Itsuki Takeuchi (Initial D)

Itsuki Takeuchi - Initial D

Au début du manga Initial D, Itusiki est lycéen de 18 ans qui est dans la même classe que Takumi, mais qui travaille aussi à mi-temps dans la même station service que lui. Il le connaît depuis le primaire ce qui fait de lui le plus ancien et probablement le seul véritable ami de Takumi.

Depuis que Takumi s’est révélé être un pilote talentueux, son univers social s’est élargi, il a des fans, des rivaux, des mentors (son père Bunta et Ryosuke Takahashi), mais Itsuki est le seul qui s’est toujours intéressé à Takumi bien avant qu’il ne soit célèbre et il en découle une proximité entre eux que Takumi n’a avec personne d’autre.

Intérêt pour le Street Racing

C’est Itsuki qui va introduire Takumi dans le monde du Street Racing. Les voitures le passionnent, et d’une certaine manière, c’est cette passion qui va interpeller Takumi qui, au départ, a du mal à comprendre l’intérêt qu’on peut porter à ces tas de ferraille. Bien que c’est le premier duel qui va vraiment enflammer la passion de Takumi pour le Street Racing, on peut dire que l’étincelle d’origine venait en grande partie d’Itsuki qui l’a immergé dans ce milieu particulier.

Dès le tome 1, Itsuki envisage d’acheter une AE86, quand il réalise que son ami Takumi en conduit une, son désir n’est que renforcé, un peu trop peut-être. Plutôt que de demander de l’aide à ses amis Street Racer pour l’aider à en choisir une, il va faire son achat tout seul et se planter en beauté en achetant une AE85. A sa décharge, la carrosserie de ces deux modèles est identique ; en revanche sur le plan mécanique, elles n’ont rien en commun. Non seulement la AE85 a un moteur moins puissant, mais elle aussi beaucoup d’autres pièces qui sont moins performantes. Pour en faire une AE86, il devrait non seulement changer le moteur, mais il faudrait aussi revoir les suspensions, l’échappement, le maître cylindre d’embrayage, le pont (qui n’est pas autobloquant sur la AE85) et pour finir il faudrait remplacer les freins à tambour arrière par des freins à disques. Au final, la transformation pourrait s’avérer bien plus coûteuse que si Itsuki avait directement acheté une AE86. Au moins sa voiture lui a permis de rejoindre les Akina Speedstars (le club de Street Racer local).

N’ayant pas les moyens de faire autant de travaux pour transformer sa voiture en AE86, il va se rabattre sur une solution moins coûteuse et opter pour un turbo. Il songe à cette transformation dès le tome 8, mais comme il a dépensé tout ce qu’il avait dans l’achat de sa voiture, il n’a plus assez d’argent pour le faire. Après avoir passé son bac, il va travailler à 100% à la station service et utilisera sa première paye pour faire installer un turbo (tome 18). Lorsque l’opération est achevée (tome 20), sa voiture passe alors de 90 chevaux à 180 chevaux, c’est-à-dire la même puissance que les Nissan 180SX d’Iketani (qui préside les Akina Speedstars) sauf que sa voiture a l’avantage d’être plus légère. Malheureusement la tenue de route reste encore très en dessous des véhicules des autres membres du club.

Amitié

Les seuls amis d’Itsuki sont les membres du club des Akina Steedstrars. Il est proche d’eux, mais en retour, eux sont plutôt dans un rapport de camaraderie un peu condescendante (avec de la bienveillance). Le seul véritable ami qui se préoccupe sincèrement d’Itsuki est Takumi. Les rares moments où Takumi va se confier à quelqu’un (en dehors de ses petites amies) ce sera toujours Itsuki, on le voit agir de la sorte au tome 3, lorsque Takumi dit à Itsuki qu’il l’envie un peu d’avoir pu s’acheter sa propre voiture. Dans ce même tome, on constate aussi un comportement très protecteur de la part de Takumi envers Itsuki. Il est le seul à ne pas s’être moqué d’Itsuki quand ses collègues riaient de bon cœur en constant qu’Itsuki s’était acheté sans s’en rendre compte une misérable AE85 au lieu d’une AE86.

Il va aussi prendre la défense d’Itsuki face à des Street Racer qui se moquaient de son ami et surtout de sa pitoyable voiture. Cela prouve que, non seulement Takumi a beaucoup de respect pour son ami, mais surtout qu’il est capable de s’impliquer pour le défendre.

Chose amusante, au début du manga, avant qu’on découvre que Takumi est un pilote hors pair, c’est Itsuki qui se montrait très protecteur avec son ami. Étant donné que le comportement social de Takumi est souvent décalé, Itsuki n’hésite pas à intervenir pour l’aider notamment quand il a cru que Takumi s’était mis sur la ligne de départ d’une course à tort. Itsuki s’est alors précipité pour recadrer Takumi et s’excuser pour lui, tentant d’expliquer qu’il ne sait pas toujours ce qu’il convient de faire.

