Les Légendaires Tome 01 : La Pierre de Jovénia

Les Légendaires Tome 1 : La Pierre de Jovénia (couverture)

Avoir le statut de héros officiels dans monde d’Alysia est plutôt un boulot sympa. On trucide quelques monstres, on est adulé et on touche le S.M.H.A (Salaire Minimum des Héros d’Alysia). Malheureusement le groupe des Légendaires n’a plus cette chance. Ils avaient tout, amour, gloire et jeunesse, mais suite à une malheureuse petite bourde appelée l’Accident de Jovénia. Ils n’ont plus rien. Enfin… si, ils ont toujours la jeunesse. Ils en ont même tellement qu’ils sont redevenus des enfants, tout comme le reste des adultes d’Alysia.

En réalité, lors de leur dernier affrontement contre le terrible sorcier Darkhell, la Pierre de Jovenia s’est brisée, libérant son pouvoir rajeunissant sur tout le royaume. Les Légendaires furent désignés responsables de cette tragédie et le groupe de héros est brutalement tombé de son piédestal. Plus on est haut dans l’estime des gens, plus la chute est dure. Le groupe n’y survivra pas et sera dissout d’un commun accord.
Deux ans plus tard Danaël pense avoir trouvé une solution pour inverser les effets de la Pierre de Jovenia. Mais pour y parvenir, il a besoin de l’aide des ses camarades. Il essaie alors de reformer le groupe en commençant par Gryf.

Danaël essaie d'abord de convaincre Gryf de le rejoindre dans sa quête.

Critique

Après trois pages de flash back sur Darkhell, l’histoire démarre sur les chapeaux de roues et ne laissera pas au lecteur le temps de souffler. Ce premier tome nous familiarisera avec les principaux personnages du groupe au cours d’une quête qui prendra fin au tome 2.

Cette BD a tous les éléments classiques de l’Heroic fantasy : monstres, elfes, magiciens, sorciers, mais le plus intéressant est la dimension offerte par le fait que ce monde n’est peuplé que d’enfants. L’autre originalité se situe dans le thème choisi, car l’objectif des Légendaires n’est pas d’affronter un ennemi puissant mais de réparer une erreur.

Jadina est en réalité une princesse, et elle a un sens inné du mélodrame. Le rendu graphique avec les petites fleurs évoque les codes du Shojo

Les amateurs de mangas ne seront pas déçus par cette BD, car si la narration est typiquement Franco-Belge, le graphisme affiche ouvertement les affinités de l’auteur avec le style Japonais. Patrick Sobral aime l’animation nippone et il ne s’en cache pas. On retrouve le style manga dans le design des personnages et l’usage du style SD (Super Deformed). L’influence japonaise est aussi perceptible dans l’usage des codes typiquement nippons pour la composition de certains gags ou encore certaines expressions faciales.

Mais ne vous y trompez pas, cette BD est loin d’être une pseudo imitation de manga, elle a sa propre identité à la croisée de deux cultures (Européenne et Asiatique). L’auteur a parfaitement compris que les codes du manga sont assimilés depuis longtemps par la jeune génération, ce qui lui permet d’en jouer tout en offrant à ses lecteurs une œuvre originale et cohérente.

La rupture de ton, tout comme l'exagération de la taille de la tête sont des codes souvent utilisés dans le manga.

Au final, cette BD marque surtout par son humour omniprésent. Elle saura séduire les jeunes lecteurs, mais aussi les plus âgés (comme moi) car on s’attache facilement à cette bande hétéroclite d’ex-héros en quête de rédemption.

Histoire complète

Dans le monde d’Alysia, les Légendaires sont un groupe de héros reconnus et appréciés de tous. Danaël (le chef), Gryf (le Jaguarian), Shimy (l’elfe), Razzia (le barbare) et Jadina (la magicienne) luttent contre l’injustice et le mal. Leur pire ennemi est le terrible sorcier Darkhell dont ils ont de nombreuses fois déjoué les plans maléfiques.

