Les Légendaires Tome 07 : Aube et Crépuscule

Les Légendaires Tome 7 : Aube et Crépuscule (Couverture)

Alors que les Légendaires croient enfin avoir mis la main sur un antidote qui pourrait inverser les effets de l’Accident de Jovenia, deux divinités, Aube et Crépuscule, apparaissent et la détruisent. Ces deux divinités ont conçu Alysia et l’ont légué aux hommes. Mais voyant que ce monde est à présent peuplé uniquement d’enfants, cette planète est une véritable honte à leurs yeux qu’ils se doivent donc d’effacer.

Mais comme Gryf l’a justement fait remarquer, l’Accident de Jovenia ne serait jamais arrivé si leur créature, le Gardien, n’avait pas donné la Pierre de Jovenia à Darkhell. Reconnaissant qu’ils ont une part de responsabilité dans ce désastre, ils acceptent de donner aux Légendaires un sursis de deux semaines pour trouver la Corne de Sygma qui peut inverser les effets de la Pierre de Jovenia. Le problème est que cet objet est dans le pays caché des jaguarians la patrie de Gryf. Cependant, le sort qui protège ce lieu est si fort qu’il n’a jamais réussi à le retrouver malgré une année complète de recherche.

Comment les Légendaires peuvent arriver à trouver en deux semaines seulement ce que Gryf n’a jamais réussi à trouver en un an ?

Dans ce tome on découvre le passé de Gryf lorsqu'il était un monsalve qui combattait dans l'arène.

Critique

Cet album dont l’histoire se terminera au tome 8, nous permet d’épaissir un peu le personnage de Gryf. En lui offrant un passé torturé qui l’a endurci, l’auteur permet à ce personnage de gagner en profondeur et en sympathie. Heureusement, tout n’est pas sombre pour Gryf, on voit apparaître les premières allusions au fait que Shimy n’est pas indifférente à sa présence, mais son état de tension nerveuse ne lui permettra pas d’y être très sensible.

Gryf est bien trop tourmenté pour se rendre vraiment compte de l'affection que lui porte Shimy

Malgré le côté pesant de l’enjeu (le sort de la planète) et le passé un peu lourd de Gryf, l’humour est toujours aussi présent (voir plus que dans les précédents) à la fois avec des jeux des mots, mais aussi grâces aux situations délicates dues à la présence de Shun-Day, la nouvelle stagiaire qui joue les troubles fêtes. Encore une fois, le tout est alterné avec beaucoup de rythme ce qui maintien ce subtile équilibre d’action / émotion / humour propre à cette série.

Graphiquement on sent que le design est mûr, et que l’auteur Patrick Sobral maîtrise ses personnages. Les cadrages sont très dynamiques et la composition des pages est toujours réglée en millimètre (voir la dernière case de la page 17 où le jeu entre le texte narratif et l’orientation des regards sont une parfaite illustration d’une narration visuelle complètement maîtrisée).

Sur dernière case de la page 17, la composition et le jeu du texte narratif avec les regards sont une parfaite illustration d’une narration visuelle complètement maîtrisée

Malheureusement tout n’est pas parfait, il existe des accidents où les proportions des personnages dérapent un peu (voir page 28 case 6 où Shimy est proportionnellement trop grande par rapport à sa tête, du coup, elle a presque l’air d’une adolescente)

page 28 case 6, Shimy est proportionnellement trop grande par rapport à sa tête, du coup elle a presque l’air d’une adolescente

Au final, ce tome se révèle être un régal pour les fans car il ne se limite pas à l’aventure, il nous offre aussi l’occasion de comprendre un peu mieux la psychologie des héros. L’auteur pose de nombreux jalons et maintient le suspense jusqu’au tome suivant qui apportera une réponse à toutes les questions que peut soulever le lecteur face aux attitudes ambiguës de certains personnages.

Histoire complète

Les Légendaires se sont vus confier un antidote créé par le sorcier Gondolf, qui pourrait inverser les effets de l’Accident de Jovenia. Malheureusement, un voleur nommé El Diablo leur dérobe la sacoche contenant la fiole. Les Légendaires tentent de l’arrêter mais sans succès. C’est finalement deux divinités appelées Aube et Crépuscule qui l’interceptent et lui reprennent la fiole.

