Goldorak dans sa soucoupe (High Dream – 34 cm)

Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)

Ce jouet impressionne par ses dimensions : 34 cm de large par 24 cm de profondeur, on peut dire que ça en jette. Etant donné que la figurine est livrée déjà montée, le packaging a lui aussi une taille respectable. Comme il est transparent sur deux faces, le produit est très bien mis en valeur sur un superbe font rouge uni (voir article sur le packaging). Avant même d’avoir déballé l’objet, il fait sensation et donne envie.

Dimensions : 12 cm de haut x 34 cm de large x 24 cm de profondeur
Poids : 260 g

Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)

Critique

Là où ça fonctionne déjà beaucoup moins bien, c’est justement une fois qu’on l’a retiré de sa boîte. Car on est un peu déçu qu’il n’y ait aucune partie mobile. Les bras, la tête, les planitrons, tout est fixe. C’est beaucoup plus une « miniature » qu’un jouet.
Notons que contrairement au modèle original, le fond de la soucoupe est plat, ce qui permet de faire tenir le robot à l’horizontale et d’éviter qu’il ne bascule sur le côté. C’est moins classe que le système de tripode de la version Bandai, mais cela a l’avantage d’être moins fragile.

Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)

A première vue, le moulage est bon, les proportions sont respectées et les jointures sont relativement bien dissimulées dans des raccords naturels du robot. Seule la tête a quelques raccords visibles, notamment celui du front.
Au niveau du visage, on retrouve le même défaut que la version sans soucoupe que nous avions chroniquée du même fabriquant, c’est-à-dire que la vitre du poste de pilotage n’est pas assez en retrait par rapport au menton. C’est peu visible de face, mais de profil, un fan de Goldorak peut vite s’en rendre compte.

Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)

Ce qui déçoit est l’absence de relief sur la soucoupe. Alors que le Goldorak (tête et bras) est très bien fait, la soucoupe apparaît comme le parent pauvre. Les quatre sorties de laser de part et d’autre de la cabine de pilotage sont simplement peintes. On aurait attendu au minimum que cette partie soit un peu creusée.
De même on regrette que la vitre de la cabine de pilotage de la soucoupe ainsi que les réacteurs n’aient pas un peu plus de relief.

La cabine de pilotage n'est pas assez en retrait par rapport au mentonOn regrette que les sorties de laser de chaque côtés du cockpit n'aient pas de relief

L’ensemble est plutôt résistant car il mélange PVC dur pour la soucoupe avec un plastique plus souple pour la tête ce qui lui permet d’encaisser une chute sans casser. Lorsqu’on le manipule rien ne bouge et on n’a pas l’impression qu’un morceau risque de vous rester dans la main.

On regrette que les réacteurs n'aient pas un peu plus de reliefGoldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)

Conclusion

Au final, il est assez difficile d’avoir une opinion tranchée sur cet objet. Sa finition et ses matériaux évoquent un jouet pour enfants alors que le prix et la jouabilité (aucune partie mobile) donnent plutôt l’impression que c’est une figurine destinée à être exposée dans une vitrine. Il y a manifestement un problème de positionnement marketing.

Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)

Quoi qu’il en soit, malgré l’absence de pièce mobile, ce jouet arrive très bien à satisfaire les enfants. Les amateurs de Goldorak peuvent y trouver leur compte (si ils ne le payent pas trop cher), en revanche, les collectionneurs exigeants seront probablement déçus et préfèreront se rabattre sur la version Soul of Chogokin de Bandai (si ils en ont les moyens).

Packaging du Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)

 

Packaging

Le packaging a été soigné, le fond de la boîte reprend une illustration pleine page de Goldorak dans sa base et le dos un plan de coupe de Goldorak lorsqu’il est dans sa soucoupe. Le moins qu’on puisse dire c’est que la réalisation de cet emballage est esthétique et qu’il fait partie des rares qu’on ait envie de garder.

Dimensions : 16 cm de haut x 38 cm de large x 28 cm de profondeur
Poids : 916 g avec le jouet

Le couvercle de la boîte est emboîté, il est donc possible de le réutiliser pour ranger le jouet après usage pour le protéger des coups et de la poussière.

Packaging du Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)Packaging du Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)

Les images sont scannées dans une résolution suffisante pour lire les textes écrits dessus. Il vous suffit donc de cliquer pour voir les images en grand. Vous pourrez ensuite zoomer dessus pour lire les informations de la boîte.

 Packaging du Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm) 
 Packaging du Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm) 
Packaging du Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)Dessous du packaging du Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)Packaging du Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)
 Dos du packaging du Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm) 

Ouverture

Packaging du Goldorak dans sa soucoupe (High Dream - 34 cm)

 

Galerie

2 réponses à Goldorak dans sa soucoupe (High Dream – 34 cm)

  1. bunger dit :

    C´est Joli, mais celle que j´ai cassé de mon frère en 1982 était bien plus cool, parce que goldorak était en métal et pouvait être dissocié de sa secoupe

  2. PAPIN Frédéric dit :

    Bonjour,
    merci pour votre superbe site et vos explications, ça replonge en enfance. Concernant votre message sur « Grendizer Soul of Chogokin GX-04S », j’ai également regretté qu’à l’époque en 78 (né en 73) je n’avais pas la possibilité d’avoir alcorac et les autres aigles. ça aurait été un rêve d’avoir ce genre de jouets.
    J’ai perdu dans de nombreux déménagement (carton ? :( probablement) mon Goldorak en métal avec poings éjectables et sa soucoupe avec planitronc et missile sigma (appelé Razo Torpille) me semble t-il, acheté à l’époque à la redoute pour 99 Francs… beau jouet Mattel.
    Goldorak reste pour moi bien au dessus des autres Albator, Capitaine flam etc car il ne montrait pas de la violence ou des bizareries à outrance mais montrait la vraie vie et les extra-terrestres, des fleurs, joie, peine, bravoure, humour et superbes musiques et dessin pour l’époque. Cultissime.
    merci encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>