Ogrest – Tome 1 (Dofus)

Ogrest tome 1 (manga)

Ce manga est la suite directe de l’épisode hors série Ogrest tiré de la saison 2 de Wakfu. L’histoire prend place juste après qu’Ogrest ait réussi à ressusciter Dathura en versant une de ses larmes magiques sur son cœur. A présent, Dathura habite avec lui et Otomaï (le créateur et père adoptif d’Ogrest).
Cette nouvelle série de mangas va nous révéler comment ce mignon petit ogre a pu devenir ce monstre géant responsable du cataclysme qui a dévasté le Monde des Douze et mis fin à l’Âge des Dofus.

 Ogrest et Dathura

Critique et analyse

L’histoire d’Ogrest était un mystère à éclaircir, l’épisode hors série nous avait montré sa naissance et sa rencontre avec Dathura, sans pour autant révéler comment il s’était transformé en monstre. Ce premier tome lève enfin le voile sur le destin tragique d’Ogrest dont la déchéance entraînera par ricochet celle du monde.

 Ogrest et ses dofus

La thématique est sombre sans jamais être oppressante grâce à un humour omniprésent qui rythme et allège le récit (en partie grâce aux intermèdes sur Trumbo le iop).
Ce tome s’avère être une excellente surprise car l’histoire est bien plus complexe et subtile que ne le laissait entendre la légende d’Ogrest. Son aventure s’inscrit sur fond de complot avec des personnages charismatiques qu’ils soient alliés ou ennemis. A bien y réfléchir, dans ce manga, aucun personnage n’est fondamentalement bon ou mauvais et c’est justement ce qui les rend profondément humain et crédible. En cela, leur personnalité est bien plus aboutie que ce qu’on pouvait percevoir dans la version animée.

Ogrest, Dathura et Otomaï

Au niveau graphisme, si on excepte le design de Dathura (voir plus bas la rubrique Anecdotes), le reste est dans le prolongement de l’épisode, on retrouve très facilement ses repères aussi bien au niveau des personnages que du décor.
Au final, ce tome est un régal car il ne se contente pas de poser les bases pour la suite de l’aventure, il contient son lot de révélation sur Ogrest et Otomaï et distille avec beaucoup de finesse narrative les ingrédients qui feront germer le sentiment de trahison dans le cœur du candide du jeune ogre.

Premières planches

Voici les huit premières planches du tome 1 d’Ogrest, cliquez dessus pour les voir en grand, la résolution est suffisante pour pouvoir les lire.

 page 1 d'Ogrest - tome 1 page 2 d'Ogrest - tome 1 page 3 d'Ogrest - tome 1 page 4 d'Ogrest - tome 1
 page 5 d'Ogrest - tome 1 page 6 d'Ogrest - tome 1 page 7 d'Ogrest - tome 1 page 8 d'Ogrest - tome 1

 

Résumé

Après avoir ressuscité Dathura, le jeune Ogrest l’a invitée à vivre chez lui. Toujours fou amoureux, elle est devenue sa confidente et son amie proche. Difficile de dire si l’affection qu’elle éprouve pour lui est de l’amour où un simple sentiment maternel.

Ogrest est amoureux de Dathura

Otomaï, qui a créé Ogrest, gère lui-même l’éducation de son protégé pour éviter d’avoir à l’envoyer à l’école. Il sait que le contact avec d’autres enfants pourrait être bénéfique pour son développement personnel, malheureusement, Ogrest pourrait aussi être confronté à des situations difficiles qui le feraient pleurer. Étant donné que les larmes d’Ogrest sont magiques et qu’elles génèrent des quantités d’eau phénoménales, un simple chagrin pourrait provoquer une inondation désastreuse.

Ogrest a des larmes magiques

Otomaï juge plus prudent de le garder avec lui jusqu’à ce qu’il soit capable de gérer ses émotions. Il ne peut cependant pas obliger son fils adoptif à rester cloîtré entre quatre murs. Un jour, Dathura se fait agresser par des aventuriers qui recherchent le Dofus Ocre que cache Otomaï. Entendant ses cris, Ogrest intervient pour la protéger. Durant le combat, sa mâchoire entre accidentellement en contact avec le Dofus Emeraude qu’utilisait son adversaire. Comme Ogrest est fait à partir d’ogrine (un condensé de Wakfu), son énergie vitale est entrée en résonance avec le dofus, accroissant démesurément sa mâchoire.

