Sur dernière case de la page 17, la composition et le jeu du texte narratif avec les regards sont une parfaite illustration d’une narration visuelle complètement maîtrisée

Date : Lundi 27 septembre 2010
La taille originale est de 613 × 181 pixels
Retour à l'article : Les Légendaires Tome 07 : Aube et Crépuscule
Sur dernière case de la page 17, la composition et le jeu du texte narratif avec les regards sont une parfaite illustration d’une narration visuelle complètement maîtrisée
Retour à l'article : Les Légendaires Tome 07 : Aube et Crépuscule

Alors que les Légendaires croient enfin avoir mis la main sur un antidote qui pourrait inverser les effets de l’Accident de Jovenia, deux divinités, Aube et Crépuscule, apparaissent et la détruisent. Ces deux divinités ont conçu Alysia et l’ont légué aux hommes. Mais voyant que ce monde est à présent peuplé uniquement d’enfants, cette planète est une véritable honte à leurs yeux qu'ils se doivent donc d’effacer.

Mais comme Gryf l’a justement fait remarquer, l’Accident de Jovenia ne serait jamais arrivé si leur créature, le Gardien, n’avait pas donné la Pierre de Jovenia à Darkhell. Reconnaissant qu’ils ont une part de responsabilité dans ce désastre, ils acceptent de donner aux Légendaires un sursis de deux semaines pour trouver la Corne de Sygma qui peut inverser les effets de la Pierre de Jovenia. Le problème est que cet objet est dans le pays caché des jaguarians la patrie de Gryf. Cependant, le sort qui protège ce lieu est si fort qu’il n’a jamais réussi à le retrouver malgré une année complète de recherche.

Comment les Légendaires peuvent arriver à trouver en deux semaines seulement ce que Gryf n’a jamais réussi à trouver en un an ?