T28 : Astérix chez Rahàzade page 3

Date : Lundi 27 septembre 2010
La taille originale est de 823 × 1040 pixels
Retour à l'article : T28 : Astérix chez Rahàzade
T28 : Astérix chez Rahàzade page 3
Retour à l'article : T28 : Astérix chez Rahàzade

Astérix chez Rahàzade est le 28ème album de la série de bande dessinée Astérix le Gaulois. Cet album fut dessiné et scénarisé par Albert Uderzo. Il fut édité à 1 700 000 d'exemplaires en 1987.

Alors que les gaulois fêtent la reconstruction de leur village par les romains (voir : Le fils d’Astérix), le barde Assurancetourix décide d’essayer l’acoustique de sa nouvelle hutte en poussant la chansonnette. Son chant est tellement mauvais qu’il déclenche la pluie et gâche la fête. Alors que le chef Abraracourcix essaie de s’expliquer avec son barde, un homme tombe du ciel à leurs pieds. Lorsqu’il reprend ses esprits, il explique qu’il s’appelle Kiçàh et alors qu’il survolait le village,un cri inhumain l’a déséquilibré. Tout le monde le prend pour un fou, jusqu’à ce qu’il fasse une démonstration de vol avec son tapis qu’il arrive à faire léviter par la seule force de sa concentration. Il explique alors qu’il cherchait leur village car il a appris par la bouche d’un ancien légionnaire romain qu’Assurancetourix avait le pouvoir de faire tomber la pluie.
Hors son pays en Inde aurait grand besoin de ses services car ils vivent une grande période de sécheresse, et la mousson tarde à venir. Pour corser l’affaire, le gourou Kiwoàlàh qui prétend communiquer avec les dieux a déclaré que si dans 1001 heures la mousson n’était pas arrivée, la princesse Rahàzade devrait être sacrifiée aux dieux pour apaiser leur colère. Comme elle est la seule héritière de Cékouhaçà le rajah du pays de l'Indus, Kiçàh se doute qu’il s’agit d’une manœuvre pour prendre le pouvoir et que les dieux n’ont rien à voir avec cette histoire.
Astérix et Obélix décident d’accompagner Kiçàh et Assurancetourix dans leur périple pour les protéger, mais ils se demandent s'ils arriveront à temps pour sauver la princesse.