Albator 78 – Episode 18 : L’ombre du souvenir – Résumé

Madeleine tient un bébé sylvidre qui vient de sortir de l'incubateur

Des sylvidres apparaissent  dans l’Atlantis, mais il ne s’agit que d’hologrammes visant à perturber l’équipage. Contre toute attente, l’une des sylvidres semble être Madeleine, la fille de Marysse et de son épouse Sylvia qui était en réalité une sylvidre. Après la mort de sa mère, Madeleine avait été enlevée par les sylvidres alors qu’elle était encore enfant (épisode 17). Elle est devenue adulte, mais la clochette qu’elle porte autour du cou est la même que celle de Madeleine. Pour Marysse le choc est dur, car à peine croit-il avoir retrouvé sa fille que les hologrammes disparaissent.

Marysse pense à sa fille MadeleineMarysse pense à sa fille Madeleine

Résumé

Albator est perplexe et aimerait comprendre pourquoi les sylvidres ont envoyé ces hologrammes. Comme l’émetteur holographique provenait des Pléiades, Albator décide d’aller y jeter un coup d’œil. Pendant ce temps, Ramis et Nausica demandent au Docteur Zéro si un enfant né du croisement entre une sylvidre et un homme est animal ou végétal. Mais pour le Docteur Zéro, cette question est grotesque car il pense que l’espèce humaine est probablement génétiquement incompatible avec les sylvidres. Il lui semble improbable qu’un enfant ait pu naître de leur union, mais visiblement Marysse n’en a pas conscience.

A la poursuite de Madeleine

Marysse tente de protéger Madeleine, mai sil ne sait pas qu'il s'agit d'un hologrammeClio tue une Sylvidre cachée parmi les hologrammes

Albator ne va pas tarder à découvrir à quoi servaient les hologrammes  car une sylvidre l’attaque dans ses quartiers. Heureusement Clio a débusqué et tué la sylvidre avant qu’elle ne puisse agir. Les hologrammes servaient de diversion et permettaient à de vraies sylvidres de pénétrer et de se dissimuler dans l’Atlantis sans attirer l’attention pour qu’elles trouvent qui est le 41ème homme d’équipage de l’Atlantis (qui est en réalité l’ordinateur car il contient l’âme de Toshirô). Parmi les sylvidres réellement présentes à bord de l’Atlanis se trouve Madeleine. Lorsqu’elle s’enfuit de l’Atlantis, Marysse la poursuit jusque dans son vaisseau mère.

Madeleine croise Marysse sur l'AtlantisMarysse tente de rattraper Madeleine

L’incubateur

Là-bas Marysse découvre une pouponnière sylvidre, il assiste à la naissance des bébés sylvidres qui sortent de gigantesques incubateurs végétal en forme de brocoli. Madeleine est venue à la rencontre de cet étrange homme qui se prétend être son père. Elle lui répond qu’elle n’est pas Madeleine, mais la sylvidre 1018 commandant de l’Escadrille du Typhon. Elle a conscience du fait qu’elle est une sylvidre et qu’il ne peut donc pas être son père, ces incubateurs géants sont bien la preuve que les sylvidres ne peuvent naître d’un humain. Marysse a du mal à l’accepter, mais ce qu’il vient de voir prouve qu’elle ne peut pas être sa fille (génétiquement parlant).

Marysse découvre une pouponnière sylvidreUn bébé Sylvidre sort d'un des incubateurs

Apparemment Madeleine ne semble pas avoir de souvenir de l’époque où elle vivait avec Marysse. Après avoir accepté le fait que Madeleine ne pouvait pas être sa fille génétique, Marysse semble ne plus avoir aucun scrupule à la tuer, mais il rate son coup. Finalement Madeleine s’enfuit car l’Atlantis est sur le point d’arriver dans la pouponnière pour récupérer Marysse. Une fois rapatrié à bord du vaisseau, Marysse s’excuse auprès d’Albator pour son attitude irréfléchie (même si Albator l’avait déjà pardonné).

Marysse essaie de pousser Madeleine à se souvenir de son enfanceAvec la naissance de ce bébé sylvidre, Madeleine vient de démontrer à Marysse qu'il ne peut pas être son père biologique.

Le désespoir d’un père

Mais le temps n’est pas à la discussion car le vaisseau de Madeleine vient juste de décoller pour affronter l’Atlantis. Cette fois-ci au lieu de chercher à protéger Madeleine, Marysse prend lui-même les commandes de tir des tourelles et abat de vaisseau de Madeleine qui explose sous l’impact. Bien que ce soit lui qui a tenu à détruire ce vaisseau en tuant sa fille au passage, il ne semble pas pour autant satisfait de ce qu’il vient de faire. Le souvenir de Madeleine continue de hanter son esprit.

Marysse tire sur ce vaisseau sachant que Madeleine est à bordMarysse tire sur ce vaisseau sachant que Madeleine est à bord

Critique

Cet épisode et le précédent sont très instructifs, à travers l’histoire de Marysse, le spectateur comprend comment les sylvidres s’infiltrent dans les sociétés humaines et parviennent à influencer le cours des événements sur Terre.

Marysse a voulu tirer sur le vaisseau de Madeleine, mais il ne semble pas pour autant satisfait de ce qu’il vient de faire.Marysse tire sur ce vaisseau sachant que Madeleine est à bord

La morale de cet épisode est troublante. Alors que les sylvidres sont capables d’aimer sincèrement quelqu’un issu d’une autre espèce que la leur (épisode 24 et épisode 37) cela ne semble pas réciproque. On a l’impression que l’amour paternel de Marysse est indissociable de la filiation génétique.
Dès l’instant où il admet que Madeleine ne peut génétiquement pas être sa fille, il n’hésite pas à la tuer car visiblement à ses yeux, ce n’est pas le fait d’avoir élevé Madeleine qui faisait d’elle sa fille, mais uniquement le fait qu’il croyait qu’elle avait la moitié de son patrimoine génétique. Finalement par son attitude, Marysse prouve qu’il est moins humains que les sylvidres.

 

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>