Takumi Fujiwara (Initial D)

Takumi Fujiwara - Initial D

Au début du manga Initial D, Takumi est un jeune lycéen de 18 ans que rien ne semble intéresser. Il travaille dans une station service avec son meilleur ami et camarade de classe Itsuki, mais contrairement à lui, il n’éprouve aucun intérêt pour les voitures sportives ou le Street Racing. Pour Takumi la voiture est synonyme de corvée car bien avant qu’il n’ait le permis de conduire, depuis qu’il a l’âge de 13 ans, son père (Bunta) l’oblige à se lever tous les jours à 4 h du matin pour aller faire une livraison de tofu en voiture jusqu’au sommet du Mont Akina.

Bien entendu, c’est à la fois illégal et irresponsable, mais ça a eu le mérite de permettre à Takumi de devenir progressivement un excellent pilote. Comme il était pressé de se débarrasser de cette corvée pour aller se recoucher, il allait de plus en plus vite ce qui a eu pour conséquence de l’emmener à maîtriser à la fois cette route sinueuse et sa voiture, une mythique Toyota AE86 connue pour ses qualités en matière de drift.

Famille

La vie de famille de Takumi n’est pas un modèle du genre. Son père Bunta fume comme un pompier devant son fils au risque de lui refiler un cancer, et en plus, il l’oblige à travailler comme livreur depuis qu’il a 13 ans lui faisant courir des risques sur la route et nuisant à la qualité de son sommeil. Cette activité de livraison se fait à 4 heures du matin ce qui coupe la nuit de Takumi en deux. Le cycle du sommeil est donc altéré, ce qui explique probablement pourquoi Takumi a toujours l’air lunatique en cours.

Cela dit, malgré le comportement discutable du père de Takumi, il ne fait aucun doute qu’il aime son fils et veille sur lui. S’il oblige à livrer du tofu à Takumi, ce n’est pas pour faire des économies en s’enrichissant sur le dos de son fils. En effet, on apprendra au tome 11 que le salaire qu’il aurait dû lui verser a été mis de côté sur un compte en banque au nom de Takumi. Il faut voir dans la démarche de Bunta une façon d’enseigner la valeur du travail à son fils et aussi un moyen de donner une chance à Takumi d’apprendre à piloter par la pratique. Il ne faut pas oublier que Bunta est un ancien pilote qui s’est formé en autodidacte sur la route du Mont Akina. Bunta ne donne pas de conseil à son fils, il lui donne juste les outils et les opportunités de se former seul. C’est un peu la seule manière qu’il a de communiquer avec son fils.

A la décharge de Bunta, au Japon, le rôle de l’éducation des enfants est traditionnellement dévolu aux femmes. La société et son système éducatif ne préparent pas les hommes à ce rôle. La mère de Takumi étant absente, Bunta a été obligé d’apprendre par lui-même et visiblement il n’a eu aucun soutient familial car ni la mère ni les grand parents ne sont évoqués.

Comme la mère de Takumi n’est jamais évoquée et qu’aucune photo d’elle n’est présente dans la maison, on peut imaginer que Takumi et son père ont un fort ressentiment vis-à-vis de cette femme ce qui laisse supposer qu’elle les a abandonnés. Cette impression sera confirmée dans le film live sorti en 2005. Dans ce film, pour Takumi, la situation est pire que dans le manga car son père est un alcoolique qui bat son fils. D’ailleurs, dans ce film, ce n’est pas pour responsabiliser son fils que Bunta l’envoie faire des livraisons, mais parce qu’il est trop saoul pour conduire.

 

Signalons aussi que sur le plan matériel, l’enfance de Takumi n’a pas dû être facile tous les jours. Bien que ce ne soit détaillé dans le manga, son père et lui on dû passer par une période financièrement délicate, en effet, à page 137 du tome 16, Takumi et Bunta évoquent l’époque difficile où on leur coupait le courant.

Amitiés

Au fond, le seul véritable ami de Takumi est Itsuki (qu’il connaît depuis le primaire), bien qu’au niveau du pilotage Takumi soit meilleur, il y a entre eux un rapport d’équité et de proximité qui n’existe pas avec les autres personnes qui gravitent autour de Takumi.
Par exemple, les collègues de la station service sont passés en quelques pages du statut de mentor à admirateur quand ils ont vu le talent de Takumi, mais ils ne sont pas des confidents ou des proches pour autant.

