T8 : Astérix chez les Bretons page 1

Date : Lundi 27 septembre 2010
La taille originale est de 843 × 1024 pixels
Retour à l'article : T08 : Astérix chez les Bretons
T8 : Astérix chez les Bretons page 1
Retour à l'article : T08 : Astérix chez les Bretons

Astérix chez les Bretons est le huitième album de la série de bande dessinée Astérix le Gaulois de René Goscinny (scénario) et Albert Uderzo (dessin), prépublié dans Pilote du N° 307 (9 septembre 1965) au N° 334 (17 mars 1966) et édité en album à 900 000 exemplaire en 1966. (Le premier tirage du précédent tome était de 600 000). Par la suite cet album fut adapté en dessin animé en 1986 (voir : Astérix chez les Bretons).

L’histoire commence en Bretagne, non, pas la Bretagne actuelle des irréductibles gaulois, mais la Bretagne insulaire, aussi appelée Grande Bretagne, ou encore Angleterre pour nos contemporains. Ce pays fut dirigé par Cassivellonaus qui a longtemps vaillamment résisté à l’envahisseur romain. Malheureusement les légionnaires romains manquent de savoir vivre, ils se battent même pendant la pause de 5 heures et le week-end. Profitant du fait que les courageux guerriers bretons sont indisponibles dans ces moments là, Jules César ne tarde guère à vaincre Cassivellonaus et a envahir toute la Bretagne.
Toute ? Non. Seul le village de Cantium, au bord de la manche, résiste encore et toujours sous la direction du chef Zebigbos. Mais le moral des troupes s’effrite, les romains sont nombreux et leur victoire n’est plus qu’une question de temps. Pour éviter cette issue fatale, Jolitorax décide d’aller au village des irréductibles gaulois pour demander à son cousin Astérix de l’aide.