Tome 1 : L’Or du Rhin (l’Anneau des Nibelungen)

Tome 1 : L’Or du Rhin (l’Anneau des Nibelungen)

Le vaisseau cargo Walkyrie 13 qui doit se rendre à la station spatiale Akrucyon découvre qu’il n’y a plus âme qui vive alors que quelques heures plus tôt elle grouillait d’activité. Le plus curieux est l’absence de cadavre ou de la moindre trace de combat. Tout à l’air de s’être arrêté subitement.
Un vaisseau piloté par Emeraldas et Toshirô atterri alors sur le cargo et offre un début d’explication : La sorcière Miimé pourrait être la cause de ce désastre.

le capitaine du cargo Walkyrie 13 découvre que la station spatiale Akrucyon est déserte.

Pour ceux qui ne sont pas familiarisé avec l’univers d’Albator, Miimé est plus connue en France sous le non de Clio (la joueuse de harpe dans Albator 78). Elle fait normalement partie de l’équipage de l’Arcadia, mais pour protéger l’Or du Rhin qu’Alberich veut voler, elle est partie sans dire un mot. Croyant que leur amie a des problèmes, Toshirô et Emeraldas sont partis à sa recherche.

Critique

L’approche est intéressante, cette station spatiale vidée de sa population en quelques heures ne laissant qu’une ville fantôme est une bonne accroche pour le lecteur, malheureusement le récit s’enlise et les explications données n’arrivent pas à convaincre. On ne comprend pas pourquoi les radiations musicales de l’Orgue de Miimé ont poussé le maire d’Akrucyon à se pendre. De plus, si, c’est vraiment les radiations musicale qui ont tué tout le monde (comme a l’air de le sous entendre le capitaine du cargo), pourquoi le seul cadavre présent est celui du maire ? L’autre question qu’on se pose est la raison pour laquelle Miimé joue d’un orgue qui tue les gens. Aucune de ses questions n’aura de réponse.

L’épisode 1 de Harlock Saga, qui est l’adaptation animé du manga, offre une explication bien plus crédible sur la disparition des habitants (voir résumé de l’épisode).

L'Arcadia du capitaine Harlock

Ce tome sert d’introduction pour poser la problématique et permet surtout d’amener le personnage récurant de Tadashi Daiba. Cependant, les évènements s’enchaînent sans qu’on comprenne bien où l’auteur veut en venir :

  • La maladie mortelle de Toshirô est évoquée sans être développée, ni dans ce tome ni dans les suivant (il faut connaître Albator 84 ou Albator 78 pour comprendre).
  • On ne comprend pas ce qu’Alberich a réellement à gagner pour se donner autant de mal pour attirer Harlock (Albator) jusqu’à l’ancien vaisseau de Wotan. Pour cela, il va jusqu’à fabriquer et sacrifier un vaisseau leurre. On ne comprend pas non plus pourquoi ce vaisseau leurre ressemble au Death Shadow de Great Harlock, le père d’Harlock (et curieusement personne ne s’en étonne).
  • Pour finir, on ne comprend pas bien pourquoi Alberich tire sur Tadashi au lieu de le payer alors qu’il est assez riche pour se payer une flotte de vaisseaux de guerre. On a vraiment l’impression que c’est juste pour donner un prétexte à deux balles pour que Tadashi ait une raison de se venger. Cela ne semble pas franchement malin de la part d’Alberich d’abattre la seule personne capable de forger l’anneau. En cas de problème avec l’anneau, il n’a plus personne vers qui se tourner (ce qui sera le cas au tome 2 lorsque l’anneau changera de couleur de façon inexpliquée).

Au final, Leiji Matsumoto a une fâcheuse tendance à se perdre en anecdotes gratuites, comme cette présentation détaillée d’une Mercedes Benz 190SL de 1960. On regrette qu’il ne mette pas autant de rigueur à bâtir son histoire qu’à nous présenter cette voiture.

Le traducteur ne connaît pas grand chose aux voitures puisqu'il nous indique que cette Mercedes fonctionne au gasoil. Pas besoin d'être expert en mécanique pour savoir qu'en 1960 on ne fabriquait pas de coupé diesel.

Résumé

Le vaisseau cargo Walkyrie 13 constate que la station spatiale Akrucyon est déserte alors que quelques heures plus tôt tous les habitants étaient encore là. Aucun cadavre, ni aucune trace de combat ne vient expliquer ce phénomène, c’est comme si les gens avaient simplement disparu subitement.
Emeraldas et Toshirô arrivent alors sur le cargo et émettent l’hypothèse que la sorcière Miimé pourrait être à l’origine de ce mystère.

La station spatiale

Pour tenter de comprendre ce qu’il s’est passé, ils débarquent sur Akrucyon et se rendent à la mairie où il découvre le corps sans vie du maire qui s’est pendu. Miimé leur apparaît alors sous forme d’hologramme et explique à Toshirô et Emeraldas que les ondes musicales émises par son orgue ont poussé le maire à se suicider. Apparemment d’après le capitaine du cargo, ces mêmes ondes musicales pourrait être à l’origine de la mort des habitants de la station spatiale.