En ce qui concerne son équipe de la Project D, bien que Takumi passe beaucoup de temps avec eux, on ne peut pas vraiment parler l’amitié non plus car on ne voit jamais Takumi avoir des discussions privées avec eux. Il n’y a pas vraiment de réel lien d’amitié, disons plutôt qu’il existe une sorte de communauté d’intérêts. Ryôsuke Takahashi (le leader) est vu comme un genre de prof et un objectif à abattre. Keisuke Takahashi est surtout un rival qui tire Takumi vers le haut et le reste de la Team se limite a apporter une aide technique, mais en aucun cas ces personnes ne sont des proches avec qui Takumi pourrait se confier. Le seul qui a une sorte de rôle de « grand frère » est Ryôsuke quand Takumi commence à se poser des questions existentielles sur son avenir.

Amours

Natsuki

Takumi, comme le reste des personnages de ce manga, a plutôt une vie amoureuse pathétique. Son premier amour arrive dès le tome 1, il s’agit de Natsuki Mogi qui ne lui parlait plus depuis un an. Elle était fâchée depuis que Takumi avait mis un coup de poing dans le visage de Miki, son copain de l’époque. Natsuki a appris bien plus tard qu’en réalité, Takumi s’était emporté contre ce type parce qu’il se vantait ouvertement dans les vestiaires du mépris qu’il avait pour sa copine et ne cachait pas qu’il voyait Natsuki davantage comme un jouet sexuel que comme une personne dont il était amoureux. Ce comportement vantard et odieux a énervé Takumi qui s’est emporté au point de le cogner.

A début du manga Natsuki va recoller les morceaux de leur amitié avant de draguer ouvertement Takumi. Le problème c’est que Natsuki est une sorte de prostituée, elle pratique l’Enjo Kôsai, c’est-à-dire qu’elle sort avec un homme d’âge mûr en échange d’argent et de cadeaux. Dès que sa relation amoureuse avec Takumi commence, elle veut rompre avec cette pratique (tome 9), mais tarde à le faire ce qui va amener Takumi à découvrir la vérité et la larguer aussi sec (tome 11).

En réalité Natsuki a été dénoncée par sa meilleure amie (tome 14) qui a appelé Takumi au téléphone sans lui révéler son nom. Elle a trahi Natsuki pour deux raisons : la première c’est qu’elle est un peu amoureuse de Takumi (mais ce n’est pas réciproque), la seconde, c’est qu’il semblerait que l’homme avec qui Natsuki couche n’est autre que le père de la jeune fille (mais apparemment Natsuki n’en savait rien).

Natsuki va très mal vivre cette situation de rupture, d’autant plus que Takumi refuse carrément de lui parler. Elle va briser la glace en discutant franchement avec Takumi pour renouer contact avec lui, mais, malgré les excuses de Natsuki, il refuse de sortir à nouveau avec elle. Alors, pour lui montrer qu’elle a changée, elle va chercher à gagner son argent de façon plus honorable en prenant un petit boulot dans la même station service que lui (tome 16). Bien entendu, elle y voit aussi un moyen de se rapprocher de lui. Son stratagème marche, elle parvient même à s’incruster pour fêter Noël chez Takumi, ce qui est une première pour lui et son père que ne l’avait jamais fêté.

Les choses vont se précipiter lorsque Miki (l’ex copain de Natsuki que Takumi avait frappé) force Natsuki à monter dans sa voiture dans l’optique de la violer. Avec son téléphone portable, Natsuki parvient à prévenir Takumi qui finit par les rattraper avec sa AE86. En cherchant à distancer Takumi, Miki fait une sortie de route, abîmant sa voiture mais pas ses passagers. Takumi récupère Natsuki indemne et laisse Miki se débrouiller pour trouver une dépanneuse et rentrer (tome 16).

Cette situation tendue a permis à Takumi de comprendre qu’il est attaché à Natsuki et il finit par lui dire qu’il l’aime pour la première fois. Malheureusement, tous deux savent que leur relation ne durera pas car Natsuki part à la fin de l’année scolaire pour faire des études dans une université à Tokyo. Quelques jours plus tard, Takumi et Natsuki font une dernière sortie ensemble dans la AE86 qui leur servira de chambre pour leur première et dernière étreinte amoureuse. Le lendemain Natsuki quitte définitivement la ville pour commencer ses études à Tokyo, mettant ainsi un terme à leur couple (tome 17).