Attention,  ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Alors que les Légendaires commencent à remercier ces deux divinités, Aube éclate volontairement la fiole dans sa main, répandant son inestimable contenu sur le sol.
Elle explique qu’aucune potion humaine n’est en mesure de contrer les effets d’une pierre divine comme celle de Jovenia.
Aube et Crépuscule racontent qu’ils ont conçu Alysia et l’ont légué aux hommes. Mais voyant que ce monde est à présent peuplé uniquement d’enfants, cette planète est une véritable honte à leurs yeux. Ils ont donc décidé de la détruire.

Gryf se permet de rappeler à Aube et Crépuscule que l’'Accident de Jovenia ne serait jamais arrivé si leur créature, le Gardien, n’avait pas donné la Pierre de Jovenia à Darkhell.

Mais Gryf a du répondant, il se permet de leurs rappeler que l’Accident de Jovenia ne serait jamais arrivé si leur créature, le Gardien, n’avait pas donné la Pierre de Jovenia à Darkhell. Reconnaissant qu’ils ont une part de responsabilité dans ce désastre, Aube et Crépuscule acceptent de donner aux Légendaires un sursis de deux semaines pour trouver une relique magique appelée Corne de Sygma. Cet objet est en mesure d’inverser les effets de la Pierre de Jovenia.
La Corne de Sygma est cachée dans les Montagnes de Lovinah au cœur du royaume caché des jaguarians. Ce monde est la patrie de Gryf, mais même lui n’a jamais réussi à retrouver son monde car un sortilège masque ce lieu. Comment trouver en deux semaines ce que Gryf n’a pas pu débusquer en un an de recherches ?

Un compagnon inattendu

Pour commencer, les Légendaires se dirigent vers les montagnes de Lovinah, mais ils sont rattrapés par Shun-Day, une étudiante de l’école ninja Kelbokuto. Elle a assisté à la discussion entre les Légendaires et les deux divinités et elle veut participer à cette quête en tant que stagiaire. Danaël accepte et Shun-Day s’intègre assez vite au groupe. Seule Shimy ne semble guère heureuse de sa présence.

Shun-Day s’intègre assez vite au groupe, seule Shimy ne semble guère apprécier sa présence.

Le passé de Gryf

Plus le groupe se rapproche des montagnes de Lovinah, plus Gryf devient nerveux. Ce lieu lui rappelle une terrible période de sa vie. Lorsqu’il était enfant, il s’est fait capturer dans ces montagnes. Il n’a plus aucun souvenir antérieur à cette capture. Folh-Klor le marchand de monslaves (monstre esclave) l’a vendu au seigneur Menthos qui l’a dressé à coups de fouet pour qu’il se batte dans l’arène lors de combats clandestins. Le nom de Gryfenfer est un nom de scène qu’il a gagné lors des ces combats à mort.
Ne se souvenant de rien, il a longtemps cru être le seul de son espèce, mais un jour il a appris l’existence d’un royaume où vivrait d’autres êtres comme lui les Jaguarians. Dès lors, il s’est enfui et a commencé à chercher sans succès ce monde dans les montagnes de Lovinah.

Dans ce tome on découvre le passé de Gryf lorsqu'il était un monsalve qui combattait dans l'arène.

En apprenant cela, Shun-Day commence à éprouver une forme d’affection/compassion pour Gryf , elle comprend que les  Légendaires sont une famille de substitution pour lui, et elle se sent heureuse d’être intégrée à ce groupe si chaleureux avec elle.

Méthodes expéditives

Une fois arrivés aux montagnes de Lovinah, le groupe est obligé de faire une halte au village de Souledge pour acheter des vêtements chauds. Mais en voyant que Gryf est un jaguarian, les villageois deviennent très agressifs. Shun-Day attaque alors leur chef de sa propre initiative, ce qui oblige Shimy à intervenir pour la couvrir grâce à une attaque élémentaire.
Le chef du village se retrouve avec la lame de Shun-Day sous la gorge et accepte de coopérer. Malheureusement, les villageois non plus n’ont jamais réussi à trouver le royaume de Jaguarys.