Ogrest réagit au Dofus Emeraude

Malgré sa science, Otomaï est incapable de rendre à Ogrest son apparence. Le problème ne va pas tarder à empirer car les aventuriers qui ont affronté Ogrest ont répandu le bruit que l’on pouvait savoir si un dofus était vrai ou faux simplement en le mettant en contact avec Ogrest.
Du coup, de nombreux aventuriers viennent sur l’île pour se battre contre lui. A chaque fois qu’Ogrest est mis en contact avec un vrai dofus, son apparence change, il devient alors un peu plus grand et fort. Mais cette transformation n’a pas que des bons côtés. La déformation de sa mâchoire et de sa gorge l’empêche maintenant de s’exprimer correctement. Mais le plus grave est l’impact des dofus sur son caractère : il devient plus agressif et primitif comme si son intellect régressait. Otomaï redoute qu’il finisse par être incontrôlable et dangereux pour les habitants de l’île.

Ogrest (dofus)

Alors qu’Otomaï fait son possible pour maintenir la paix dans son île et dans son foyer, il est loin de se douter qu’un complot se trame. Echo, qui dirige « la Fratrie », a envoyé Lupa, sa meilleure guerrière, en quête des « enfants divins ». La prochaine destination de ce groupe sanguinaire est justement l’île d’Otomaï où se trouverait théoriquement un de ces enfants aux pouvoirs magiques décuplés. Les problèmes d’Ogrest ne font que commencer

Anecdotes

Page 14 : Le design de Dathura diffère de celui de l’épisode hors série sur Ogrest. Dans la série son design est plus juvénile alors que dans le manga MIG l’a dessinée de façon plus adulte et surtout plus « femme ». Ce choix  vient du fait que Dathura est en réalité une poupée du harem du Dieu Sadida sa fonction est donc clairement orientée sur le plan sexuel (voir page 148 du tome 16 de Dofus). En changeant le design l’auteur a voulu être plus cohérent par rapport à sa fonction originelle. Bien entendu, comme l’animé était diffusé dans une case horaire pour enfant, il était délicat de faire ressortir cet aspect de Dathura, c’est pour cela que son apparence a été infantilisé afin de s’approcher de l’âge d’Ogrest.

Dathura change de design

En ce qui concerne les oreilles de lapin de Dathura, il s’agit d’excroissances végétales de type « feuilles ». En faisant des recherches inspirées en partie par le tome 16 de Dofus, MIG a réalisé que ces excroissances ressemblaient à des oreilles de lapin similaires à celles des pin-up américaines des années 60. Ces pin-up ont servi de référence à  Hugh Hefner pour créer le célèbre logo en forme de lapin du magazine de « charme » Playboy.
Comme les oreilles de lapin appuyaient un peu plus la fonction d’origine de Dathura, l’auteur a décidé de conserver ce design.

Page 84 : La Gazette d’Amakna que lit Otomaï est un clin d’œil au journal fictif du même nom que l’on a pu voir dans les premiers Comics de Remington.

 

Page 110 : Goliorak et sa coiffure en forme de cornes font référence au robot géant Goldorak (ce qui explique qu’il fasse partie de la guilde Métal Lourd).

Krimson tire son nom du groupe musical Crimson Glory qui fait du Heavy Metal (que l’on peut traduire littéralement par « métal lourd »)

Le sadida Archito tire son nom de « Artichaut », ce qui est appuyé par sa forme de cheveux qui reprend celle d’un artichaut.

Page 138 case 2 : Il est possible que le design du masque que porte Ogrest fasse référence à celui de Griffith tiré du manga Berserk.

le masque d'Ogrest fait référence à celui de Griffith

Page 149 : le nom de Poo est probablement un clin d’œil au personnage de Po tiré de Kung Fu Panda. Comme lui, il est un panda empoté qui cache un grand pouvoir derrière son côté un peu gauche.

Po évoque Poo de Kung Fu Panda

 Interview de MIG l’auteur du manga Ogrest >>

Galerie

3 réponses à Ogrest – Tome 1 (Dofus)

  1. Tompa dit :

    Je conseille, de créer une page sur le comte harebourg, c’est un personnage qui revient de plus en plus dans le transmedia d’ankama(Jeu dofus, jeu wakfu, oav wakfu, manga wakfu, manga dofus, etc …)

    Il prend de l’importance, donc une page sur lui serait super sympa ^^

    • Charles-Edouard MANDEFIELD dit :

      J’y pense depuis un moment, mais j’ai encore trop peu d’informations sur lui pour en faire une page un minimum intéressante. Et comme c’est assez long de faire une page de personnage, je préfère m’y attaquer quand j’aurai un peu plus de donnés sur son rôle dans le manga d’Ogrest.

  2. Tompa dit :

    Va voir le site du krosmoz pour voir un peut plus d’élément ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>