Darkhell sait que son âge ne lui permet plus d’être en possession de tous ses moyens. Pour retrouver la jeunesse, il décide d’utiliser la Pierre de Jovenia. Mais les Légendaires attaquent son château et tentent de l’empêcher de mettre son projet à exécution. Durant le combat, la Pierre de Jovenia se brise répandant sur Alysia son pouvoir de jouvence.

Attention,  ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Tous les habitants adultes du royaume d’Alysia redeviennent alors des enfants et les Légendaires sont désignés comme seuls responsables de cette tragédie. Déchu, le groupe des Légendaires décide de mettre un terme à leur équipe, et chacun part vivre de son côté pour oublier cette triste histoire.

Deux ans plus tard, Danaël pense avoir trouvé le moyen d’inverser les effets de la Pierre de Jovenia, mais pour cela, il a besoin de l’aide des autres Légendaires. Il commence par chercher Gryf qu’il trouve en pleine compétition de collecte de Pomuts (croisement entre une pomme et un donuts). Gryf comprend l’enjeu et accepte sans peine.

Danaël essaie d'abord de convaincre Gryf de le rejoindre dans sa quête.

Jadina en revanche ne se laisse pas convaincre. Elle a été reniée par sa famille (le roi et la reine) et elle habite à présent dans un taudis. Pour couronner le tout, depuis qu’elle est redevenue enfant, elle contrôle mal ses pouvoirs magiques. Elle continue à considérer qu’intégrer l’équipe des Légendaires était la plus belle erreur de sa vie.

La rupture de ton, tout comme l'exagération de la taille de la tête sont des codes souvent utilisés dans le manga.

Gryf et Danaël doivent donc continuer sans elle. Ils partent à Matasa une ville portuaire de Rymar, ils y retrouvent Razzia qui a été emprisonné pour avoir laissé une ardoise de 1000 Kishus (monnaie locale) dans une auberge où il a mangé. Gryf et Danaël ne sont pas en mesure de payer la note de leur ami pour le libérer, mais lorsque Razzia comprend que ses amis veulent qu’il les accompagne, il se libère seul grâce à sa force surhumaine.

Les trois compagnons prennent alors la mer à bord du Dragon des Mers (un bateau prêté à Razzia par son cousin). Mais à peine se sont-ils éloignés des côtes qu’un poulpor géant les attaque. La carapace est tellement résistante que les armes tranchantes n’arrivent pas à le blesser. Heureusement que Jadina surgit et lance une attaque électrique (oui, oui, comme Pikachu ^^). Gryf, Razzia et Danaël sont contents de voir qu’elle a changé d’avis et a finalement décidé de les rejoindre.

Shimy a donné à Danaël un talisman qui ouvre un passage vers le monde Elfique

Grâce au médaillon que lui avait offert Shimy, Danaël ouvre un passage vers le monde des elfes (un monde parallèle). Le bateau le traverse et ils ne tardent pas à accoster sur l’île de Koléana. Mais l’accueil est plutôt froid, le monde elfique a aussi été touché par les effets rajeunissants de la Pierre de Jovenia. Du coup les Légendaires ne sont pas les bienvenus.
C’est Albion, le père de Shimy, qui fait partie du comité d’accueil. Il s’est donné beaucoup de mal pour éviter que sa fille se fasse bannir du monde elfique et n’a donc aucune envie de la voir repartir à l’aventure avec le groupe de pseudo héros qui sont responsables de l’Accident de Jovenia.

Mais Shimy est une tête de mule, elle se sent comme un oiseau en cage dans cette île. Elle décide donc de suivre les Légendaires en compagnie de Lionfeu (une sorte de gros tigre). Son père tente de l’en empêcher, mais Shimy est une Elfe élémentaire et son armée n’est pas de taille face à ses pouvoirs.