L’intervention de Shun-Day a peut-être fait gagner du temps en négociation, mais Danaël lui en veux d’avoir agi en solo car cela aurait pu mettre le groupe en péril. Son agressivité envers les villageois l’a aussi beaucoup déçu. Tous les moyens ne sont pas bons pour arriver à ses fins.

Problèmes en cascade

Gryf, quant à lui, est de plus en plus torturé par des maux de têtes inexplicables. Cela le rend irritable et violent. Il agresse même Jadina au point que Danaël doit le frapper pour l’aider à retrouver ses esprits. Gryf se ressaisit et s’excuse. Jadina lui pardonne tout de suite, car elle comprend que quelque chose ne va pas chez lui.

Gryf est torturé par des maux de têtes violents qui lui font perdre la tête. Il agresse même Jadina au point que Danaël doit le frapper pour l'’aider à retrouver ses esprits.

Ils arrivent bientôt en vu d’une sorte de monument pyramidale érigé il y a plus de deux siècles par les jaguarians. Malheureusement, il n’y a aucune trace d’eux aujourd’hui. Lorsque Gryf touche cette ruine, il est pris d’une violente douleur à la tête et s’évanouit.

Un problème n’arrivant jamais seul, les Légendaires se font attaquer par une bande de braconniers qui veulent capturer Gryf pour le revendre au marché noir comme monslave. Les Légendaires se réfugient dans la pyramide pour se protéger des balles de leurs fusils. Mais c’est peine perdue car ils disposent aussi de puissants canons qui commencent à entamer la structure du bâtiment. Sous les impacts, un morceau du plafond se détache et s’apprête à écraser Gryf qui est encore inconscient.

Le secret de Shun-Day

Shun-Day intervient alors cassant le bloc de pierre en vol à la seule force de poing droit. Mais le coup a été tellement violent qu’elle s’est blessée au bras. Shimy s’approche d’elle pour l’aider et elle s’aperçoit alors que la main droite de Shun-Day est une griffe d’oiseau. Shun-Day repousse Shimy de façon très agressive presque haineuse. Mais elle réalise presque immédiatement que Shimy voulait juste la secourir, Shun-day se reprend tout de suite et s’excuse dans la foulée.

Pour protéger Gryf d'une chute de roches, Shun-Day intervient en cassant un bloc de pierre en plein vol à la seule force de son bras droit.

Pendant ce temps, un étrange magicien qui suit les Légendaires depuis le début apparaît parmi les trafiquants. Bien qu’il semble éprouver de la sympathie pour leur profession, il les anéantit tous, considérant que la mission des Légendaires est prioritaire.

Lorsque les Légendaires partent à l’assaut des trafiquants, ils ne trouvent que des cadavres. Hommes et bêtes ont été massacrés. Shun-Day se réjouit mais Danaël lui explique alors que « La mort n’est jamais l’occasion de se réjouir, même si c’est celle d’un ennemi » (NDLR : C’est un point vu noble, mais très discutable…).

Gryf dans la tourmente

La nuit tombe et les Légendaires se réfugient dans une grotte en attendant que Gryf recouvre ses esprits. Lorsqu’il se réveille enfin, il est à nouveau pris d’une crise de démence, il se jette hors de la grotte en pleine tempête de neige. Les Légendaires tentent de le rattraper, mais ils sont attaqués par des Milkshark (sortes de requins à pattes). Danaël et Jadina sont mis KO en un rien de temps, Shun-Day et Razzia tentent de fuir avec les blessés, mais la neige freine leur progression.

Shimy plonge alors dans la neige pour atteindre le sol, puis grâce à la fusion élémentaire, elle fait jaillir des pics de pierre du sol qui transpercent la totalité de la meute de Milkshark.

Grâce à la fusion élémentaire, Shimy fait jaillir des pics de pierre du sol qui transpercent la totalité de la meute de Milkshark.

Gryf rejoint alors le groupe, mais il n’est pas dans son état normal, ses yeux sont rouges et il semble enragé. Il attaque Shimy et Razzia, les neutralisant tous les deux, puis il s’en prend à Shun-Day qui est la dernière encore debout. Mais une fléchette anesthésiante endort Gryf avant qu’il n’ait eu le temps de lui faire du mal.
C’est  Kel-Cha le souverain du royaume de Jaguarys qui a tiré cette fléchette. Si il est intervenu, c’est parce que Gryf est son frère jumeau.

