Captain Herlock : The Endless Odyssey

7 chroniques dans cette collection.

Captain Herlock : The Endless Odyssey (Albator)

Albator – Capitain Herlock : The Endless Odyssey est une série de 13 épisodes de 25 minutes produite en 2002 et réalisée par Rintaro d’après l’univers de Leiji Matsumoto.
Cette série fut éditée directement en vidéo par Madhouse Production, quant à la France, ce n’est qu’en 2005 que la série arrive via l’éditeur Dybex. Ce dernier s’est donné beaucoup de peine pour faire une version française déclinée en deux versions, l’une où Herlock garde son nom original japonais et une ou le personnage s’appelle Albator afin de satisfaire l’ancienne génération qui l’a découvert dans les années 80 à travers deux séries : Albator 78 et Albator 84.

Kei Yuki - Nausica (Herlock Endless Odyssey)le vaisseau de Kei Yuki évoque le design de l'Atlantis d'Albator 78 (Herlock Endless Odyssey)

Synopsis

Chronologiquement, cette série semble se situer après la série Albator 78. On y retrouve la plupart des personnages de cette époque en plus vieux. Albator a disparu de la circulation avec son vaisseau et Miimé (Clio dans la VF). De son côté Kei Yûki (Nausica) est restée une pirate, elle commande son propre vaisseau dont le design évoque fortement celui de l’Atlantis de la série Albator 78.
Le docteur Zéro est devenu grisonnant, et en bon alcoolique, il a ouvert un bar où les anciens membres de l’équipage de l’Atlantis viennent se saouler en se remémorant leur vie passée de pirate.
Le cas de Tadashi Daiba (Ramis) est un peu étrange, le personnage est bien présent, mais ce qu’il a vécu dans Albator 78 est tout simplement ignoré par les scénaristes. Dans cette série il n’a jamais rencontré Albator et son père est encore en vie.

Le vaisseau qu'utilise Albator est du même type que celui d'Albator 84On voit le vaisseau d'Albator 78 dans un flash back (Herlock Endless Odyssey)

Ce dernier est très préoccupé par l’arrivée de Noo car cette entité surnaturelle est capable de ranimer les morts et s’est donné pour objectif d’éliminer de l’univers toute forme de vie. Lorsque Tadashi découvrira que son père le professeur Daiba a été tué, il acceptera de rejoindre l’équipage d’Albator pour venger sa mort (ça vous rappelle rien ?).

Critique

Tous les fans d’Albator 78 ont une énorme attente vis-à-vis d’une série qui semble dans le prolongement de la période Sylvidre. L’incohérence sur le fait que Tadashi (Ramis) n’ait pas le même passé dans cette série n’est pas fondamentalement problématique car les fans de Leiji Matsumoto sont habitués aux incohérences de l’auteur. Le graphisme fait vite oublier ce petit problème car les décors comme l’animation sont de bien meilleure qualité que les précédentes séries.

Le docteur Zéro a ouvert un bar (Herlock Endless Odyssey)Les décors et l'ambiance sont très travaillés (Herlock Endless Odyssey)

L’ambiance sombre et contrastée donne une tonalité plus adulte qui séduit immédiatement les nouveaux fans comme les anciens. Le vaisseau d’Albator sera celui que l’on voit dans Albator 84, mais pour faire jonction avec la précédente série, le modèle d’Albator 78 est montré brièvement lors d’un flash back ce qui laisse entendre que les scénaristes connaissent bien leur sujet et vont respecter l’esprit de la série.
Malheureusement autant être honnête, l’histoire est inversement proportionnelle à la qualité du graphisme :