A présent que l’équipe des Légendaires est réunie, Danaël peut exposer son plan. Il commence par expliquer que la Pierre de Jovénia était l’une des six pierres magiques qui ont servi à créer le monde d’Alysia. Danaël pense qu’une des cinq autres pierres a une chance de pouvoir inverser le sortilège. Le seul problème est de savoir où chercher ces fameuses pierres, mais grâce à une carte que Danaël a trouvée, ils ont non seulement l’emplacement de la pierre, mais ils savent aussi laquelle est en mesure d’inverser le sort.
C’est la troisième pierre, la Pierre de Crescia qui doit être récupérée, mais pour arriver jusqu’à elle, il faut aller dans la région hostile de Klafooty qui ne peut être atteinte qu’après un long et périlleux voyage.

Lorsqu’ils parviennent enfin là bas, ils portent secourt à Elysio et Vertig (son oiseau de compagnie) qui étaient attaqués par un troll. Elysio est aussi à la recherche de la Pierre de Crescia pour inverser les effets de la Pierre de Jovenia car lorsqu’il a rajeuni, il est devenu amnésique. Gryf est très méfiant vis-à-vis d’Elysio, mais ses doutes se dissipent lorsqu’il lui sauve la vie. Après une courte conversation, ils deviennent bons amis.

Elysio et son oiseau Vertig (qui est en réalité Skroa)

Peu après, alors que les Légendaires traversent une forêt de plantes géantes, (des Zar-Ikos) Elysio entre en transe et déclenche une onde magique qui réveille les pantes géantes en les transformant en montres végétaux.
Les Legendaires tentent de se défendre, mais ils sont rapidement débordés. Alors que tout espoir semblait perdu, Elysio libère brutalement une vague d’énergie qui anéantira une bonne partie des monstres.
Mais il en reste beaucoup à vaincre et les monstres ont toujours l’avantage du nombre. Pourtant cet événement semble les avoir perturbés. L’un d’eux s’approche d’Elysio le renifle, puis, après avoir reconnu son odeur, il se prosterne devant lui avec ses congénères. Ils ont reconnu en Elysio leur créateur : le sorcier Darkhell.

Elysio est le premier à refuser de croire cette réalité. Il ne peut pas imaginer qu’il puisse être ce monstre sanguinaire qu’il méprise tant.

Humour décrypté

Les albums des Légendaires sont remplis de clins d’œil et de jeux de mots, cet article vous aidera à décrypter les subtilités de chaque album.
Pour être sûr de ne pas faire d’erreur, nous avons soumis notre analyse à l’auteur original en relevant chaque mot qu’il a créé pour sa BD (même si nous n’avions pas trouvé d’explication).

Patrick Sobral a donc patiemment corrigé, complété ou confirmé chaque point. Par conséquent, si certains mots ne sont pas cités ci-dessous, c’est simplement qu’ils n’ont pas d’origine particulière.

Danaël est un chevalier de Larbos : Larbos est le nom de l’auteur Sobral écrit à l’envers.
Gryfenfer : Vient de « griffes en fer ».
Jadina : vient du jade de gaméragaché (dont est fait son bâton magique)
Shimy : est tiré du mot alchimie.

Page 6 : Gryf participe à une compétition où les participants doivent cueillir des Pomuts.
Ce mot est une contraction de Pomme et de Donuts (pâtisserie américaine en forme de cercle). La forme même du fruit rappelle celle d’un Donuts.

Page 13 : Matasa une ville portuaire de Rymar -> A l’origine Rymar ne signifiait rien de particulier pour l’auteur, mais en parcourant les forums Patrick Sobral a découvert que des fans ont trouvé que les habitants de Rymar s’appelleraient des… Rymariens -> « rime à rien » (Cette explication lui a tellement plu qu’il nous l’a communiqué)
Matassa -> est fait à partir des possessifs ma, ta, sa.