Humour décrypté

Les albums des Légendaires sont remplis de clins d’œil et de jeux de mots, cette partie vous aidera à décrypter les subtilités de chaque album.

Pour être sûr de ne pas faire d’erreur, nous avons soumis notre analyse à l’auteur original en relevant chaque mot qu’il a créé pour sa BD (même si nous n’avions pas trouvé d’explication).

Page 06 : La fiole contient une potion faite par le sorcier Gondolf -> allusion au sorcier Gandalf du Seigneur des Anneaux de Tolkien.

Page 08 : El Diablo dit dans la sixième case : « Un on pousse, deux ça tousse ! » -> Cela fait allusion à un vieux slogan publicitaire des années 80 pour un savon liquide appelé Pousse Mousse : « Un on pousse, deux ça mousse ! » (voir la pub vidéo d’époque).

Page 12 : Aube et Crépuscule parlent des Montagnes de Lovinah (dernière case) -> allusion au manga : Love Hina de Ken Akamatsu.

Page 16 : La stagiaire s’appelle Shun-Day -> allusion au Sunday et au personnage d’Andromède dans « Les Chevaliers du Zodiaque », aussi appelé « Shun ».
Page 16 : Shun-Day vient de l’école Kelbokuto -> C’est une allusion double : cela fait référence à la phrase « quel beau couteau » qui ne veut rien dire en soit de particulier. Le clin d’œil est à chercher dans la série « Ken le survivant » (Hokuto no Ken). Ken faisait partie d’une école appelée Hokuto. Mais lorsque les doublages français ont commencé à partir en vrille sur cette série, les doubleurs ont commencé à dire « hokuto de cuisine » (haut couteau de cuisine). D’où l’allusion de Patrick Sobral avec l’expression Kelbokuto (quel beau couteau).

Page 21 : Le village où arrive les Légendaires s’appelle Souledge -> allusion au jeu vidéo Soul Edge sorti sur PlayStation en 1995. Il est aussi connu sous le nom de Soul Blade ou encore Soul Calibur.
Page 21 : Un des bergers s’appelle Balto, allusion à un chien de traîneau appelé Balto. Il était de race husky et s’est fait connaître en 1925.
Cela peut aussi faire référence au film Balto, Chien-Loup, Héros des neiges qui a été produit en 1995 par le studio Amblimation.

Page 30 : Le chef des trafiquants s’appelle Faktys -> allusion au mot « factice »

Page 32 : Le chef veux acheter de bonbons Charibo et dit « Avec Charibo la vie est bô » -> allusion aux bonbons Haribo et à leur slogan des années 90 : « Avec Haribo, la vie est Beau »

Page 36 : l’acheteur de monslave s’appelle Menthos -> allusion aux bonbons Mentos
Page 36 : Le vendeur s’appelle Folh-Klor -> allusion au mot « folklore »

Page 37 : Pour ceux qui auraient vécu en ermite de 1996 à 2010, je précise que la bestiole de la première case montre une parodie d’un Pikachu. Menthos pense que cette petite bête n’a aucun potentiel de combat, alors que dans la série Pokemon, c’est justement un terrible combattant comme le suppose Folh-Klor.

Pikachu et sa parodie

Page 42 : Les requins à pattes s’appellent des Milkshark -> Shark veut dire requin en anglais mais le nom complet est surtout une allusion au dessert Milkshake (après Shunday -> Sunday, on constate que l’on recrée progressivement le menu de Mac Donald’s, manque plus que le « Bikmak » ou le « Ji-Hante » pour compléter le tout ;-)

Galerie

4 réponses à Les Légendaires Tome 07 : Aube et Crépuscule

  1. Amy dit :

    Je n’ai pas le livre mais je me souviens que le physique du sorcier Gondolf est une allusion à Harry Potter -éclair sur le front, lunettes rondes-, enfin je crois ^^

  2. madan dit :

    A la page 6 première image il manque le traie entre les deux dent de Razzia . Duccou on dirai qu il a une dent et que l accident jovénia lui a rendu son apparence de bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>