  • Tout d’abord, Albator perd un tiers des épisodes (4 épisodes sur 13) pour reconstituer son équipage, et finalement pour la bataille finale, il débarque tout le monde et va affronter Noo tout seul…
  • Le caractère d’Albator n’a plus grand-chose à voir avec ce qu’il était dans Albator 78 et Albator 84. Même si il avait un caractère décidé et parfois un peu froid, il restait profondément humain et réfléchi. Dans cette série, l’apparence froide et sûre est tout ce qu’il reste du personnage. Ces deux aspects sont poussés à l’extrême au point qu’il en perd toute humanité et toute émotion. Il ne doute jamais, n’a peur de rien (même pas de la mort). Il est sûr de ses décisions sans qu’aucun élément ou aucune réflexion ne vienne jamais justifier une telle assurance. Son comportement n’exprime aucune douleur, crainte ou plaisir et son visage reste figé en permanence.
    Albator n’est plus l’homme assuré, humain et réfléchi qu’il était, il est devenu une sorte de zombie au comportement suicidaire qui ne prend plus ses décisions avec sa tête mais avec son orgueil exacerbé.
L'Arcadia a le même design que celui d'Albator 84 (Herlock Endless Odyssey)Albator reste tout le temps impassible (Herlock Endless Odyssey)
  • Le caractère de l’équipage à lui aussi changé pour se retrouver en parfaite adéquation avec leur capitaine. A présent, ils ont une confiance aveugle en Albator qui se traduit par un dévouement similaire à celui qu’ont des fidèles envers le gourou d’une secte. Leur individualité et leurs aspirations personnelles se sont totalement évaporées. Avant chaque membre avait ses propres raisons de monter à bord de l’Atlantis (Arcadia), à présent, la seule raison qu’ils ont de vouloir rejoindre l’Atlantis semble se limiter à l’envie d’être aux côtés d’Albator même si c’est pour mourir avec lui. On se demande où est passé l’esprit de liberté qui soufflait autrefois dans les couloirs de l’Atlantis.
  • Le pire est probablement la fin de cette série, oublions le côté indigeste et facile du retournement de situation contre Noo pour se focaliser sur le duo Albator / Tadashi (Ramis).
    Attention Spoil :
    Le père de Tadashi a fait promettre à Albator que si son fils ne devient pas « un homme », alors Albator devra le tuer. C’est une morale discutable dans la mesure où ce n’est pas aux parents de décider si leur enfant doit vivre ou mourir. De plus, ce n’est pas à un étranger de juger les critères qui font de vous « un homme ».
    D’après ce que l’on voit, il ressort qu’être « un homme » selon Albator équivaut à tenir une promesse quoi qu’il arrive sans jamais la remettre en question même lorsque les choses évoluent.
    A cause de cette vision étriqué, on arrive à des situations ubuesques. En effet, en réalité c’est Albator qui a été obligé de tuer le père de Tadashi. Comme Tabashi a promis de venger sa mort, Albator estime que Tadashi doit l’abattre à son tour sinon il rompt sa promesse. Si Tadashi refuse de tirer sur Albator, cela veut dire qu’il n’est pas « un homme » et dans ce cas c’est Albator qui devra le tuer conformément à ce qu’il a promis au père de Tadashi.
    Ce genre raisonnement est très immature et tient de la bêtise pure et simple dans la mesure où il ne tient pas en compte de l’évolution des paramètres (Albator avait de bonnes raisons de tuer le père de Tadashi). Le plus grave c’est que le raisonnement d’Albator rentre en totale contradiction avec la philosophie du père de Tadashi qui pense qu’être « un homme » veut dire être courageux et autonome. Laisser une vieille promesse décider à votre place de votre destin est bien une preuve de manque d’autonomie et de lâcheté (avoir peur de remettre en cause ce choix du passé).
    La fin de cette série est donc assez incohérente, la recherche du spectaculaire semble avoir primé au détriment du bon sens et de la réflexion. Albator donne ici l’impression d’être un gamin immature et capricieux qui se permet de juger les autres selon des critères aussi personnels que contestables.
    -> Fin du Spoil
Le rapport entre Tadashi et Albator est bancale (Herlock Endless Odyssey)Noo peut prendre le contrôle des cadavres (Herlock Endless Odyssey)

Au final, à part l’environnement graphique, le reste de cette série animée est une sorte de trahison envers l’esprit d’origine d’Albator, il est difficile de retrouver ce qui a fait le charme du pirate borgne et de son équipage. Ceux qui n’ont pas connu les précédentes séries d’Albator devraient éviter de commencer par celle là car la lenteur de la narration et les incohérences de l’histoire font qu’il est difficile d’accrocher.
Seuls les inconditionnels de Leiji Matsumoto pourront passer outre ce type de défauts rédhibitoires, quant aux autres, ils passeront tout simplement leur chemin.

Anecdotes

Dans la version anglophone de cette série, comme ni le nom, ni la parenté de Stellie avec son père Toshirô ne sont expliqués dans la série, les traducteurs n’ont pas compris d’où sortait cette enfant, du coup Albator discute avec Stellie comme avec une parfaite étrangère.
Au-delà de l’anecdote, cela révèle des lacunes narratives et prouve que la série ne se suffit pas à elle-même car une personne qui ne connaît pas les autres séries est vite perdue.

Dans la version anglophone Albator parle à Stellie comme à une inconnue (Herlock Endless Odyssey)Stellie rencontre son père pour la première fois dans le royaume des morts (Herlock Endless Odyssey)

Dans le bonus DVD de la VF, Matsumoto déclare qu’il donnera une suite aux aventures de Herlock jusqu’au septième vaisseau d’Arcadia (cette série présente le 6ème vaisseau).
Pourtant, il faut noter que dans le Manga de l’Anneau des Nibelungen page 100 du tome 1, on voit Toshirô qui évoque son intention de faire non pas 7, mais 9 Arcadia. Comme d’habitude, l’univers de Leiji Matsumoto est parsemé d’incohérences.

