Maquette : Death Shadow 1/1600 – Bandai (Albator)

Bandai : Death Shadow 1/1600 (maquette)

Cette maquette représente le Death Shadow (l’Ombre de la Mort en VF) tel qu’il est apparu dans la série Albator 84.
Il s’agit d’un vaisseau conçu par Toshirô et commandé par Albator à l’époque où il travaillait pour l’armée terrienne. Albator a dû remettre ce vaisseau aux humanoïdes lorsque le gouvernement s’est rendu à l’envahisseur. Par la suite, ce vaisseau apparaîtra deux fois pour affronter Albator. Plus tard, il fera une dernière apparition à la fin de la série alors qu’il est réduit à l’état d’épave. Toshirô ira dans ce vaisseau pour utiliser une machine de transfert de l’âme qui lui permettra d’intégrer son âme à l’ordinateur central de l’Atlantis (voir : fiche du Death Shadow).

Bandai : Death Shadow 1/1600 (maquette)
Bandai : Death Shadow 1/1600 (maquette)

Dimensions sans le socle : 18 cm de long, 3 cm de large et 5,5 cm de haut
Dimensions avec le socle : 18 cm de long, 4,5 cm de large et 9 cm de haut
Matière : plastique dur (PVC)
Poids : 20 g ( 80 g avec packaging)

Death Shadow de Bandai vue de dessus et dessous
Death Shadow de Bandai vue de dessus et dessous

Montage

Ceux qui sont habitués aux maquettes Bandai articulées que l’on peut monter sans colle risquent d’être déçu par cet objet. Il faut être un maquettiste aguerri pour arriver à assembler cet objet et à en tirer quelque chose de présentable. On regrette vraiment que le vaisseau s’assemble aussi difficilement, non seulement il manque cruellement de picots d’emboîtage, mais certaines pièces très exposées (comme les ailerons) n’ont tout simplement aucun système d’emboîtage et sont collées à même la coque ce qui les rend très fragiles. De plus, comme il n’y a rien pour les caler, arriver à rendre parfaitement symétrique des pièces aussi petites tient de l’exploit.

Bandai : Death Shadow 1/1600 (maquette)
Turn over du Death Shadow de Bandai

Même lorsque les pièces ont des picots d’assemblage comme les deux parties de la coque, comme celles-ci se sont légèrement courbées en sortant du moule, elles laissent un jour apparent tout le long lorsqu’on les assemble. Pour rattraper un truc comme cela, il faut savoir jouer du mastic, du papier de verre et de la lime. Rattraper ce genre de problèmes, n’est pas à la porté du premier venu.

Bandai : Death Shadow 1/1600 (maquette)vue de face du Death Shadow de Bandai

Fidélité avec la série

On peut dire qu’au niveau de la fidélité, le travail de conception a été bien fait, le vaisseau respecte parfaitement le model sheet de la série Albator 84. Aucun détail ne manque à l’appel, ce qui comblera probablement les fans, notons que les tourelles ne sont pas collées à la coque, elles restent mobiles une fois montées grâce à un système de blocage de l’axe par en dessous (voir notice de montage).

Les tourelles restent mobiles même une fois montées

Même si l’avant semble un peu petit au regard de l’impression qu’il donnait dans la série, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un effet d’optique. L’avant du vaisseau est bien en proportion avec le reste de la carlingue. Mais il faut avouer qu’il ne fait pas aussi forte impression en miniature que sur l’écran.

Grappe (face) de la maquette du Death Shadow de Bandai

Conclusion

Au final, ce produit est fidèle au modèle dont il est tiré, mais il faut reconnaître que Bandai nous avait habitué à mieux car les lacunes de conceptions rendent l’assemblage laborieux et il vaut mieux avoir un bon niveau de maquettisme pour réussir à rattraper les jonctions défectueuses.

L'objet est un peu petit pour apprécier pleinement les détailsBandai : Death Shadow 1/1600 (maquette)

L’autre regret concerne la taille du vaisseau qui semble un peu petite pour apprécier les détails, on aurait souhaité d’avoir un vaisseau un peu plus grand (par exemple comme l’Arcadia d’Aoshima).
Étant donné qu’à ce jour c’est le seul modèle réduit existant de ce vaisseau, cela fait de lui une rareté assez recherchée par les fans d’Albator 84.

Packaging

Le packaging de cette maquette de Death Shadow est extrêmement basique, le carton n’est pas très épais et le dos de la boîte n’est même pas imprimé. Tout a donc été fait à minima, mais cette boîte a au moins l’avantage de permettre de ranger le vaisseau, à condition de déboîter le socle. Cela dit cette opération est déconseillée, car les ailerons ne sont pas clipés, ils sont juste collés à même la carlingue. Par conséquent, ils ne résisteront pas longtemps si le vaisseau est posé dans la boîte sans être calé par de la mousse ou du coton.

Packaging du Death Shadow de BandaiPackaging du Death Shadow de Bandai

Les dimensions packaging : 19,2 cm de long 13 cm de haut et 4 cm de profondeur.
Poids : 1216 g avec la maquette

Packaging du Death Shadow de Bandai

Pour ceux qui souhaitent lire les informations qui sont écrites sur la packaging, il vous suffit de cliquer sur les images pour les voir en grand. La résolution est suffisante pour lire ce qui est inscrit dessus. Le dos de la boîte n’est pas imprimé, c’est pourquoi nous ne l’avons pas mis sur l’éclaté.

 dessus du packaging du Death Shadow de Bandai 
côté gauche du packaging du Death Shadow de BandaiFace avant du packaging du Death Shadow de Bandaicôté droit du packaging du Death Shadow de Bandai
 dessous du packaging du Death Shadow de Bandai 

Notice

La notice est uniquement en japonais, mais les schémas sont suffisamment clairs pour comprendre le montage même sans aucune notion.

Page 1 de la notice de montage de la maquette du Death Shadow de BandaiPage 2 de la notice de montage de la maquette du Death Shadow de Bandai

L’univers d’Albator >>

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>