Page 13 : Le numéro de la cellule de Razzia est 108 ce qui fait allusion au nombre de spectres d’Hadès dans Saint Seiya.

Le numéro de la cellule de Razzia est 108 ce qui fait allusion au nombre de spectres d’Hadès dans Saint Seiya.

Page 15 : Le soldat qui s’est fait tabasser et qui dit « Engagez vous qu’ils disaient » est un clin d’œil à Astérix, où parfois certains romains qui ont pris des coups disent la même phrase comme dans l’extrait ci-dessous tiré du Tour de Gaule d’Astérix.

"Engagez vous qu'ils disaient" est un clin d'oeil à Astérix

Page 24 : En tant qu’elfe élémentaire, Shimy prétend pourvoir maîtriser trois éléments, l’eau, la terre et le feu. En réalité, elle n’en maîtrise que deux sur trois, elle n’apprendra à maîtriser le feu qu’à partir du tome 11. Conscient de cette incohérence, Patrick Sobral a fait modifier ses textes lors de l’édition du premier roman tiré de cette histoire.

Page 27 : La région de Klafooty -> Référence à la pâtisserie appelée Clafoutis
Page 27 : Désert de Muliba -> Anagrame de Malibu.
Page 27 : Marécages de Gulom -> Allusion à « Gollum » du Seigneur des Anneaux.

Galerie

14 réponses à Les Légendaires Tome 01 : La Pierre de Jovénia

  1. Darky dit :

    Il y a le numéro de la cellule ou Razzia est enfermé qui correspondant au nombres de spectres d’Hadès dans Saint Seiya soit 108.

  2. Gomgom7 dit :

    Les zarikos ça vient de haricots le légume non? (je ne l’ai pas vu dans l’humour décryptée) :s

    • Charles-Edouard MANDEFIELD dit :

      Effectivement, mais le nom des Zar-ikos n’est dit qu’au tome 2, c’est pour cela que ce jeu de mots n’est expliqué que dans la chronique du tome 2.

  3. Arendal dit :

    Ah, et sinon, quand Razzia met la pâtée aux gardes, ils sont exactement dans le même état que les légionnaires romains d’Astérix après que Obélix les aient trouvés sur son chemin. L’un deux dit même « Engagez-vous, qu’y disaient », ce qui est mot pour mot les paroles de plusieurs légionnaires :)

  4. Arendal dit :

    Hey-ho! il me semble avoir dit quelque chose

    • Charles-Edouard MANDEFIELD dit :

      Merci pour la remarque, l’article a été mis à jour en conséquence. Désolé du délais, mais faire des recherches prend du temps pour retrouver la référence exacte parmi 34 albums d’Astérix. Ce n’est pas toujours évident de gérer les mises à jour en plus de la créations de nouveaux articles.

  5. Arendal dit :

    Ya-hou! chuis trop contente ! XD j’ai influencé la mise à jour de l’article! tralalalalère… (oui bon je sais que j’en fais un peu trop là)

  6. Shimy dit :

    Le nom du désert de Muliba est réutilisé dans le tome 9(la prison de Barek dans le désert de Muliba).

  7. Legenfan dit :

    Il faudrait peut-être aussi mettre les jeux de mots des prénoms (jadina=jade, shimy=alchimie, gryf=griffes…. etc)

  8. Legenfan dit :

    Ouououououhhhhh!!! Vous ne répondez pas?

    • Charles-Edouard MANDEFIELD dit :

      Le temps est une denrée rare ^^
      .
      Désolé, mais la mise à jour d’articles est très chronophage, on en a beaucoup de chroniques, on n’est pas nombreux et surtout on est très pris par d’autres activités qu’Otakia (articles pour Animeland, famille, boulot etc…).
      .
      En tout cas merci pour la remarque, je m’occuperai de la MAJ dans la soirée.

  9. Legenfan dit :

    Merci beaucoup pour la mise à jour!! ;P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>