulin Rose est une allusion au célèbre Moulin Rouge, un cabaret parisien.

Page 14 : La position et le masque de Kerubim évoque Batman quand au costume rouge et bleu, il faut référence à  Superman.

Page 26 case 3 : La jeune fille fan de Kerubim qui montre sa poitrine a une gélule médicamenteuse dessiné dans le dos. Il s’agit probablement d’une allusion au blouson de Kaneda dans le film Akira.

Page 41 : Atcham a été coulé dans du goudron et des poils puis traîné hors de l’île attaché sur un bambou porté par deux personnes. Cette façon de procéder était celle réservée aux tricheurs à l’époque du Far West aux États-Unis. Sauf que la personne était trempée dans du goudron et des plumes et qu’elle était sorties de la ville sur un rail et non un bambou. Ce procédé a été popularisé en France par la BD Lucky Luke, on peut donc y voir un clin d’œil à cette œuvre.

Page 51 : Dans les décombres du bar détruit, on peut lire sur l’enseigne le nom de l’éditeur « Ankama » ainsi que le logo de l’entreprise.

Page 63 : Le miroir magique Nawak est une allusion au miroir du Riséd tiré de Harry Potter. Dans Harry Potter ce miroir magique montre à celui qui l’observe son désir le plus fort. C’est pour cette raison que Joris a cru voir son père, mais en réalité comme l’indique son nom, ce miroir montre juste n’importe quoi.

 

Galerie

2 réponses à Les dessous de Dofus – BD

  1. Iro Sef dit :

    Tu fais du super boulot! Je découvre ce site et c’est du très très lourd! :)

    • Charles-Edouard MANDEFIELD dit :

      Merci pour ton commentaire, ça fait près de 10 ans que j’essaie de faire des articles complets sur dofus et Wakfu (et d’autres thèmes), ça fait plaisir de voir que c’est apprécié, d’autant plus que c’est très très long à rédiger et mettre en page ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>