A partir du jour où Itsuki a compris que Takumi était bien plus calé en pilotage que lui, il s’est pris à rêver qu’un jour il sera à son niveau et qu’ils pourront alors former « Le duo éclair des 86 d’Akina ». Bien entendu, ce rêve est inaccessible car, dès le début du manga, Takumi a déjà 5 ans de pratique quotidienne et s’avère être un génie du pilotage, Itsuki n’a ni le temps, ni la voiture, ni l’argent pour pouvoir suivre le même entraînement.

L’autre point qui montre qu’Itsuki est proche de Takumi, c’est qu’il connaît bien son caractère borné et surtout les limites à ne pas franchir. Au tome 2, il accepte presque par accident un duel au nom de Takumi contre Takeushi des Night Kids. Malheureusement, il sait que Takumi déteste qu’on lui force la main, il va d’abord lui évoquer le fait que Takeushi lui a lancé un défit et, voyant que Takumi n’a aucune envie de le faire, il va devoir faire des excuses publiques et humiliantes en expliquant que c’est lui qui a accepté ce défit en son nom. Itsuki commencera par s’excuser à genoux devant les membres de son équipe (dont Takumi), puis il leur fait part de son intention d’aller aussi s’excuser auprès de l’équipe adverse pour annuler le duel (jetant le discrédit sur lui, mais par la même occasion sur son équipe entière).

Heureusement pour lui, il n’aura finalement pas à le faire, le patron de la station est intervenu en sa faveur. Prétextant sermonner Takumi en lui disant qu’il « ne devait absolument pas participer à la course », il va lui faire passer le message qu’Itsuki est vraiment dans de salles draps, mais il va surtout tellement vanter les mérites de la voiture du pilote adverse qu’il va piquer la curiosité de Takumi. Au fond, il est difficile de savoir si Takumi a relevé le défit pour aider son ami ou juste par intérêt personnel, probablement un mélange de deux, mais quoi qu’il en soit, son amitié pour Itsuki a forcément pesé dans la balance (tome 2).

 

 

Amour en deux temps

 

Premier contact

Dans ce manga, les différents pilotes ont tous des histoires d’amour aussi lamentables que pathétiques et Itsuki n’échappe pas à la règle, il décroche même la timbale de la situation la plus humiliante de cette série. Ce qui est dommage, c’est que le point de départ de cette romance était plutôt prometteur. Kazumi Akiyama a un grand frère (Wataru) qui l’a immergée dans la mécanique et le Street Racing. Ce frangin possède une AE86 équipé d’un turbo ce qui est exactement la voiture dont rêve d’Itsuki. C’est en admirant la AE86 de Wataru qu’Itsuki a fait la connaissance de Kazumi. Au début, la jeune fille était méfiante, elle a cru qu’Itsuki se moquait d’elle quand il disait qu’il admirait la voiture de son frère. Il faut dire qu’elle a plutôt l’habitude de voir des gens dénigrer ce vieux modèle, plutôt que de l’admirer. Le comportement agressif de Kazumi a profondément irrité Itsuki, mais ce dernier n’est pas rancunier, le lendemain, il croise Kazumi par hasard et, voyant qu’il lui manque 10 yens, il lui offre sans rien demander en retour (tome 11).

Kazumi va réviser son jugement sur Itsuki et elle va prétexter vouloir le rembourser pour lui rendre visite et ainsi renouer contact sur de meilleures bases. Cette jeune fille est un peu perdue, depuis qu’elle a passé son bac, elle n’a pas réussi à conserver un emploi, elle manque de motivation et de passion et c’est justement le fait qu’Itsuki déborde de ces deux composantes qu’elle est attirée par lui. Comme Kazumi a beaucoup accompagné son frère lorsqu’il faisait du Street Racing, elle en connaît un rayon et, bien qu’elle n’ait pas le permis, elle se permet de donner quelques conseils de pilotage à Itsuki qui est impressionné par ses connaissances et son sens pédagogique. Pour lui, elle s’approche presque de la femme parfaite.

Malheureusement, le nouveau job de la jeune fille ne se déroule pas aussi bien que prévu. Une cliente s’est plainte du repas qu’on lui a servi et, ne sachant comment réagir, Kazumi s’est murée dans un silence qui a excité encore plus la cliente, la poussant à se plaindre à sa patronne. Loin de calmer le jeu, la patronne en a rajouté une couche sur la pauvre Kazumi qui s’est effondrée en pleurs devant tout le monde. Ne supportant plus cette humiliation, elle a quitté son poste et a rejoint Itsuki pour lui parler de ses problèmes. Ils passeront la nuit à discuter et dormiront dans la voiture (en tout bien tout honneur). Grâce à cette longue conversation, elle a réalisé qu’elle ne peut plus continuer à fuir à la première difficulté, elle doit y faire face, retourner voir sa patronne, s’excuser et reprendre son travail si elle veut avoir une chance de se construire et d’avancer.