 

 

Mika Liehara

Ce n’est que 15 tomes plus tard que Takumi entamera une nouvelle relation (environ 1 an). Son histoire avec Mika Liehara commence par une violente claque donnée apparemment sans aucune raison. Mika est venu pour punir Takumi d’avoir joué avec les sentiments d’une de ses amies proches nommée Tomoko. Elle ne supporte pas les pauvres types dans son genre qui utilisent leur notoriété de Street Racer de la Project D pour séduire les filles et les jeter dans la foulée sans le moindre égard. Le problème c’est que Takumi ne connaît même pas cette fameuse Tomoko à qui il a fait du tort.

En réalité il y a un copycat qui se fait passer pour Takumi et qui possède la même voiture, il œuvre avec un complice qui se fait passer pour Keisuke.
Tomoko ne tarde pas à confirmer à Mika que le Takumi qu’elle a frappé n’est pas le même que celui avec lequel elle est sortie. Quand Mika comprend qu’elle a frappé un innocent, elle invite Takumi à prendre un café pour s’excuser en face. De son côté Takumi lui explique qu’il a retrouvé le copycat et l’a forcé à présenter des excuses à Tomoko (tome 32).

De ce malentendu est né une amitié qui se transforme assez vite en attirance amoureuse. Mika est une professionnelle du golf et d’une certaine manière, la passion et l’implication qui l’anime sont très proches de ce que vit Takumi dans le sport automobile. Cette affinité les rapproche, mais leur emploi du temps surchargé, liés aux entraînements et à leurs nombreux déplacements, les empêche de vivre véritablement leur relation. Comme d’habitude, Takumi s’embarque dans une relation moisie d’avance.

 

Pilote malgré lui

Réfractaire

Takumi n’a pas conscience qu’à force d’arpenter le Mont Akina tous les jours et par tous les temps, il a acquis en 5 ans une forme d’intuitivité presque animale de sa voiture. Son véhicule est loin d’être une simple voiture de série, son père étant un ancien pilote, il a apporté de nombreux réglages sur le train roulant. En revanche le moteur est d’origine et sa faible puissance fait que Takumi peut affronter des véhicules plus puissants uniquement descente.

Malgré son immense talent, Takumi n’est absolument intéressé par les street racing, il acceptera d’affronter son premier adversaire (Keisuke Takahashi) uniquement parce que son père lui a forcé la main en lui promettant que, s’il participe, il acceptera de lui prêter la AE86 pour le week-end. Comme Takumi avait besoin de la voiture pour aller à la plage avec Natsuki, il a accepté d’affronter Keisuke. Malgré sa victoire haut la main, Takumi n’en a éprouvé aucune satisfaction, après avoir franchi la ligne d’arrivée, il est rentré directement chez lui au lieu de fêter la victoire avec ses amis.

Intérêt naissant

Keisuke étant un street racer connu pour être invaincu, en mettant un terme à cette réputation avec une modeste AE86, Takumi est devenu malgré lui « la bête à abattre ». Des pilotes avec des machines bien plus puissantes ou performantes vont alors le défier et c’est toujours à reculons que Takumi accepte, plus où moins contraint par la situation du moment. Au début, il va se limiter au col d’Akina, puis, suite au conseil de Keisuke, il va essayer d’évoluer en acceptant de courir sur des routes qu’il ne connaît pas (tome 6). Chaque épreuve est l’occasion de tester ses limites et de progresser, ce qu’il ignore c’est que, bien qu’il ne parle guère de ses courses à son père, ce dernier adapte les réglages de la AE86 en fonction des véhicules qu’il va affronter (comme face à la GTR à la page 161 du tome 2).

Cela dit, il ne faut pas s’imaginer que le talent de Takumi tient seulement au fait qu’il connaît sa voiture. Lorsqu’au tome 3 il fait la course au volant de la AE85 d’Itusuki, qui n’a rien d’une sportive performante, il montre une incroyable capacité d’adaptation à ce nouveau véhicule et parvient finalement à doubler la MR2 et la Sylvia contre qui il faisait la course.

