Christine : différences entre film et livre

Christine livre vs film

Chose rare, alors que le livre Christine de Stephen King n’était pas encore publié, le film était déjà sur les rails sous la direction de John Carpenter, ce qui fait que livre et film ont pu sortir la même année en 1983.

Bien entendu, le livre faisant plus de 470 pages, il a fallu revoir le scénario. Le scénariste Bill Phillips a fait un script plus court faisant entre 150 et 200 pages et, une fois approuvé par Stephen King, la production du film a pu être lancée. Il y a donc un certains nombre de différences plus ou moins importantes entre film et livre que nous allons récapituler ci-dessous.

Différences majeures

Voici les différences importantes entre le film et le livre, c’est-à-dire celles qui ont un impact sur l’histoire ou les personnages.

Christine

On lit parfois sur certains sites internet que Christine est un modèle à quatre portes dans le livre et seulement deux dans le film. Cette affirmation est fausse, car il est bien précisé dans le livre qu’il s’agit d’un modèle coupé hard top, c’est à dire une version deux portes, ce qui est aussi confirmé par la date d’acquisition. En effet, dans le livre, on apprend qu’elle a été acheté par LeBay en septembre 1957 pour 3000 $, il s’agit donc bien d’une Fury modèle 58 qui n’était à l’époque disponible qu’en 2 portes (la version 4 portes le sera quelques mois plus tard).

La couleur des Fury en usine n’était pas rouge mais blanche comme on peut le voir au début du film. Dans le livre, rien n’est dit sur l’origine de sa couleur rouge (en réalité, elle a probablement été repeinte après sa sortie du concessionnaire), dans le film, les scénaristes ont justifié la présence de cette couleur sur les lignes d’assemblage par une commande spéciale d’un particulier.

Pour incarner Christine, la production a acheté 24 voitures en plus ou moins bon état et, à partir de ce stock, ils ont a réussi à en réparer 17 pour le tournage. Parmi les 17 qui ont été reconstruites, toutes ne sont pas des Fury, certaines sont des Plymouth Belvedere de 1958. La Fury était la version sportive de la Belvedere, elle se caractérisait par un moteur plus puissant, des baguettes latérales dorées (éléments que le modèle du film n’a pas). Au final, seulement deux voitures ont survécu dont une avec boite manuelle. Sur cette dernière, l’intérieur n’avait pas été retapé car ce n’était pas nécessaire étant donné qu’elle avait les vitres fumées. Elle a été récupérée dans une casse et restaurée par un collectionneur passionné nommé Bill Gibson.

Une des grosses différences entre le livre et le film concerne la nature même de Christine. Le film sous-entend que dès sa construction Christine était vivante et maléfique (attaquant les gens de l’usine et tuant la famille de son propriétaire Ronald LeBay) alors que dans le livre, elle est fabriquée normale, puis est devenue maléfique sous l’influence de l’amour immodéré que lui porte Ronald LeBay. En clair, dans le film Ronald LeBay est une victime, pas dans le livre.

Arnie

La façon dont Arnie acquière Christine n’est pas la même dans le film et le livre. Dans le film, Ronald LeBay, le propriétaire de Christine, est déjà mort, c’est son frère George qui se chargera de vendre Christine à Arnie et de raconter son histoire. Dans le livre, Ronald (qui s’appelle Roland dans le livre) est un être mauvais, il a noué un lien quasi fusionnel avec Christine, l’imprégnant de son âme, puis, à la fin de sa vie, il va vendre sa voiture à Arnie (probablement pour passer le flambeau). Son décès survient peu après et son âme, qui semble liée à Christine, va alors chercher à prendre possession d’Arnie en détruisant sa personnalité pour la remplacer par la sienne.

Le propos du livre et du film sont donc complètement différent : le film raconte une histoire d’amour fusionnelle entre Arnie et une voiture jalouse, alors que le livre tourne autour d’une possession de l’âme d’un vivant par l’esprit d’un défunt.

La conséquence se ressent dans le comportement d’Arnie : dans le film Arnie aime sa nouvelle condition née de son amour pour sa voiture et l’accepte sans aucune remise en cause ; dans le livre, Arnie lutte pour rester lui-même et sortir de l’influence de Ronald LeBay, malheureusement, il n’y parviendra pas et, dans un moment de lutte, alors qu’il est au volant, il perdra le contrôle de sa voiture. L’accident qui va en découler sera mortel pour Arnie mais aussi pour sa mère qui était avec lui (alors que dans le film, la mère d’Arnie reste en vie et Arnie est accidentellement tué par Christine).