 

Malheureusement, sa petite fugue a fait des vagues. Les parents de Kazumi ont été morts d’inquiétude quand ils ont appris qu’elle avait fui son travail et n’était pas rentrée de la nuit, ils ont probablement imaginé le pire. Ils veulent que Kazumi rentre vivre à Saitama dans la maison familiale, jusqu’à ce qu’elle soit assez mûre pour assumer un job sans fuir au premier problème rencontré (tome 12). Cependant Kazumi s’y oppose, elle veut finir son contrat, puis quitter Gunma pour se trouver un autre travail qui lui permettra d’avoir une vraie carrière. Consciente qu’elle va devoir partir, elle dit à Itsuki qu’ils devraient cesser de se voir, mettant ainsi fin à leur relation naissante (bien qu’on peut difficilement parler de relation dans la mesure où ils ne s’étaient même pas embrassés).

Itsuki aurait voulu lui avouer les sentiments amoureux qu’il éprouve, mais elle a refroidi ses ardeurs en lui avouant qu’elle le voyait comme « un second frère » ce qui a terminé d’achever le moral d’Itsuki. Kazumi quitte Gunma avec l’allégresse d’avoir enfin trouvé la volonté de donner une orientation à sa vie, quant à Itsuki, il est effondré car il n’a rien vu venir (tome 13).

Seconde étape

Kazumi et Itsuki auront l’occasion de se croiser à nouveau un an plus tard, lorsque son frère Wataru affrontera Keisuke. Elle sera présente parmi les spectateurs ce qui permettra à Itsuki de renouer contact. Elle a commencée une nouvelle vie professionnelle, s’est amourachée d’un homme plus âgé qu’elle, malheureusement, alors qu’elle se voyait construire sa vie avec lui, ce n’était visiblement pas un sentiment partagé, il ne semblait pas décidé à s’engager sérieusement (tome 25).

Écœurée d’avoir été trompée par des beaux discours et des faux semblants, la sincérité maladroite d’Itsuki lui semble tout à coup très attirante. Au moins, lui ne ment pas ou ne fait pas semblant, il est relativement transparent, incapable de cacher ses émotions.

Itsuki va finalement réussir à faire comprendre à Kazumi ses sentiments en l’embrassant alors qu’elle s’était assoupie sur le siège de sa voiture. Étant donné qu’elle ne lui a pas flanqué de gifle et qu’elle a continué de l’embrasser, Itsuki a légitiment pensé que ses sentiments étaient partagés. Il n’a pas réalisé qu’il était une sorte de palliatif face à la sensation d’abandon et de vide qui avait envahi Kazumi. Quand l’ancien petit copain de Kazumi a débarqué en disant qu’il voulait construire sa vie avec elle, Itsuki lui a dit de suivre son cœur et a tendu les bras en pensant qu’elle irait vers lui, malheureusement, elle a compris l’inverse et a pensé qu’Itsuki lui donnait le feu vert pour qu’elle revienne avec son ancien copain.

Itsuki s’est pris un vent monumental et le pire, c’est que ses collègues de la station service ont assisté en douce à la scène. Itsuki parvient à retenir ses larmes jusqu’à ce que les deux tourtereaux partent, puis se pensant seul, il s’effondre en sanglots. Comme si la situation n’était pas déjà assez pathétique, il réalise alors que ses collègues ont assisté à cette déconfiture totale (tome 26).

Synthèse

Au final, Itsuki n’est pas seulement le meilleur ami de Takumi, il est l’élément comique de l’histoire, le faire-valoir qui permet d’expliquer les choses simplement aux néophytes, il est l’incarnation parfaite de la médiocrité du Street Racer amateur passionné qui n’a ni le talent, ni les moyens de ses ambitions et qui malheureusement n’évoluera pas ou peu.

Toutefois, ce personnage est indispensable car sa présence permet d’avoir un élément de comparaison permanent avec Takumi pour que le lecteur puisse mesurer le fossé qui les sépare un peu plus à chaque tome. En effet, au départ Takumi et lui sont très similaires que ce soit sur le plan scolaire, professionnel, amoureux ou de l’âge. Itsuki incarne ce qu’aurait pu devenir Takumi si le pilotage n’avait pas fait la différence pour permettre à Takumi d’évoluer et d’avancer. Itsuki aussi évolue, mais, malgré ses ambitions démesurées, son horizon est bien moins lointain et ouvert que celui de Takumi.

A voir la façon dont ce manga nous montre à quel point la vie des Street Racer semble bouchée (amoureusement et professionnellement), on peut se demander si Itsuki n’est pas une forme d’avertissement déguisé créé par l’auteur pour rappeler à ses lecteurs que le Street Racing n’est pas un choix de vie judicieux car la très grande majorité d’entre eux sont des Itsuki en puissance alors que les pilotes talentueux comme Takumi, qui deviennent plus tard des professionnels de la compétions, ne sont que des exceptions extrêmement rares.

Connexe

Si vous aimez Initial D et le street racing (nippon et européen), le roman De nulle part à nulle part devrait réunir les ingrédients qui vont toucher votre corde sensible :

Chronique : Nulle part à nulle part
La version papier est dispo sur Amazon à cette page et
la version Kindle à cette page.

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>