A force d’être confronté à l’adrénaline que procure les courses et à l’enthousiasme du milieu dans lequel gravite les street racer, Takumi commence à éprouver un certain plaisir ce qui le pousse à s’impliquer un peu plus et lui permet alors de progresser plus vite.

Inculte en mécanique

Takumi est un excellent pilote, mais il ne comprend rien à la mécanique. Si son père n’avait pas préparé la voiture, il n’aurait pas aligné une telle série de victoires. Aussi bonne que soit cette voiture, ses insuffisances face à des voitures plus puissantes et plus récentes commencent à freiner la progression de Takumi. C’est Kyôichi qui aide Takumi à prendre conscience de ce problème. Il admire les compétences de pilote de Takumi, mais compte tenu des faiblesses de la AE86 face à sa Mitsubishi Lancer Evo, Takumi n’a tout simplement aucune chance. Un duel officiel dans de telles conditions n’intéresse pas Kyôchi car il est sûr de gagner. Pour démontrer à Takumi à quel point sa AE86 est dépassée, il va faire un duel officieux.

Malgré les efforts de Takumi, sa AE86 va se faire battre à plat de couture et Takumi va enfin admettre que sa voiture ne peut plus lui permettre de rester au top. Comme si la défaite n’était pas assez dure à supporter, alors qu’il vient de se faire doubler, il casse son moteur. Ce jour là Takumi a perdu la victoire et sa voiture.

Nouveau départ

Le père de Takumi avait conscience que la AE86 n’était plus à la hauteur et que le moteur n’en avait plus pour longtemps, il avait donc commandé un moteur issu de la compétition dont les performances sont très supérieures. Il profite de cette réfection pour revoir le train roulant et ajouter un siège baquet pour que le pilote reste dans son siège malgré la force centrifuge (tome 11).

La voiture se remettra plus vite que Takumi. Cette défaite l’a obligé à se remettre en question et à s’intéresser enfin à ce qu’il y a sous son capot. La première étape sera pour lui de comprendre pourquoi sa voiture lui semble moins puissante alors que le moteur est censé être plus puissant. Finalement il trouvera l’explication grâce à Wataru qui lui explique que ce moteur peut monter bien plus haut en régime que l’ancien (tome 12). Une fois qu’il a appréhendé son fonctionnement, Takumi peut enfin recommencer à courir (tome 13).

 

A présent que sa voiture lui permet à nouveau de conquérir des sommets, Ryôsuke Takahashi invite Takumi à rejoindre la Project D, une équipe composée uniquement de deux pilotes : son frère Keisuke et Takumi (tome 14).

En acceptant de rejoindre cette équipe, Takumi va bénéficier d’un soutien logistique et matériel très important puisque la Project D dispose dans son équipe de mécaniciens qui entretiennent et améliorent gratuitement la AE86 de Takumi. Avec eux, Takumi va commencer à appréhender la mécanique, ce qui va lui permettre de donner des directives de réglages à ses mécaniciens et ainsi progresser encore plus vite au fils des courses au point d’arriver à atteindre le niveau d’un pilote professionnel (ce qui était l’objectif de Ryôsuke).

Durant son parcours, la seule personne dont le niveau de pilotage surpassera le sien sera Toshiya Jōshima au volant de sa Honda S2000. Toshiya a réussi à dépasser Takumi et l’a même poussé à la faute au point que Takumi a abîmé la direction de sa voiture. Malheureusement, alors qu’il était clair que Toshiya était le vainqueur (Takumi n’avait plus aucune chance de le doubler avec un voiture aussi abîmée), suite à un malaise Toshiya s’est arrêté sur le bord de la route et a dû abandonner. Pour Takumi cette victoire par défaut a été la preuve qu’il reste encore meilleur que lui et qu’il peut encore progresser (tome 30).

Changement progressif de voiture

Le père de Takumi a bien réalisé que son fils ne peut continuer à conduire uniquement une voiture à propulsion, c’est pour cette raison qu’il s’est acheté une Subaru Impreza WRX STi, un véhicule avec quatre roues motrices. Le père de Takumi va forcer son fils à faire les livraisons de tofu avec cette voiture un jour sur deux. Cet entraînement va mettre Takumi en porte-à-faux au début, mais au fur et à mesure qu’il se familiarise avec cette voiture, il comprend les faiblesses et limite de sa AE86 par rapport aux capacités de la Subaru. Ainsi le père de Takumi l’aide une fois de plus à progresser.