 

Collection

Herlock, Endless odyssey - Episode 1

Herlock, Endless odyssey – Episode 01 : Le blues des rebuts – Résumé

Albator a disparu de la circulation et la plupart des pirates de son ancien équipage se sont rangés et ont fini alcoolique. Ceux qui ont continué à écumer l’espace comme Yattaran (Alfred) ont été capturés et jetés en prison. Seule Kei Yuki (Nausica) échappe encore aux autorités. Mais à force d’attaquer les cargos, Kei a fini par échauder le gouvernement terrien qui a pris des mesures drastiques et préparé un piège inhumain : alors qu’elle s’apprêter à aborder un cargo spatial contenant du minerai et 500 colons, les autorités ont fait exploser le vaisseau tuant du même coup tous ses passagers.
Le vaisseau de Kei a été très endommagé par  la déflagration et sa capture fut aisée. Bien entendu, c’est la malheureuse Kei qu’on a accusé de ce massacre.

Lire la suite
L'Arcadia est caché dans la Forêt des Gravats (Herlock, Endless odyssey)

Herlock, Endless odyssey – Episode 02 : A celui dont l’ami dort – Résumé

Albator est passé au bar de son ami le Docteur Zero et a proposé à ceux qui veulent embarquer avec lui de le rejoindre à la Forêt des Gravats. La police a eu écho du passage d’Albator. Ils ont arrêté les clients du bar et les ont passés à tabac pour leur faire avouer le lieu de rendez-vous donné par Albator.
Nana, la fille du chef de la police a entendu par inadvertance que la police allait tendre un piège à Albator. Elle tente de dissuader Tadashi d’aller là-bas car il risque d’être pris pour cible par le commando d’interception.

Lire la suite
Tadashi est attaqué par un démon venu d'une autre dimension (Albator - Herlock, Endless odyssey - Episode 03)

Herlock, Endless odyssey – Episode 03 : La voix lointaine qui appelle Noo – Résumé

Tadashi est arrivé jusqu’à l’Arcadia, mais Albator n’est pas à bord, Miimé et le Docteur Zéro lui explique qu’autrefois Albator a sauvé son père le professeur Daiba lorsque son expédition scientifique avec la station spatiale Fata Morgana à tourné au drame au moment où ils se sont approchés de la Nébuleuse du sablier pour l’explorer.
Après que le professeur se soit remis de ses blessures, il a fait promettre à Albator quelque chose, puis ils ne se sont jamais revu jusqu’au soir où le professeur a été abattu.

Lire la suite
Yattaran (Harlock - Albator)

Herlock, Endless odyssey – Episode 04 : Le pari de Yattaran – Résumé

Kei, Yattaran et de nombreux anciens membres de l’équipage d’Albator croupissent dans une prison spatiale. A présent qu’Albator a réapparu, le gouvernement veut lui tendre un piège en organisant une exécution publique avec les 42 personnes qui composaient son équipage. Ils espèrent qu’en bon capitaine, Albator viendra à leur rescousse et ils l’attendent le pied ferme grâce aux armes lourdes qui équipent le système de défense de la prison.

Lire la suite
La flotte d'Ilita s'entretue (Herlock, Endless odyssey - Albator)

Herlock, Endless odyssey – Episode 05 : Champs de bataille sur la planète Mausolée – Résumé

Les zombies ont fini de faire le tour des planètes du Système Sol. A chaque fois, ils ont poussé les populations à s’entretuer ne laissant que des ruines derrière eux. A présent, le Fata Morgana, le vaisseau des zombies, est retourné sur Pluton où se trouve l’une des premières bases d’exploration spatiale qui est maintenant transformée en mausolée où sont enterrés les plus grands noms de la conquête spatiale. Parmi les tombes se trouve celle de Tetuoru Irita, le père du commandant Ilita (Irita se prononce "Ilita" en japonais).

Mais le commandant se moque bien de cette relique du passé, il compte utiliser toute la puissance de feu de sa flotte pour anéantir le Fata Morgana même si pour cela il doit ravager le mausolée.

Lire la suite
Herlock, Endless odyssey - Episode 06 : Un sourire sur le crâne de la mémoire

Herlock, Endless odyssey – Episode 06 : Un sourire sur le crâne de la mémoire – Résumé

Albator et son équipage ont assisté à une scène surréaliste où sous l’influence maléfique de Noo, les soldats d’Illita ont commencé à s’entretuer, à la fois d’un vaisseau à l’autre, mais aussi à l’intérieur même de chaque engin.
Les équipages étaient en proie à une illusion qui a créé une peur panique dans leur esprit. Ils voyaient des ennemis ou des monstres dans leurs propres camarades ce qui les poussait à les abattre.

Lire la suite
Pyramide Lunaire (Albator - Herlock, Endless Odyssey)

Herlock, Endless odyssey – Episode 07 : La lune attend en terre promise – Résumé

Albator a mis le cap sur le système solaire pour vérifier que la Terre a bien disparu et chercher des indices. Une fois sur place, il constate un étrange phénomène. Alors que la Terre n’est plus visible, la Lune continue à tourner selon la même orbite. Pourtant sans la gravité exercée par la Terre, la Lune devrait dériver. Il est donc possible que la Terre soit encore présente, mais dans une sorte de dimension parallèle ce qui explique que la gravité s’exerce encore.

Lire la suite

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>