 

 

Darnell

Dans le film, Christine tue Darnell, pour éliminer un témoin gênant parce qu’il l’a vue rentrer complètement carbonisée. Dans le livre, Christine tue Darnell parce qu’il se sert d’Arnie à son insu pour convoyer des cigarettes de contrebande. En l’éliminant, elle fait porter la culpabilité du trafic sur Darnell et évite ainsi qu’Arnie se fasse un jour coincer par la police.

 

L’inspecteur

D’une façon générale, Christine n’aime pas que la police vienne lui tourner autour. Dans le livre l’inspecteur qui enquêtait sur la mort des voyous qui ont vandalisés Christine, va se faire tuer (alors que dans le film il survit).

 

La virée

Dans le livre, lorsque Arnie et Dennis font une petite virée à bord de Christine, Arnie va se transformer en Ronald LeBay et ils vont se retrouver quelques minutes en 1958. Dans le film, Arnie va rester lui-même (avec un air de psychopathe) et laisser Christine prendre les commandes cependant, ils ne changeront pas d’époque.

 

La fin

Dans le livre, un des voyous de la bande qui a vandalisé Christine échappe à sa vengeance, alors que dans le film, toute la bande est tuée dans un laps de temps court. Cela dit, le malheureux survivant n’aura eu qu’un sursis, en effet, quatre ans plus tard, Dennis (qui s’est séparé de Leigh) apprend dans le journal que ce dernier voyou s’est fait écrasé par une voiture non identifiée. Bien que Christine ait été concassée dans une presse hydraulique, Dennis est convaincu qu’elle s’est reconstruite et que c’est elle la responsable. Il pense aussi que ce voyou n’est que le premier de la liste et que Christine ne va pas tarder à s’en prendre à lui et Leigh.
Dans le film, il est peu probable que Christine puisse se reconstruire, on l’a vue vieillir prématurément au niveau de son compteur lorsqu’elle luttait contre le bulldozer. Bien qu’un bout de métal bouge légèrement de la carcasse compactée, sa capacité de régénération a été atteinte (cela explique pourquoi Arnie l’avait trouvée à l’état d’épave au début, elle était là aussi dans l’incapacité de se régénérer).

 

Différences mineures

Pour finir, voici quelques différences qui n’ont aucune incidence sur l’histoire :

  • Le film prend place en Californie (là d’où vient K2000) alors que dans le livre, l’action se situe en Pennsylvanie.
  • Le cocktail Texas Driver plusieurs fois évoqué dans le livre est absent du film. En soit, cela n’a aucun intérêt, sauf si on a déjà lu le livre Ça du même auteur. En effet, une allusion est faite à Christine à la fois à travers la présence d’une Plymouth Fury 1958 rouge et blanche, mais aussi par la présence d’une bouteille de Texas Driver dans ce véhicule.
  • Dans le film, Christine est détruite avec un bulldozer, alors que dans le livre, Dennis utilise un camion de vidange de fosse septique (c’est moins classe).

 

Bonus

La série Code Quantum se permet un petit clin d’œil à Christine. Les héros utilisent une réplique de Christine à l’épisode 5 de la saison 3 « Le diable par la queue » (un épisode sur des démons). Pour parachever le clin d’œil, on découvre à la fin de l’épisode que le nom de la mère du jeune voisin Stephen est « Mrs King ».

De même, dans le livre De nulle part à nulle part, au chapitre 18, il est fait référence au film de Christine, puis plus tard au chapitre 45 à travers une Plymouth Fury 1958 rouge garée à côté de la voiture d’Emeric. La présence de cette Plymouth vient cristalliser les craintes du personnage principal de finir comme Arnie à cause de sa voiture. Ceux qui aiment Christine accrocheront sans peine à ce roman.

Dans l’épisode 1 de la saison 3 de Futurama, Christine fait une apparition en tant que voiture garoute qui attaque Bender et le contamine.

Pour le fun, voici un fan art de Christine transformée à la sauce Cars.

Pour finir, sachez qu’un modèle réduit 1/18ème de Christine a été éditée en 2013 pour fêter le trentième anniversaire du film, puis une nouvelle version a été produite en 2014 avec les phares qui s’allument (voir notre chronique détaillée).

Galerie

2 réponses à Christine : différences entre film et livre

  1. Maxence dit :

    Merci pour cet article super complet, j’adore le film mais n’avais pas lu le livre et je ne pensais pas qu’il y avait autant de différences. C’est bien sympa d’avoir aussi donné quelques infos techniques et historiques sur la Fury.

  2. Kobalt dit :

    Je suis déçu, je connaissais que le film et je viens de lire dans cet article que dans le livre Dennis et Liegh ne sont finalement pas restés ensemble, c’est un de mes souvenirs de jeunesse qui vient d’être blessé… T_T

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>