Fullmetal Alchemist (série animée 2004)

Le symbole alchimiste des frères Elric

Fullmetal Alchemist est une série d’animation de 51 épisodes réalisées en 2003 au studio Bones par Seiji Mizushima tirée du manga éponyme Fullmetal Alchemist écrit et dessiné par Hiromu Arakawa.

Cette série est sortie en France en 2005 chez Dybex.

La série se finit dans l’OAV Fullmetal Alchemist – Conqueror of Shamballa

Synopsis de l’anime Fullmetal Alchemist

L’histoire commence au moment où Edward, un alchimiste d’Etat, et son frère Alphonse arrivent dans la ville de Liore pour y enquêter sur un homme d’Eglise qui ferait des miracles grâce à la pierre philosophale. Ils sont à la recherche de cet objet magique car ils ont perdu leur corps suite à une transmutation interdite en essayant de ressusciter leur mère.

Rapidement, ils se rendent compte que c’est un imposteur et, malgré la pression populaire qui ne souhaite voir leur saint homme critiqué, ils vont se battre pour prouver la corruption de l’homme. Ce dernier réalisait des chimères un mélange d’un être humain et d’un animal.

Cette ville n’est que la première étape de la quête des frères Elric afin de découvrir le secret de la mythique pierre philosophale et les mèneront à se battre contre des forces occultes dirigeant leur pays.

La porte de la véritéLe Lieutenant Hughes en situation délicate

Critique de la série Fullmetal Alchemist

Un début fidèle au manga

Jusque l’épisode 30, l’anime est très fidèle au manga, reprenant les péripéties de l’histoire originale dans ses moindres détails mais en lui donnant un rythme qui colle mieux à la télévision.

Les personnages sont très proches et portent des caractères similaires.

Cependant, à partir de cet épisode qui devait correspondre au moment où la narration avait rejoint l’œuvre papier, l’histoire diverge énormément et éclaire la première partie de manière différente.

L’anime insiste plus sur les horreurs commises avec l’Alchimie et insistent sur la soif de pouvoir des protagonistes et les ratés de l’Alchimie, en particulier sur les chimères, ce mélange d’homme et d’animaux, qui révoltent les personnages principaux. Le méchant est devenu une connaissance de leur père qui souhaite vivre éternellement (et sortir du cercle de la vie) qui a créé des homunculus afin de l’aider dans sa tâche.

De plus, la série insiste sur les conséquences des actes interdits. Ainsi, les frères Elric vont se rendre compte qu’un de leurs ennemis est le reste de l’opération ratée pour ressusciter leur mère transformant la confrontation en calvaire morale. Ed se verra obliger de tuer ce qu’il considère comme sa mère.

Edward Elric face à une chimèreRoy Mustang en pleine action

Attention, certains passages sont choquants, non pas dans le visuel de la série qui reste assez léger, mais dans les implications des actes de certains personnages qui risquent de choquer certains spectateurs, par exemple, la série met en avant une chimère "réussie" qu’un alchimiste proche du gouvernement obtenue a créé en mixant son chien et sa propre fille, une enfant âgée d’à peine 5 ans. Tous les deux étaient des amis proches d’Alphonse et Ed.

La grande différence est la fin, la terrible porte du savoir ouvre sur un monde parallèle qui ressemble au notre. Même si une OAV, Fullmetal Alchemist – Conqueror of Shamballa, sera réalisée pour conclure la série, le spectateur reste sur sa faim, laissant supposer que les scénaristes se sont perdus dans leur histoire. Ils sont obligés de rajouter beaucoup d’éléments par très convaincants afin d’essayer de retomber sur leurs pieds.

Au final, si l’on accepte le rivage violent opéré au milieu de la série, la nouvelle histoire est très prenante mais dérangeante dans ses propos. Cependant, le spectateur peut être déçu par une fin qui ne comble pas tous les jalons posés par l’histoire.

Nouveau membre de l'équipe de Roy MustangHumunculus Lust

Côté technique

La série est de très bonne facture, l’animation est réussie et dynamique, les scènes d’actions sont claires et réussies.

La réalisation sait se faire discrète dans les passages clés afin que le spectateur puisse vivre avec les héros la dureté des situations. A d’autres moments, elle bascule dans la comédie pour désarmocer la tension. Elle insiste sur les moments choquants, n’épargnant rien au spectateur l’obligeant à contempler les dérives d’une Alchimie (reflet de la science ?) qui semble hors de contrôle.

Le chara design est très propre et proche du manga. Les voix collent de manière exceptionnelle aux personnages leur donnant une incarnation plus forte que l’oeuvre papier, le spectateur se sent donc plus proche de leur périple.

La musique s’accorde parfaitement à l’action et met en relief les scènes d’émotion.

Le colonel Roy Mustang et 2 adjointsUn décors

Conclusion

Fullmetal Alchemist est une série très réussie qui sait vous retenir, mais la fin laisse un parfum d’inachevé, mais ce vide est en partie comblé par l’OAV Conqueror of Shamballa. Cette série malgré ses défaut reste un incontournable de l’animation japonaise montrant que l’on peut faire une série d’action qui offre aussi de grands champs de réfléxion.

Fiches complémentaires de la série

 



Liste complète des épisodes de la série TV Fullmetal Alchemist

Voici la liste complète des épisodes de la première série TV de Fullmetal Alchemist, sortie en 2004.