 

Synthèse

Takumi est un personnage assez creux au départ. Il ne semble pas porter un intérêt particulier pour grand-chose. Les seuls loisirs qu’on lui connaisse sont brièvement évoqués au tome 1, il s’agit des jeux vidéo (Sega Rally) en salle d’arcade et du foot puisqu’il a fait partie d’un club. Cela dit, il faut relativiser, c’est loin d’être une passion. Au Japon, s’inscrire dans un club sportif au lycée tient presque de l’obligation sociale, quant aux salles d’arcade, elles sont fréquentées y compris par ceux qui ne sont pas spécialement fan de jeux vidéo.

Bien que Takumi soit bon en pilotage, ce n’est pas par choix, ni par intérêt, c’est une capacité acquise sans qu’il s’en rende compte, uniquement dû à une pratique intensive liée à ses livraisons quotidienne pendant 5 ans. Le monde de l’automobile ne le passionne pas du tout.
Ce manque d’implication est presque pathologique, il semble incapable d’éprouver le moindre enthousiasme dans ce qu’il fait y compris quand il sort avec Natsuki. Il semble comme inhibé.

A l’image de son père, Takumi éprouve toutes les peines du monde à communiquer et surtout verbaliser son ressenti. Cela explique peut-être pourquoi il est incapable de se débloquer par lui-même. Il n’arrive à faire le point sur ses propres envies et pensées qu’à travers la confrontation avec autrui.

Alors que ses succès pourraient faire de lui un leader, en réalité, c’est un suiveur qui a besoin qu’on le pousse pour avancer. En effet c’est parce que ses amis et son père l’ont poussé à courir qu’il va commencer à apprécier le pilotage, c’est aussi parce que Kyôichi va forcer Takumi à se rendre compte que sa voiture est dépassée qu’il va commencer à l’intéresser à l’aspect mécanique de sa voiture. Et pour finir, c’est parce que Ryôsuke Takahashi va lui proposer d’intégrer la Project D qu’il va se professionnaliser.

Au niveau émotionnel, le caractère de Takumi est proche de celui d’un volcan en sommeil : il peut encaisser énormément sans broncher, mais lorsqu’il explose, il est excessif et irréfléchi. C’est pour cela qu’il a cogné l’ex petit ami de Natsuki, et c’est aussi ce tempérament incontrôlé qui l’a amené à accepter des défis aux risques inconsidérés, comme par exemple le Death match au scotch du tome 3 (après que le pilote ait blessé un de ses amis) ou encore le défi de Kyôichi du tome 6. Au départ Takumi avait refusé ce duel contre Kyôichi parce qu’il le savait perdu d’avance, mais qu’il a accepté uniquement parce qu’il avait besoin de se défouler après avoir découvert que Natsuki se prostituait.
Son orgueil est aussi une de ses faiblesses, ça le pousse parfois a jouer d’un peu trop près avec ses propres limites au risque d’y laisser la vie (tome 30).

Ce qui est frappant est le manque d’ambition du personnage, il peine à se projeter dans le futur. En effet, contrairement à Natsuki, qui veut aller à l’université, Takumi n’a jamais voulu faire des études, préférant tout de suite entrer dans la vie active comme livreur sans envisager le fait que ses talents de pilotes pourrait lui offre un avenir prometteur. Sans ses amis, ses rivaux et surtout l’équipe de la Project D, Takumi n’aurait probablement pas progressé, et surtout, il n’aurait jamais essayé de se poser des questions sur son avenir et ses envies profondes. Ce manga ne se contente pas de nous montrer l’évolution d’un pilote, c’est avant tout le parcours d’un adolescent qui vit un coma éveillé et qui va sortir de sa léthargie pour enfin vivre pleinement et découvrir ce qui lui donne l’énergie et l’envie d’avancer.

Connexe

Si vous aimez Initial D et le street racing (nippon et européen), le roman De nulle part à nulle part devrait réunir les ingrédients qui vont toucher votre corde sensible :

Chronique : Nulle part à nulle part
La version papier est dispo sur Amazon à cette page et
la version Kindle à cette page.

 

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>