La station spatiale Akrucyon ne répond plus

Toshirô demande à Miimé pourquoi elle est subitement partie de l’Arcadia sans rien dire à personne. Miimé s’excuse de son départ brutal, mais elle devait se rendre rapidement sur la Planète Rhin pour aider les gardiennes à protéger l’Or du Rhin de la convoitise d’Albérich qui veut s’en emparer. La communication est brutalement rompue suite à une attaque.
Toshirô et Emeraldas se rendent sur la Planète Rhin, mais arrivent trop tard car l’Or a déjà été dérobé, ils récupèrent alors Miimé et l’emmènent sur l’Arcadia avant que la planète n’explose.

Le forgeron

Sur Terre, Maetel tente de prévenir Tadashi Daiba qu’Alberich va venir le voir pour lui demander de forger un anneau avec l’Or du Rhin qu’il a volé. Elle lui demande de ne pas le faire, mais Tadashi n’aura pas vraiment le choix, car Alberich s’est introduit dans son atelier et le menace avec un pistolet. Une fois que Tadashi a fini de forger l’anneau, Albérich lui tire dessus et le laisse pour mort. Lorsque Toshirô arrive un peu plus tard, il constate que Tadashi est encore en vie grâce au gilet pare-balles qu’il portait.

Maetel tente de dissuader Tadshi de forger l'anneau

Tohsirô explique alors à Tadashi qu’il connaissait bien son père et qu’il a longtemps navigué avec lui sur l’Arcadia. Maintenant que son père est mort, Toshirô lui transmet l’ancien Cosmo Dragoon (pistolet laser) qui appartenait autrefois à son père. Il propose aussi à Tadashi de partir avec lui à bord de l’Arcadia pour tenter de retrouver Albérich. Tadashi qui souhaite se venger accepte sans hésiter.

Le passé de Miimé

A bord Miimé révèle que Wotan le roi des dieux du Walhalla est sorti de son sommeil millénaire après avoir ressenti la création de l’Anneau. Normalement, le Walhalla ne subit pas l’écoulement du temps, il est dans une sorte d’intemporalité qui empêche les dieux de vieillir, mais en forgeant l’anneau, ce « non temps » s’est arrêté, et les dieux peuvent donc vieillir (et mourir).
Albérich veut se servir des pouvoirs des l’anneau pour détruire le Walhalla, seulement en faisant cela il risque de provoquer un Big Crunch qui détruirait l’univers.

Les explications de Miimé sont interrompues par l’attaque d’un vaisseau ressemblant étrangement au Death Shadow de Great Harlock le père d’Harlock (mais curieusement personne ne fait la remarque). Après l’avoir détruit avec les canons de l’Arcadia, un petit vaisseau réussit à s’échappe des décombres. L’Arcadia suit sa trace jusqu’à une étrange planète qui contient une seconde planète en son centre. Les scanners détectent sur le sol de la seconde planète, une sorte de structure qui évoque un squelette géant de poisson.

Ce vaisseau ressemble au Death Shadow 1, mais il s'agit d'une carcasse vide qui camoufle le vaisseau d'AlberichLe vaisseau d'Alberich était camouflé dans le faux Death Shadow.

En réalité, cette planète est l’ancien vaisseau de Wotan qu’Alberich et sa soeur Miimé ont autrefois volé. Ils sont tous les deux les derniers représentants des Nibelungen une race décimé par Wotan. C’est pour cette raison qu’Alberich veut se venger de lui. Grâce à l’orgue temporel, Miimé a pu vivre 650 millions d’années ce qui lui a permis de voir l’espèce humaine apparaître, mais les Nibelungen ne se sont pas contentés de les observer, ils ont aussi guidé l’évolution technologique humaine. Wotan qui s’est endormi avant l’apparition de l’homme risque de vouloir éliminer cette race dont la technologie pourrait un jour devenir une menace. Harlock doit donc faire face à la fois à Albérich et Wotan.

La forteresse de Wotan

Pour pouvoir lutter contre leurs ennemis, Wotan a commandé à Fasolt et Fafner les Frères Géants du Riesenheim la construction d’une immense forteresse en forme de planète. Cette merveille technologique est la seule chose capable de contrer le pouvoir de l’anneau. Malheureusement les travaux n’avancent pas assez vite et elle ne pourrait pas être opérationnelle à temps. Wotan demande aux Frères Géants les raisons de leur retard. Les géants rappellent à Wotan qu’il leur a promis de leur offrir Freia lorsque la forteresse serait finie, ils désirent pouvoir la toucher pour retrouver un peu de motivation.

Freia ressemble beaucoup à Miimé, même si elles ne sont pas de la même espèce. Toutes les deux jouent d’un orgue du temps. Lorsque leur orgue respectif entrent en résonance l’un avec l’autre, cela permet de contrôler le cours du temps et de l’empêcher de s’écouler dans le Walhalla.
Freia qui est une déesse très belle n’apprécie guère le contact des Frères Géants du Riesenheim qui sont trop repoussant à ses yeux. C’est donc avec terreur que apprend qu’elle servira de paiement pour la forteresse.

Wotan ignore les avertissements d'Erda

Voyant que la forteresse n’est pas encore prête, Wotan décide d’essayer dès à présent d’arrêter Albérich, il convoque donc Miimé pour lui demander où est son frère Alberich. Erda la déesse de la connaissance l’avertit que Miimé est protégée par des humains et qu’il aurait tort de les faire venir avec elle jusqu’au Walhalla. Mais Wotan n’a que faire des ces avertissements et attire l’Arcadia où est Miimé vers le Walhalla.

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>