  • Episode 1 : Défier le soleil
  • Episode 2 : Le corps d’un condamné
  • Episode 3 : Maman…
  • Episode 4 : Le trafiquant d’âmes
  • Episode 5 : L’homme au bras bionique
  • Episode 6 : L’examen d’entrée
  • Episode 7 : Les cris de la chimère
  • Episode 8 : La Pierre Philosophale
  • Episode 9 : Au service du peuple
  • Episode 10 : La voleuse fantôme
  • Episode 11 : Faux frères, partie 1
  • Episode 12 : Faux frères, partie 2
  • Episode 13 : Flamme vs Fullmetal
  • Episode 14 : Le bras droit destructeur
  • Episode 15 : Le massacre d’Ishbal
  • Episode 16 : Ce qu’on a perdu
  • Episode 17 : La maison familiale
  • Episode 18 : Les notes de Marcoh
  • Episode 19 : Toute la vérité
  • Episode 20 : Âmes de gardien
  • Episode 21 : La lueur rouge
  • Episode 22 : Les Homonculus
  • Episode 23 : Coeur d’acier
  • Episode 24 : Souvenirs enracinés
  • Episode 25 : Cérémonie d’adieu
  • Episode 26 : Au pays des auto-mails
  • Episode 27 : Maître
  • Episode 28 : Un est tout, tout est un
  • Episode 29 : Un enfant innocent
  • Episode 30 : Attaque du QG Sud
  • Episode 31 : Le péché
  • Episode 32 : Dante
  • Episode 33 : Al se fait enlever
  • Episode 34 : La théorie de Greed
  • Episode 35 : Retrouvailles
  • Episode 36 : Tueurs-nés
  • Episode 37 : L’alchimiste de flamme
  • Episode 38 : Le lit de la rivière
  • Episode 39 : Guerre civile dans l’Est
  • Episode 40 : La cicatrice
  • Episode 41 : La sainte
  • Episode 42 : De nom inconnu
  • Episode 43 : Chien errant
  • Episode 44 : Hohenheim le lumineux
  • Episode 45 : Coeur corrompu
  • Episode 46 : Transmutation humaine
  • Episode 47 : Sceller un homonculus
  • Episode 48 : Adieu
  • Episode 49 : Derrière la porte
  • Episode 50 : La mort
  • Episode 51 : Un monde imparfait

(source : Wikipedia)



Liste du staff de la série Fullmetal Alchemist

Voici la liste du staff de la série TV Fullmetal Alchemist.



Staff technique de la série TV Fullmetal Alchemist

  • Histoire originale: Hiromu Arakawa
  • Producteurs : Hiro Maruyama, Masahiko Minami, Ryo Oyama
  • Réalisateur : Seiji Mizushima
  • Scénario : Sho Aikawa
  • Dessin général : Yoshiyuki Ito
  • Dessins des monstres : Junya Ishigaki
  • Décors : Shinji Aramaki
  • Directeur artistique : Kazuyuki Hashimoto
  • Directeur d’animation : Koji Sugiura
  • Directeur de la photographie : Toru Fukushi
  • Musique : Michiru Oshima
  • Production : Studio Bones, Mainichi Broadcasting, Aniplex

Comédien de doublage de la série TV Fullmetal Alchemist

  • Alex Louis Armstrong : Kenji Utsumi (VO), Benoît Allemane (VF)
  • Alphonse Elric : Rie Kugimiya (VO), Audrey Pic (VF)
  • Edward Elric : Romi Paku (VO), Arthur Pestel (VF)
  • Envy : Mayumi Yamaguchi (VO), Hervé Grull (VF)
  • Gluttony : Yasuhiro Takato (VO), Thierry Kazazian (VF)
  • Greed : Junichi Suwabe (VO), Thierry Kazazian (VF)
  • Hohenheim : Masashi Ebara (VO), Gérard Rouzier (VF)
  • Izumi Curtis : Shoko Tsuda (VO), Hélène Bizot (VF)
  • King Bradley : Hidekatsu Shibata (VO), Yann Pichon (VF)
  • Pride : Hidekatsu Shibata (VO), Yann Pichon (VF)
  • Lust : Yuuko Satou (VO), Suzanne Sindberg (VF)
  • Maes Hughes : Keiji Fujiwara (VO), Cyrille Monge (VF)
  • Pinako Rockbell : Miyoko Asou (V0), Maria Tamar (VF)
  • Riza Hawkeye : Michiko Neya (VO), Agnès Manoury (VF)
  • Rose Tomas : Houko Kuwashima (VO), Léa Gabrielle (VF)
  • Roy Mustang : Toru Ohkawao (VO), Martial Le Minoux (VF)
  • Scar : Ryotaro Okiayu (VO), Antoine Tomé (VF) pour l’adulte, Thierry Bourdon pour l’enfant
  • Trisha Elric, Juliet Douglas, Sloth : Yoshino Takamori (VO), Brigitte Aubry (VF)
  • Winry Rockbell : Megumi Toyoguchi (VO), Lucile Boulanger (VF)
  • Wrath : Nana Mizuki (VO), Françoise Escobar (VF)

(source : Wikipedia)



Liste des génériques de la première série TV de fullmetal Alchemist

Voici la liste des génériques de la première série TV  de fullmetal Alchemist


  • Épisodes 1 à 13
    • Opening : Porno Graffiti – Melissa
    • Ending : Nana Kitade – Kesenai Tsumi
  • Episode 14 à 25
    • Opening : L’Arc~En~Ciel – READY STEADY GO
    • Ending : Yellow Generation – Tobira no Mukou he
  • Episodes 26 à 41
    • Opening : Cool Joke – UNDO
    • Ending : Crystal Kay – Motherland
  • Episodes 42 à 51
    • Opening : Asian Kung-Fu Generation – Rewrite
    • Ending : Sowelu – I Will

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>